Lumix 12-35 mm f/2,8  
L'arrivée de zooms haut de gamme à ouverture constante est une bonne nouvelle pour le format Micro 4/3. Si les constructeurs veulent séduire les photographes professionnels, la mise à disposition de zooms lumineux et polyvalents (équivalents 24-70, 70-200, voir 12-24) est indispensable en plus d'une offre solide en focales fixes.

Panasonic est la première marque à proposer un équivalent 24-70 mm à ouverture constante f/2,8. Olympus vient tout juste de suivre en annonçant un 12-40 mm f/2,8 (le test ne devrait plus tarder). Pour les longues focales, Panasonic dispose déjà d'un 35-100 mm f/2,8 et Olympus travaille sur un 40-150 mm f/2,8.

Soyons clairs, en plus de proposer des zooms lumineux, les constructeurs de boîtiers micro 4/3 doivent également disposer d'optiques de qualité qui peuvent rivaliser avec le monde du reflex.

Le 12-35 mm f/2,8 Panasonic va dans cette logique, mais reste encore nettement en retrait niveau qualité optique (piqué entre autres) par rapport à ce que l'on peut obtenir avec une focale équivalente en reflex.  La qualité de construction de ce zoom n'a pas grand-chose à envier aux 24-70 mm f/2,8 "traditionnels". Cercle de couverture oblige, le rapport poids - encombrement est très avantageux. Par comparaison le 24-70 mm f/2,8 de Canon pèse près de 500 grammes de plus que le 12-35 Panasonic qui en plus est équipé d'une stabilisation optique. Le design de l'optique est assez réussi malgré la présence en trop grande quantité de différents logos : un peu de sobriété ne ferait pas de mal sur ce point. La bague de zooming est très confortable et on regrette l'absence de repères (mise au point mini et infini) pour la bague de mise au point.

Dans la pratique l'objectif est très agréable à utiliser et répond à une bonne majorité des situations de prise de vue. L'ouverture de f/2,8, en plus de permettre de faire des images nettes à main levée dans de faibles conditions lumineuses par exemple (sans trop monter les ISO) est un réel atout pour les jeux de profondeur de champ. Sur ce point, taille de capteur oblige, les micros 4/3 sont encore en retrait vis-à-vis des reflex APS-C ou 24x36 mm. Quoi qu'il en soit, les effets de bokeh sont assez agréables à l'ail avec ce 12-35 mm.

Enfin, niveau qualité d'image, le 12-35 mm déçoit un peu et n'est pas au même niveau que des objectifs équivalent dans le monde du reflex. Malgré des défauts de vignetage et d'aberrations chromatiques visibles au grand angle et principalement aux plus grandes ouvertures que l'ont peut excuser; c'est surtout le manque d'homogénéité du piqué aux grandes ouvertures qui pose problème. À f/2,8, le centre est bien piqué, mais l'image perd en netteté à mesure que l'on se rapproche des bords. L'optique, quelle que soit la focale, procure ses meilleurs résultats à f/5,6.

Au final, notre avis est un peu mitigé sur cet objectif. Pour l'instant pas d'inquiétude, car il ne dispose pas de modèle concurrent. Reste à voir ce que donnera le modèle Olympus.

Points forts

Points faibles

Ouverture constant f/2,8

Trop de logos sur l'objectif

Équivalent 24-70 mm : polyvalent

Pas de repère sur la bague de mise au point

Qualité de construction

Distance minimale de mise au point un peu juste

Stabilisation optique

Vignetage très visible en grand angle à f/2,8

Rapport poids / Encombrement

Aberrations chromatiques au 12 mm

Douceur du bokeh

Manque d'homogénéité du piqué aux grandes ouvertures



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation