0 24 : les meilleures offres
Marchand Stock Prix €
Amazon39,00Voir l'offre  



De Paris-Texas à Thelma et Louise, en passant par la littérature de voyage de Kerouac à Thoreau, le road-trip est l’un des repères constants de la culture américaine et de son goût inné pour l'itinérance à travers les États-Unis, né de l’immensité géographique du territoire. La route a toujours signifié quelque chose pour l'Amérique : indépendance et liberté.

Un édifice somme toute bien banal, en général sans qualité, fait partie intégrante, et de manière constante, de la topographie routière américaine : la station-service. Elle a été longtemps l’archétype de la société de la mobilité permanente, où, dans le panorama de la consommation américaine, la voiture avait une place vénérée. Cette architecture souvent indigente en était le temple emblématique avec pour seul élément décoratif, son enseigne.


De la collecte d’archives photographiques provenant de journaux nord-américains, David Campany nous livre une réflexion sur l’histoire visuelle de ces espaces liés à la consommation.
Variétés / variations de visuels, autour d’un thème. Ces photos de presse narrent toutes des événements en relation étroite avec le pétrole : pénuries d’essence, accidents, signalisation, employés, crise économique.
Ce livre est une allégorie de la dépendance moderne du XXe siècle vis-à-vis du pétrole.

Le point de départ de cet ouvrage est la photographie de couverture prise en 1979, au cours de l’embargo sur le pétrole. Une jeune femme de profil, le visage enfoui entre ses bras, penchée sur son volant, patientant dans sa voiture dans une station-service, révèle ce paradoxe qu’est l’automobile : enfermement et liberté.

L’ouvrage est scindé en deux parties bien distinctes, par une courte mais riche conversation entre David Campany et George Kaplan imprimée en encre argentée sur un papier noir mat. L’entretien présente les motivations de l’auteur sur ce projet, et ce que lui disent ces images de notre monde actuel, dont une page semble être tournée.



37 images d’archives en noir et blanc sont présentées dans ce livre. 37 images, recueillies par l’écrivain alors que les maisons de presse les jetaient au profit de fichiers analogiques, sont le symbole d’une époque révolue.
Une photographie argentique de presse a toujours un recto et un verso. L’un pour le visuel, le second pour les informations précieuses à l’identité de la photographie, à savoir les crédits photo, les légendes, les signatures. En présentant ces deux aspects des photographies et la matérialité propre à chacune, comme les bords déchirés, la présence d’hirondelles, les retouches manuelles, c’est l’histoire de la photographie moderne qui est racontée en filigrane.
Un ouvrage pour une double lecture couvrant une période de cinquante ans, de 1944 à 1995, de la culture américaine.

David Campany, né à Londres en 1967, est écrivain, conservateur et artiste. Ses essais portent essentiellement sur le cinéma, le photojournalisme, les archives, la photographie de mode et l’architecture.

Gasoline // David Campany
Mack Editions, septembre 2013
100 pages, 24 cm x 32 cm
Broché sous jaquette
ISBN : 9781907946448, 30 €
 

Également disponible en livre numérique (e-book) édité par MAPP.

> Gasoline sur le site de David Campany
> Gasoline, le livre aux éditions Mack
> Gasoline, le livre électronique aux éditions Mapp

0 24 : les meilleures offres
Marchand Stock Prix €
Amazon39,00Voir l'offre  

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation