Mini-caméra Blackmagic Pocket Cinema Camera nue Mini-caméra Blackmagic Pocket Cinema Camera équipée et montée sur trépied
 

Comme le dit la chanson de Julien Doré : "On s'était dit des choses que l'on ne tiendra pas."

Elle avait tout d'une grande, mais la Blackmagic Pocket Cinema Camera ne tient pas toutes ses promesses. C'est un bel outil pour appréhender les vrais flux de travail cinéma, en LOG ou en RAW, et se frotter aux problématiques d'étalonnage et de LUT qui font partie désormais de notre quotidien.

Si l'on parle de LOG et de RAW, cette caméra ne s'adresse pas aux simples amateurs.

Si elle n'est pas mise dans des conditions de fort contraste, elle peut tout à fait jouer son rôle de caméra d'appoint : elle sera parfaite pour les écoles et les cinéastes amateurs qui souhaitent se confronter à un véritable outil de cinéma numérique ainsi qu'à toutes les étapes numériques de production. La BMPCC peut aussi représenter une alternative low cost pour des productions sans le sous. Mais elle ne résistera pas face aux Arri, Red ou encore Sony, même avec son 12 bits de façade.

Nous vous conseillons l'utilisation des adaptateur optiques Metabones Speedbooster dédiés à la BMPCC, qui donnent une vraie plus-value à la caméra en monture MFT, en corrigeant notamment le problème de la taille réduite du capteur, pour vos séries d'optiques Nikon ou Canon par exemple.

Points forts

Points faibles

Une caméra taillée pour la postproduction (LOG et RAW)

Faible dynamique réelle

Prix inférieur à 1000 €

Le RAW n'est pas toujours à la hauteur de ce que l'on attend de lui (suréchantillonnage du signal d'origine pour le gonfler sur 12 bits)

Bonne sensibilité en très basse lumière (faible niveau de bruit en RAW)

Peu de nuances pour l'étalonnage en RAW

Petite taille, idéale pour une caméra discrète ou 'B'

Absence de métadonnées dans les fichiers RAW DNG !

Courbe LOG évoluée sur 10 bits, offrant plus de marge qu'avec un DSLR

Trop petite et légère pour être stable sans support additionnel (!)

Fichiers ProRes prêts à être montés directement sous FCP sans réencodage

Pas de possibilité actuelle de formater la carte SD ! (Un espoir pour les prochaines mises à jour du firmware ?)

Présence des métadonnées dans le fichier ProRes

Pas de possibilité actuelle d'effacer un fichier !

Facilité de mise au point (petit capteur)

Obligation d'entrer dans le menu pour changer les ISO, la courbe de gamma...

Facilité d'utilisation (prête à tourner en quelques secondes)

Grande profondeur de champ délicate pour la fiction (ou travail avec des diaphs très ouverts)

Assistants électroniques : peaking et zébra

Rolling shutter important

L'ouverture à 0,95 qui change beaucoup de choses (sensibilité et bokeh) avec cette optique

Debayerisation non optimisée de Resolve sur les fichiers RAW .dng


Test Black Magic Pocket Camera
Test Black Magic Pocket Camera
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation