Le nouveau COI d'Olympus arbore fièrement un look professionnel et ressemble à petit reflex miniature. S'il fait partie de la famille OM-D, il se singularise par rapport au précédent modèle, E-M5, avec notamment une belle poignée. 

Le châssis du E-M1 est réalisé en alliage de magnésium ce qui lui confère à la fois légèreté et une bonne résistance.

Olympus OM-D E-M1 test review chassis
Le châssis de l'E-M1 en alliage de magnésium.

 Il accuse 468 g (sans optique avec batterie et carte mémoire) sur notre balance. C'est, par exemple, à peine plus que le reflex Canon 100D qui, d'après le constructeur, fait 407 g. Le boîtier  atteint 667 g avec le 12-50 mm f/3,5-6,3 et pas moins de 860 g avec l'optique pro 12-40 mm f/2,8 soit à peu près le point d'un 24-70 mm f/2,8 seul (24x36) !

Olympus E-M1 comparaison taille avec E-M5

Les ingénieurs ont renforcé, à grands coups de joints, l'étanchéité du boîtier qui résistera à toutes les intempéries (pluie, neige, froid, poussière...). N'ayez donc aucune crainte, l'E-M1 vous suivra presque partout.

Olympus OM-D E-M1 test review joints d'étanchéité
Tous les joints d'étanchéité de l'E-M1 et de sa poignée d'alimentation.

La prise en mains de l'E-M1 est agréable avec un revêtement en caoutchouc confortable. La poignée est assez profonde pour une bonne préhension, mais elle s'avère un peu courte et pour la plupart des photographes, il ne sera possible de poser que deux doigts autour de la poignée. Pour plus de commodité, il sera utile de s'équiper de la poignée d'alimentation (HLD-7 environ 240 euros) qui permet non seulement de doubler l'autonomie de l'appareil, mais facilite la prise de vue en portrait avec notamment 2 molettes de réglage et un déclencheur supplémentaire.

L'E-M1 est un boîtier expert, ce que confirme la profusion de commandes et de raccourcis. L'appareil est impressionnant de ce point de vue, mais vous avez un accès rapide aux principaux réglages de la prise de vue.

Olympus E-M1 test review vue de dessus
Sur l'épaule gauche, vous trouverez un faux barillet (qui ressemble aux anciennes molettes qui permettaient de rembobiner les pellicules). Celui-ci regroupe le levier pour la mise sous tension et deux commandes pour accéder à la motorisation (et HDR) et le mode de mise au point ainsi que la mesure d'exposition. La sélection d'une commande affiche deux menus en haut et en bas de l'écran, le choix des options s'effectuant avec la molette avant (menu haut) et la molette arrière (menu bas).

Olympus E-M1 test review menu AF et expositionOlympus E-M1 test review menu motorisation HDR

Sur l'épaule droite , vous trouverez le barillet pour le choix de mode d'exposition. Au centre, un bouton permet, au choix, de verrouiller ou non la molette : pratique. Vous avez naturellement accès aux modes PSAM, vidéo, iAuto, scènes, mais également aux filtres artistiques et le nouveau mode cadres.

Olympus E-M1 test review cadresOlympus E-M1 test review filtres artistiques

Sur l'avant de la poignée, le déclencheur est cerné par une molette de réglage. Juste derrière, deux commandes sont accessibles. Les deux sont personnalisables. Par défaut, la première avec la courbe permet d'accéder à plusieurs fonctionnalités : courbe, créateur de couleur, choix du ratio et zoom numérique.

La courbe permet d'ajuster à la prise de vue les niveaux dans les valeurs sombres ou claires à l'aide des molettes avant / arrière. Une fonctionnalité tout simplement géniale. Le créateur de couleur est également une excellente idée. À l'aide, une fois de plus, des deux molettes vous pouvez régler rapidement modifier la saturation des couleurs d'une image et n'en préserver qu'une dominante. Un outil extrêmement pratique pour créer des noir & blanc à dominante colorée. 

Olympus E-M1 test review créateur de couleur

La seconde commande permet, entre autres, de lancer l'enregistrement vidéo.

Olympus E-M1 test review vue de face

Sur l'avant de l'appareil, vous découvrirez deux commandes bordant l'objectif. Celles-ci sont évidemment personnalisables. Vous noterez également la présence d'une fiche de synchro flash sur la façade.
Olympus E-M1 test review vue de dos
Au dos de l'appareil, vous trouverez un écran tactile de 1 037 000 points monté sur une double charnière, un viseur électronique et juste un côté une commande munie d'un levier. Ce dernier permet de basculer d'une position 1 classique molette avant pour l'ouverture, molette arrière pour la vitesse à une position 2 qui permet de régler rapidement la sensibilité ISO (molette avant) ou la balance des blancs (molette arrière) par exemple.

Olympus E-M1 test review levier 1Olympus E-M1 test review levier 2

Toujours au dos de l'appareil, vous localiserez une touche Fn1 personnalisable (collimateurs AF par défaut) , une touche info pour afficher différentes informations (niveau électronique sur 2 axes, histogramme d'exposition...), un trèfle de sélection, une touche menu, une touche poubelle et une touche lecture. Ouf !

Olympus E-M1 test review histogrammeOlympus E-M1 test review niveau électronique

Le boîtier est donc très complet. Que manque-t-il ? Un flash intégré. Notez qu'un flash d'appoint n'est même pas livré en standard. 

Connexions

Les ingénieurs ont équipé l'E-M1 d'une prise USB 2 (données et vidéo) malheureusement propriétaire, d'une sortie HDMI (type D) et d'une entrée micro stéréo au format mini-jack 3,5 mm. Le compact est également équipé d'une puce Wi-Fi et d'une connexion sans fil Bluetooth. Dommage qu'Olympus n'est pas agrémenté l'ensemble d'une puce GPS pour marquer les images à la volée. L'E-M1 perpétue le port externe 2 (sous la griffe) qui permet de greffer quelques accessoires comme une des lampes Led ou des micros.

Olympus OM-D E-M1 test review carte mère
Carte mère de l'Olympus E-1.

Déclenchement

de par sa construction renforcée, le déclenchement du E-M1 est assez doux comme vous pouvez l'entendre dans l'enregistrement ci-dessous. Toutefois et contrairement au GX7 de Panasonic qui peut utiliser un obturateur électronique, l'E-M1 n'est pas complètement silencieux.

Olympus E-M1 son déclenchement




Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation