Viseur optique

Pentax le sait, les acheteurs de reflex apprécient surtout la visée optique. Le K-3 propose un viseur d'excellente facture avec une couverture de champ de 100% et un grossissement de 0,95x (soit 0,63x en équivalent 24x36, ce qui le place devant le Nikon D7100 ou le 70D de Canon). On est loin d'un viseur 24x36, mais il est suffisamment large pour être confortable et il est surtout lumineux. Au premier abord, l’œilleton en caoutchouc semble un peu léger, mais à l'usage, la visée est confortable même pour les porteurs de lunettes.

Pentax K-3 pentaprismePentax K-3 viseur
Le pentaprisme du K-3 et la visée à droite.

La visée n'est pas obstruée par les collimateurs AF et seul le cadre englobant la zone autofocus est visible. C'est un choix. Personnellement, je préfère voir concrètement la position des différents collimateurs en permanence. Il est possible d'activer un niveau électronique (gauche - droite uniquement) qui permet de bien positionner l'appareil. Dans ce cas, c'est le barregraphe du correcteur d'exposition qui est utilisé. Le verre de visée est interchangeable.

Écran LCD

Le K-3 dispose d'un écran LCD de 8,1 cm (ratio de 3:2) affichant 1 037 000 points. L'affichage est donc de 720 x 480 pixels, l'image, au format 3:2 occupant alors la totalité de l'écran. Les informations sont affichées en surimpression.

Un petit tour sous la sonde spectrophotomètre montre que l'écran du K-3 est assez bien calibré par défaut avec un Delta E94 Moyen de 2,2. La balance des blancs est un peu trop bleutée (8000 K) et le contraste moyen est bon avec un ratio de 1:1150.

Pentax K-3 test review écran sonde

Malheureusement, l'écran n'est ni tactile ni orientable. Sur ce point, le K-3 est pour le moins rétrograde (tout comme le Nikon D7100 ceci dit). Mais après avoir goûté à l'écran du Canon 70D, le risque d'addiction est fort probable.

Le K-3 peut afficher de nombreuses informations comme un histogramme d'exposition, un niveau électronique sur 2 axes, le peaking de mise au point, plusieurs grilles pour l'aide à la composition ou de fausses couleurs pour la surexposition. Si toutefois vous possédez le module GPS, vous pouvez également afficher une boussole sur l'écran arrière.

Mise au point

Autofocus en visée optique

Le module autofocus a notablement évolué par rapport au K-5 II et le SAFOX X+ est avantageusement remplacé par le SAFOX 11 à 27 collimateurs dont 25 sont croisés. Les collimateurs sont essentiellement regroupés au centre de la visée et les deux collimateurs extrêmes (droite et gauche) ne sont pas croisés et sont assez isolés par rapport aux autres points.

Pentax K-3 collimateurs AF position

C'est surtout la plage de sensibilité qui est impressionnante. En effet, le module AF fonctionne de -3 IL à 18 IL. Dans ce domaine, seul le Canon EOS 6D soutient la comparaison. D'un point de vue strictement technique, le SAFOX 11 se positionne assez bien par rapport à ses principaux rivaux que sont l'EOS 70D et le Nikon D7100 avec le plus grand nombre de collimateurs croisés et la sensibilité la plus basse.

Notez que Pentax précise que les 3 collimateurs centraux sont sensibles jusqu'à f/2,8. Comprenez par là que les barrettes sont plus précises avec les optiques lumineuses jusqu'à f/2,8. Au-delà (f/4 et plus...), les collimateurs perdent en sensibilité (ils ne sont donc plus croisés). Un point assez étonnant quand on sait que l'optique de base, un 18-55 mm, ouvre lui à f/3,5...

  Pentax K-3
Nikon D7100 Canon 70D
nombre de collimateurs 27 points dont 25 croisés 51 points dont 15 croisés 19 points croisés
plage de sensibilité -3 à 18 IL -2 à 19 IL -0,5 à 18 IL

Le K-3 propose les 3 modes autofocus classiques : Simple, Continu et Auto (passage automatique du mode S au mode C.

Le SAFOX 11 est désormais épaulé par le capteur RVB (cellule d'exposition) de 86 000 points qui recueille des informations supplémentaires notamment pour le suivi AF. Le capteur est également sensible jusqu'à -3 IL. Malheureusement, le capteur ne permet pas la détection des visages comme le Nikon D4 (bon d'accord, c'est le D4) qui dispose d'un capteur 91 000 points. Nous sommes tout cas impatients de voir comme le K-3 se débrouille avec un sujet mobile.

Une lampe d'assistance verte est également disponible pour épauler le module AF en basse lumière.

Notez qu'un micro ajustement de l'autofocus est également disponible. Vous avez la possibilité d'enregistrer les paramètres pour 20 optiques différentes.

Autofocus en visée sur écran

Pentax ne donne pas beaucoup de précision sur le module à détection de contraste. Il est toutefois possible de déplacer le collimateur sur environ 80% du cadre de visée. Comme tous les modules autofocus par détection de contraste, celui du K-3 a tendance à beaucoup «pomper» pour trouver la zone de netteté. Si l'action est plus rapide qu'avec les précédents reflex de la marque, la mise au point reste assez lente, trop lente pour suivre un sujet en déplacement par exemple.

En mode visée sur écran, le module autofocus propose plusieurs modes : détection des visages, suivi, multizone, spot et sélection manuelle. 

Mise au point manuelle

Pour la mise au point manuelle, le K-3 offre plusieurs assistants comme le télémètre (l'appareil se sert du module autofocus pour signifier le point de netteté). En mode visée sur écran, vous pouvez activer le peaking (surlignage de la zone de netteté par des pixels colorés, ici en blanc). Une loupe numérique permet également de grossir par 10x la zone de mise au point. 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation