Pentax K-3 test review

Depuis le rachat par Ricoh, l'actualité photographique et surtout reflex de Pentax était assez calme... Ce mois d'octobre 2013 vient nous faire mentir avec un K-3 pour le moins séduisant à défaut d'être très innovant.

 
Capteur : Cmos APS-C (23,5 x 15,6 mm) 24 Mpx (24,71 Mpx au total). Sans filtre passe-bas
Monture : K (AF3, AF2, AF)
Optique livrée : selon kit (18-55 mm ou 18-135 mm)
Stabilisation : mécanique, intégré au boîtier
Antipoussière : oui. Par système de vibration DR II
Viseur : oui. Pentaprisme. Couverture 100%. Grossissement 0,95x (soit 0,7x en équivalent 24x36). Dégagement oculaire 20,5 mm. Verre de visée Natural Bright Matte III interchangeable.
Visée écran LCD : - oui
Écran : - LCD. 7,6 cm (ratio 3:2). 1 036 800 points (720 x 480 pixels)
Mise au point : Visée optique : par corrélation de phase. SAFOX XI avec 27 collimateurs dont 25 en croix. Sensibilité -3 IL à + 18 IL.
Modes autofocus : Simple (AF-S), continu (AF-C), auto (AF-A). Lampe d'assistance. 
Micro ajustement
Mesures d'exposition : TTL. Capteur 86 000 points RVB. Multi-segment, pondérée centrale ou spot. Correction d'exposition
Modes d'exposition : Programme, priorité sensibilité, priorité ouverture, priorité vitesse, priorité ouverture et vitesse, manuel, Bulb, Synchro Flash, USER 1, 2 et 3
Vitesse d'obturation : 1/8000 s à 30 s. Bulb
Motorisation : - jusqu'à 8,3 vps (60 JPeg et 23 raw).
- intervallomètre
Sensibilité ISO : 100 - 51200 ISO
Mémoire : Deux emplacements SD, SDHC, SDXC (UHS-1). Eye-Fi, carte FLU. Possibilité de dupliquer les données, séparer les fichiers JPeg / Raw et relais.
Format image : - Photo : JPeg, Raw (PEF et DNG) 6016 x 4000 px
-Vidéo : AVCHD H.264 (.MOV)
HDTV 1080 60i/50i/30p/25p/24p
HDTV 720 60/50/30/25/24p
- Micro mono, ajustement du niveau d'enregistrement
Alimentation : - Lithium-ion D-LI90
Connexion : USB 3, HDMI, Synchro Flash, micro externe / casque (mini-jack 3,5 mm)
Dimensions : 132 mm x 100 mm x 78 mm
Poids : 800 g avec carte et batterie
Logiciels : Digital Camera Utility 5
Dans la boîte : courroie de cou, batterie, chargeur
K-3. Voici donc le nouveau vaisseau amiral de la marque. Si celle-ci n'a pas joué la carte de l'innovation pour se démarquer de la concurrence, elle s'est au contraire concentrée sur son savoir-faire : la robustesse et l'efficacité. 

Attention l'absence d'innovation ne signifie pas absence d'amélioration, car dans ce domaine, le K-3 fait un carton plein.

Au niveau de la robustesse, le nouveau K-3 est tropicalisé avec pas moins de 92 joints d'étanchéité. Point crucial, Pentax dispose également d'une gamme optique WR (Weather Resistant) tropicalisée, d'un grip d'alimentation résistant et de flashes qui le sont tout autant.

Il intègre déjà un tout nouveau capteur Cmos APS-C de 24 Mpx. Ce format n'est pas nouveau et il équipe déjà des reflex Sony ou Nikon. Mais si l'on regarde en détail, on s'aperçoit que le modèle du K-3 n'est pas totalement identique, ne serait-ce que par le nombre de pixels proposés (6000x4000 pixels chez Sony contre 6016x4000 chez Pentax). Le capteur rapide autorise la vidéo en HDTV 1080 à 25 ou 24p.

La marque a également choisi d'abandonner le filtre passe-bas sur ce capteur, la définition élevée et la puissance de traitement du processeur permettant de limiter les apparitions de moirage.
Un système mécanique assure toujours la stabilisation au niveau du capteur.

Au niveau de l'autofocus et de la mesure, c'est également tout neuf avec un module SAFOX 11 doté de 27 collimateurs, dont 25 en croix. Rien n'est précisé sur le module à détection de contraste pour la vidéo. Est-il beaucoup plus rapide ? Il faudra attendre nos premiers essais.
 La mesure est assurée par un capteur 88 000 points.

Sur le reste, c'est classique, mais efficace : viseur optique 100 %, grossissement 0,95x, double slot SD, synchro flash...

Au niveau de l'innovation, on retiendra l'apparition de l'USB 3 (enfin...). Pour l'instant, seul le Nikon D800/D800E dispose d'une telle connectique. Le Wi-Fi ou le GPS sont malheureusement aux abonnés absents et il faudra user d'accessoires pour pallier les manques (notamment une carte FLU intégrant une puce Wi-Fi). On attendait également un écran orientable ou une nouvelle technologie pour l'autofocus en mode vidéo. Il n'en est rien. Pentax mise avant tout sur la photo, au sens presque traditionnel : il faut être costaud, efficace et pratique. Tient-il toutes ses promesses ? Réponse dans notre test.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation