sigma 120-300 mm

Pas de doute, ce 120-300 mm est un bel objectif performant. Il n'est cependant pas à mettre entre toutes les mains. En effet, les objectifs de ce genre (comprenez super télé ou super télé-zoom) ont, par leur poids et leur encombrement, un usage limité à certaines conditions et certains types de photos.

Ces objectifs sont souvent utilisés pour de la photo animalière ou sportive et sont par ailleurs également assez efficaces en portrait et en paysage (faible profondeur de champ et perspectives écrasées). À l'usage, sur des sujets en mouvements, le plus difficile sera la mise au point. Ce 120-300 mm est équipé d'une motorisation HSM avec des limiteurs de plage de mise au point. Malgré ces spécifications, au 300 mm, à f/2,8 par exemple, l'extrême petite profondeur de champ et la difficulté à suivre un sujet éloigné en mouvement seront un vrai casse-tête pour obtenir des images parfaitement nettes ! Pour exploiter pleinement les possibilités d'un tel outil, il vous faudra de la patience et de l'expérience afin de pouvoir sortir des images animalières dignes de National Geographic ou des images de sport saisissantes.

Malgré une qualité optique un peu décevante à la pleine ouverture, les images que procure cet objectif sont assez impressionnantes (pourvu qu'elles soient nettes). Aux ouvertures moyennes type f/5,6 ou f/8, le piqué est remarquable et homogène du centre jusqu'aux bords. On déplore très peu de défauts optiques : pas de distorsions, un vignetage modéré et des aberrations chromatiques problématiques uniquement à f/2,8.

La qualité de construction est, comme de coutume chez Sigma ces dernières années, remarquable. L'objectif est beau, bien fait, bien fini et semble très robuste. Évidemment, le poids et l'encombrement sont assez conséquents et handicaperont l'utilisation à main levée ou lors de longues déambulations à pied. Dans la majorité des cas, un trépied ou un monopode sera nécessaire.

Au final, nous recommandons cet objectif sans trop d'hésitation. C'est une alternative toute trouvée pour accéder aux longues focales lumineuses, par rapport à ce que peut proposer Canon ou Nikon ou même à un classique 70-200 mm f/2,8 qui conserve par contre un avantage indéniable : beaucoup plus compact et léger que ce 120-300 mm.

Points forts

Points faibles

Design et qualité de construction

Module de programmation en option

Large plage de focale 120-300 mm

Manque de souplesse sur les bagues (zoom, map)

Ouverture constante à f/2,8

Poids et encombrement imposants

Stabilisation optique

Aberrations chromatiques à la pleine ouverture

Programmation et personnalisation de l'objectif

Manque de piqué et d'homogénéité à la pleine ouverture

Absence de distorsions

 

Faible vignetage

 

Piqué impressionnant et homogène dès f/4

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation