Panasonic GX7 : les meilleures offres

Écran LCD

Le Panasonic GX7 dispose d'un écran LCD monté sur une double charnière qui permet une inclinaison presque 90° vers le haut et environ 45° vers le bas. Vous pourrez donc photographier au ras du sol ou au-dessus d'une foule avec plus de facilité. Nous continuons toutefois à préférer les écrans montés sur rotule qui permet une orientation beaucoup plus libre. 

Panasonic GX7 test review écran inclinable

L'écran affiche 1 036 800 points pour une définition 345 600 pixels (type VGA 720x480 pixels). En effet, l'écran est de ratio 3/2 malgré un format natif 4/3 du capteur. Vous avez donc des bandes noires à droite et à gauche de l'écran.

L'écran LCD est juste correct avec une température des couleurs un peu élevée (plus de 8500 K) qui a tendance à refroidir notablement les images. Le rendu des couleurs est toutefois pas trop délirant avec un Delta E94 de 3,4.

Panasonic GX7 test review avis mesure qualité écan

En pleine lumière, l'affichage est fluide, mais dès que la lumière vient à manquer (et c'est assez rapide avec l'optique de kit à ouverture f/3,5-5,6), l'affichage saccade beaucoup et il est difficile de suivre un sujet en déplacement. De même en mode rafale, l'affichage n'est pas fluide et on assiste plutôt à une succession d'images figées. Pas simple pour suivre là aussi un sujet en déplacement.

Au niveau de l'écran, il est possible d'afficher :
> un histogramme d'exposition
> plusieurs grilles d'aide à la composition
> un niveau électronique sur 2 axes
> toutes les infos de prises de vue, batterie , format image, mode video, mesure de la lumière, style d'image...

Vous pouvez également fonctionner en mode simulation, l'affichage reprenant alors les véritables conditions de prise de vue. En mode M par exemple, vous pouvez constater immédiatement de la justesse de vos réglages, l'affichage apparaissant trop noir si l'image est sous-exposée et inversement.

La dalle LCD est également tactile et sait parfaitement gérer le multipoint. L'intégration du tactile est plutôt bien réussi : les commandes réagissent bien et sans atteindre la réactivité d'un smartphone, l'utilisation du GX7 est vraiment confortable. Avec la gestion du multipoint, vous pouvez donc zoomer-dézoomer avec deux doigts.

Viseur électronique

La dalle utilisée est à affichage séquentiel RVB avec une définition de 2,76 millions de points soit une définition en 1280 x 720 pixels, ce qui est actuellement la définition la plus précise sur un viseur électronique d'appareil photo.. L'affichage est donc très précis, mais peut donner des effets arc-en-ciel aux personnes sensibles : apparition de franges colorées peu agréables. Le grossissement est de 1,39x soit 0,7x en équivalent 24x36, soit un peu moins que l'Olympus E-M1 (0,74x).

Le viseur est toutefois orientable, ce qui n'est pas négligeable. Attention toutefois, car le levier dans lequel se trouve le viseur est assez proéminent et certains peuvent le trouver peu esthétique. Bon point, il est équipé d'un détecteur de présence qui permet de basculer automatiquement de la visée sur écran au viseur lorsque le visage s'approche.

L'affichage du viseur soufre du même problème de latence en basse lumière que l'écran LCD.

Mise au point

Le GX7 utilise toujours un système par détection de contraste à analyse rapide pour l'autofocus. Le système est désormais sensible jusqu'à -4 IL. Le nouveau processeur de traitement des données permet d'analyser les images à la cadence de 240 vps pour une excellente réactivité. Cette suractivité d'analyse est d'ailleurs visible sur l'écran, l'affichage devenant moins précis en mode 240 vps. Sur un sujet fixe, l'autofocus est une vraie merveille : rapide, silencieux et efficace en pleine lumière. En basse lumière l'autofocus est plus lent, mais arrive généralement à trouver le sujet. 

Le système peut être épaulé par la reconnaissance des visages et vous pouvez également définir librement la zone de mise au point en la pointant directement sur l'écran LCD. En autofocus continu, la rafale est d'environ 4 vps. Sur ce point, le système par détection de contraste est encore en deçà d'un système à corrélation de phase. 

Si le suivi de sujet fonctionne avec un sujet qui marche normalement, il sera plus compliqué de suivre une personne en train de courir comme un enfant. On attend ici les limites du système et la photo sportive sera au final assez compliqué à mettre en œuvre. 

Pansonic GX7 suivi autofocus détection de visage
Vous pouvez télécharger les images d'une rafale en mode H en autofocus par détection de visage en cliquant sur les vignettes (archive zippée).

La mise au point manuelle est également assez complète avec à la fois une loupe (grossissement 3x à 6x) et un système de peaking coloré (bleu, jaune et vert). Notez que la loupe peut être déplacée au doigt sur une bonne partie de l'écran. Une touche sur l'écran permet à l'autofocus de reprendre la main sans basculer de mode sur le boîtier si l'objectif est bien sûr motorisé.


Panasonic GX7 : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation