Comme tous les reflex Nikon, le Df est livré avec un seul logiciel : ViewNX2. La marque est toujours aussi chiche vis à vis de clients en ne proposant qu'un logiciel somme toute assez basique. C'est d'autant plus agaçant que Canon, Sony ou Pentax livrent une suite de logiciels complète pour trier ses photos, développer correctement ses fichiers bruts et piloter l'appareil en mode connecté (à distance sur un ordinateur).

Bon d'accord, Nikon livre également  Nikon Transfert qui permet de gérer le téléchargement des images sur un ordinateur avec certaines options : copie de sauvegarde, insertion de données IPTC, des mots clés ou des informations sur le copyright.

ViewNX2 permet de visualiser ses images (Raw / JPeg), de les classer (notation, mots clés, géolocalisation...) et de les éditer. Les possibilités sont assez limitées et il vous faudra investir dans une autre solution pour tirer la quintessence des fichiers du D600 comme Capture NX2 (solution privative de Nikon environ 150 €), Adobe Lightroom 4, Capture One ou Corel AfterShot Pro. Pour le mode connecté, il faudra également débourser 150 € afin d'acquérir Nikon Camera Control 2. Au final et pour une solution globale, il faut rajouter pas moins de 300 € à la facture de votre boîtier...

Nikon Df test review ViewNX2
Nikon ViewNX2.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation