Sony A7R : les meilleures offres
Marchand Stock Prix €
Sony Store2099,00Voir l'offre  

Sony A7r test review recommande

Nous attendions ce «Nex» plein format 24x36 depuis des mois, voire des années ! Il est là. ILS sont là, puisque le A7R arrive avec son petit frère le A7 qui intègre un capteur 24 Mpx et un autofocus hybride. 

Les nouveaux compacts à objectifs interchangeables sont-ils à la hauteur de nos attentes ? Oui, oui et oui. Bien sûr tout n'est pas parfait tant s'en faut, mais pour un premier essai, il est réussi. L'esthétique d'un boîtier est naturellement une affaire de goût et personnellement je ne suis pas séduit par les A7/A7R. Dommage, car un boîtier 2000 euros, on aime à le montrer. Pour le reste, le COI répond à nos attentes : compacité, masse, viseur électronique, prise en mains, écrans, capteur...tout est là ou presque. 

Les images sont superbes et le capteur a un énorme potentiel (récupération dans les hautes et basses valeurs) qu'il faut exploiter. Le moirage est finalement peu visible et au global, le A7R délivre des images d'une excellente qualité. En vidéo, toutes les options (dont une sortie HDMI non compressée) et les assistants sont là. Avec la possibilité de connecter un bloc XLR, il se transforme aisément en caméscope haut de gamme. Dommage que la qualité des images soit, pour le coup, en dessous de notre attente. 

Côté fonctionnalités, nous aurions aimé un écran tactile, mais au final, on oublie aisément cette lacune. Le viseur électronique reste sans doute le point principal d'échauffement entre les utilisateurs de COI et de reflex. La dalle Oled est d'excellente facture en terme de précision et de rendu des valeurs et l'affichage s'avère assez fluide. C'est probablement le meilleur viseur électronique actuel...qui reste sur certains points (fluidité, dynamique, changements brutaux d'éclairage...) moins performants qu'un viseur optique. Mais vous pouvez afficher un nombre conséquent d'informations (histogramme, niveau électronique...): pas simple à trancher, il faut essayer pour être ou non convaincu.

Les seuls points négatifs sont la motorisation anémique en mode autofocus continu et une lenteur généralisée. On pourra toujours pinailler sur une autonomie de batterie un peu limitée et un bruit d'obturateur mécanique trop prononcé. Autre point : l'absence de stabilisation mécanique. Non prévue sur les premiers modèles, elle n'apparaîtra probablement jamais sur les prochaines générations.

Le parc d'optiques est naturellement un peu maigre, mais les deux optiques fixes sont vraiment d'excellente qualité (55 mm f/1,8 et 35 mm f/2,8). Samyang vient d'annoncer 5 optiques manuelles (dont certaines à f/1,4) et gageons que d'autres fabricants (Sigma, Tamron) devraient suivre cette tendance. 

Un Nikon D800e de poche, le pari de Sony est bien gagné et le boîtier reçoit aisément un recommandé.

Points forts

Points faibles

Excellente qualité d'image : bonne gestion du bruit électronique, dynamique exceptionnelle

Déclenchement assez (trop ?) bruyant. Pas d'obturateur mécanique.

Boîtier compact pour un 24x36

Boîtier globalement un peu trop lent (mise sous tension, passage au mode lecture, lag au déclenchement)

Finition du boîtier de qualité. Possibilité de recharger la batterie via la prise micro-USB.

Pas de stabilisation mécanique intégrée

Ecran de qualité inclinable. Obturation jusqu'à 1/8000 s.

Rafale avec autofocus anémique à 1,6 vps seulement

Autofocus rapide en pleine lumière. Focus Peaking en photo et vidéo. Zébras pour l'exposition.

Autofocus trop lent en basse lumière

Entrée micro et sortie casque pour la vidéo

Pas d'écran tactile. Inclinaison limitée.

Mode vidéo de qualité et complet (modes PSAM, HDTV 1080 50,25 et 24p). Focus peaking, zebra.

Qualité des images vidéo décevante : manque de précision, moirage.

Wi-Fi et connexion NFC. Possibilité de piloter à distance, transfert, applications diverses.

Pas de flash intégré pour déboucher un contrejour

Mode panorama par balayage. Filtres artistiques en photo et vidéo.

Autonomie un peu limitée : 250 vues

Viseur électronique large, précis. Assez bonne fluidité en basse lumière

Pas d'aide contextuelle dans les menus

Interface graphique simple à appréhender

Dégagement oculaire à peine suffisant et oeilleton peu confortable

Mode panoramique à main levée

Pas de finition tout temps. Pas de chargeur externe pour la batterie

Les focales fixes 35 mm f/2,8 et 55 mm f/1,8 sont d'un excellent niveau

Pas de possibilité de saisir les données copyright

Griffe porte-accessoire qui permet de connecter un bloc XLR ou des torches

Gamme d'optiques peu développée (pour l'instant)

Suite de logiciels livrée en standard

28-70 mm f/3,5-5,6 un peu décevant

Sortie HDMI 4K. Sortie HDMI non compressée (8 bits, 4:2:2).

Format Raw propriétaire (ARW)


Face à la concurrence

Olympus E-M1 test review
Olympus E-M1
. Récemment auréolé de la récompense du meilleur COI de l'année 2013, l'OM-D E-M1 d'Olympus est un boîtier bien équilibré, le stade ultime (pour le moment) de l'évolution du format Micro4/3.

Il est par ailleurs étonnant de voir que les deux boîtiers partagent beaucoup de fonctionnalités. Certes l'Olympus intègre un capteur 4/3 et le A7R un plein format 24x36, mais les deux boîtiers ont des proportions similaires, des viseurs électroniques assez proches en terme de spécificités, une obturation au 1/8000 s, un écran inclinable, une connexion Wi-Fi et les deux n'ont pas de flash embarqué.

L'E-M1 se distingue toutefois par une réactivité à toute épreuve : autofocus rapide, mise sous tension immédiate, rafale à 10 vps et plus de 6 vps avec suivi AF. Le compact dispose d'une stabilisation mécanique qui fonctionne avec toutes les optiques, un écran LCD tactile qui facilite certaines opérations (sélection du sujet, déclenchement discret...). L'univers Micro4/3 dispose en outre d'un parc d'optiques conséquent qui compte pas moins de 40 modèles.

De son côté, l'A7R propose le meilleur capteur 24x36 du moment avec une excellente gestion du bruit électronique, un dynamique importante et la plus grande définition. Sur ce point, le modèle Sony écrase la concurrence. Le mode vidéo du A7R est également plus évolué avec une prise casque / micro, une sortie HDMI non compressée et toutes les options possibles (assistants mise au point, exposition, mode 30,25 et 24p).

Nikon D610/D600
Nikon D610/D600. Pour l'instant les photographes souhaitant s'équiper d'un petit reflex 24x36 n'avaient pas le choix : c'était soit Nikon soit Canon. Désormais, ils devront faire avec les A7/A7R.

Le A7R dispose d'un capteur 24x36 plus précis (36 contre 24 Mpx) et d'un rapport poids/encombrement largement en sa faveur. Il dispose d'un viseur électronique alors que le reflex Nikon propose un viseur optique 100%. Chaque technologie a ses avantages et ses inconvénients. Sur ce point, il est difficile de trancher. Le A7R est par contre plus rapide que le reflex en autofocus par détection de contraste et s'avère donc plus polyvalent en mode vidéo. L'écran LCD est inclinable et le COI de Sony propose une connexion Wi-Fi et NFC. En outre son obturateur mécanique monte au 1/8000 s ce qui n'est pas possible sur le reflex Nikon.

Ne nous voilons pas la face, le D600/D610 est beaucoup plus réactif que le A7R : la mise sous tension est quasi instantané, l'autofocus par corrélation de phase (visée optique) est très rapide et le suivi autofocus performant. Le D600/D610 hérite de longues années de recherche dans ce domaine. L'autonomie est également largement plus importante et le parc d'optiques est nettement plus conséquent. En outre, le D600/D610 dispose d'un flash intégré. Voilà qui est dit.

Canon 6D test review
Canon 6D. Le Sony A7R prend l'avantage sur plusieurs points : il est plus léger, plus petit, il dispose d'un capteur plus précis (36 contre 20 Mpx), d'un obturateur mécanique jusqu'à 1/8000 s, d'un viseur (certes électronique) 100%, d'un écran inclinable et d'un mode vidéo un peu plus complet (focus peaking, sortie casque, zébras d'exposition, sortie HDMI non compressée...).

Le 6D reste plus intéressant par son autofocus par corrélation de phase qui fonctionne mieux en basse lumière et qui s'avère plus rapide, notamment en suivi de sujet (mode rafale). Il dispose d'un GPS, d'une batterie qui assure une bien meilleure autonomie et un son au déclenchement bien plus discret.


Sony A7R : les meilleures offres
Marchand Stock Prix €
Sony Store2099,00Voir l'offre  
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation