Visée

Viseur électronique

Malgré la présence d'un simili-prisme sur le dessus du boîtier, le A7 intègre bien un viseur électronique. Il s'agit d'une dalle Oled XGA (1024 x 768 pixels soit 2,36 millions de points). Cette dalle équipe déjà le boîtier pro Alpha 99 ; les lentilles devant l'écran, elles, sont nouvelles.

La visée est large avec un grossissement de 0,71x (équivalent à celle d'un Nikon D800) et une couverture de champ de 100 %. L'affichage est fin et il est difficile de discerner les pixels. Il est également fluide dans la plupart des situations (même en basse lumière). Vous noterez un léger ralentissement du rafraîchissement, mais rien de rédhibitoire. Le viseur est équipé d'un détecteur de présence qui permet de basculer de la visée sur écran au viseur à l'approche du visage.

Viseur électronique Sony A7
Le viseur électronique Oled du Sony A7.

L'un des avantages d'une visée électronique est la possibilité d'afficher de nombreuses informations comme des grilles d'aides à la composition, un histogramme d'exposition, un niveau électronique et les différents paramètres de prise de vue. Vous pouvez également afficher un focus peaking, des zébras d'exposition et zoomer dans l'image. Le risque est bien sûr d'avoir une visée saturée d'informations. Heureusement, l'affichage est modulable. Dommage que les collimateurs AF ne soient pas symbolisés en permanence dans le viseur pour faciliter le choix de la zone de mise au point.

En outre, vous pouvez effectuer une grande partie des réglages sans quitter l’œil de votre viseur.
Le viseur permet également de simuler l'exposition. En mode M par exemple, vous savez immédiatement si votre photo est trop claire ou trop foncée.

Le viseur dispose d'un correcteur dioptrique. Le dégagement oculaire est à peine suffisant pour les porteurs de lunettes et il faudra naviguer avec l'œil pour apprécier toute la largeur de la visée. L’œilleton est par ailleurs peu confortable.

Écran LCD

Vous avez également la possibilité de viser à l'aide de l'écran LCD. Il s'agit d'une dalle de 7,5 cm (ratio 4/3) qui affiche 921 600 points, soit une définition VGA en 640 x 480 pixels. Les images du A7R étant dans un ratio 3/2, le bas de l'écran sert à afficher les informations de prise de vue. La visée ne s'affiche donc que sur 640 x 427 pixels.

Notre colorimètre indique que l'écran du A7 n'est pas le meilleur de la marque. Celui-ci peine à restituer les hautes lumières et la colorimétrie est finalement assez peu fidèle (Delta E94 moyen de 4,8). Le contraste moyen est de 1114:1, ce qui est assez bon pour cette catégorie d'écran.

Sony A7 test review sonde écran

L'écran est monté sur une double charnière qui permet une orientation sur 45° vers le bas et 90° vers le haut. Vous pouvez donc opérer des vues à hauteur de ceinture, au ras du sol, au-dessus d'une foule. Impossible par contre de réaliser facilement un autoportrait. Nous préférons pour cela la solution adoptée par certains constructeurs de la rotule, qui permet une orientation plus complète. Nous regrettons également l'absence de dalle tactile pour faciliter les réglages et le déclenchement.

Mise au point

Autofocus

Le système autofocus est l'une des principales différences entre le A7 et le A7R. Le A7 dispose d'un module hybride qui allie à la fois une corrélation de phase et une détection de contraste. La corrélation de phase est intégrée dans le capteur avec pas moins de 117 points de mesure. La différence de phase permet de dégrossir rapidement la mise au point, la détection de contraste venant en relais pour affiner la mise au point. Le module de contraste dispose de 25 points. Ce système autofocus hybride devrait être plus performant, notamment dans le suivi de sujet en mouvement, la corrélation de phase permettant de déterminer dans quel sens doit se faire la mise au point.

Vous pouvez choisir entre une zone large de mise au point, une zone centrée et un mode flexible. Vous pouvez alors déplacer une zone (de taille variable) sur environ 80 % de l'écran.
Vous disposez de 4 modes : AF-S (single), AF-C (continu), DMF (avec retouche du point) et Manuel.

Sony A7 test review mode AF
Dommage que le mode spot flexible requière le passage par les menus.

Le A7 dispose également d'un système de détection des visages pour faciliter la mise au point automatique et le suivi des sujets. Il peut être couplé à la reconnaissance des visages pour sélectionner rapidement les personnes de son entourage. La détection de sourire (3 niveaux !) est également présente.

Un lampe d'assistance rouge facilite la mise au point dans la pénombre en éclairant le sujet.

Mise au point manuelle

Vous pouvez compter sur deux assistants pour la mise au point :
  • - un focus peaking (surlignage des zones nettes par des pixels colorés – 3 couleurs et 3 intensités) ;
  • - une loupe.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation