Sur le papier, le high key est simple. Dans la pratique, beaucoup moins. Et, une fois n'est pas coutume, ce n'est pas vraiment la technique qui pose problème, mais la définition même du high key. 
Quand on demande à Google de nous montrer quelques exemples de photos high key, il nous renvoie une palette très variée.

high key par Google

Des images très lumineuses avec des sujets très doux, presque effacés par la lumière. Des sujets sur lesquels ne ressortent que certains détails sombres, comme le regard, certains maquillages, la coiffure. On comprend facilement pourquoi la mode est devenue l'une des plus grande amatrices de ce type de clichés très exposés. Parfois ces photos sont partiellement (voire totalement) désaturées, donnant un aspect encore plus éthéré au sujet. Et parfois le modèle est mieux exposé, plus coloré, plus contrasté. Bref, on le comprend bien... à chaque sensibilité sa vision du high key. Voilà qui ne nous arrange guère... 
comment réaliser une photo high key

Quoi qu'il en soit il est important de bien comprendre que le high key fait appel aux deux pans de la photo numérique: la prise de vue et le développement sont également importants. 

De plus, il existe deux types de photographes. Ceux qui ont accès à un studio et à de l'éclairage de bonne qualité... et les autres. Nous nous sommes placés dans la seconde catégorie, partant de trois fois rien pour tenter d'atteindre un résultat honorable. Un reflex, un flash cobra, et un vieux rideau plus ou moins blanc. Rien de plus.

Très exposé... ou surexposé ?

Avant de procéder, arrêtons nous sur le points commun à toutes ces notions de high key. Comme le nom l'indique, c'est une photo très lumineuse. Certains diraient surexposée... en fait non. On est en permanence à la limite, mais le résultat est plus intéressant si on parvient à éviter la surexposition. En tout état de cause les informations seront majoritairement dans les zones claires, et l'histogramme final ressemblera peu ou prou à ceci:

comment réaliser une photo high key histogramme

Les informations sont dans les blancs et dans les teintes claires. Il se peut qu'il y ait un pic dans les noirs et les sombres, sur la gauche de l'histogramme. Tout dépendra de votre besoin de faire ressortir des détails sombres (regard, cheveux, etc.)

La prise de vue: objectif lumière !

Le high key se prépare dès la prise de vue. Certains avancent qu'on peut y arriver sur toute image au développement... un point de vue que nous aimerions nuancer. Il paraît en effet délicat de partir d'une photo plus ou moins bien exposée pour arriver à l'histogramme ci-dessus sans dégrader l'image. 
En l'occurrence, pour arriver à cet histogramme, nous sommes partis de celui-ci:

comment réaliser une photo high key histogramme

On le voit, à la prise de vue l'exposition est déjà très forte. 

En studio, la technique est assez facile. On dispose d'assez de fonds blancs et de lumières pour peaufiner le résultat. À la maison... c'est plus délicat. Pour réaliser nos essais nous avons placé les sujets devant une grande fenêtre devant laquelle nous avons tendu un vieux rideau (préalablement taché par le sujet... ).

Voici à quoi ressemble le "studio" original, une fois l'exposition fortement baissée dans Lightroom... pas très glamour (surtout la tache):

comment réaliser une photo high key

Pour la lumière, nous avons utilisé un flash cobra, orienté vers le plafond. Idéalement il aurait fallu une petite source lumineuse de plus pour atténuer l'ombre sous le menton. Mais nous avons choisi de la laisser pour qu'elle souligne la forme du visage lorsqu'on passera au développement. Si on la gomme, le visage se fond avec le corps, et perd de sa rondeur.

Le plus délicat consiste ensuite à doser la lumière pour arriver à un résultat très exposé à droite... mais pas surexposé. Ici nous avons utilisé une mesure d'exposition pondérée centrale (sur le visage du sujet), et poussé l'exposition sur +2. Après plusieurs essais nous avons choisi une ouverture de f/5,6. En ouvrant plus les contours du sujet s'estompent et la lumière vient souvent "baver" sur le modèle. Nous avons préférer lui donner un contour bien net. Question de choix.

Le résultat recherché était le suivant: un arrière plan blanchi par l'exposition et lumineux, un sujet fortement éclairé. Mais, comme on le voit ci-dessous, rien n'est surexposé.

comment réaliser une photo high key

Le développement: on pousse la lumière !

Le reste se passe dans Lightroom, au développement. Le gros de la méthode consiste à pousser la lumière, à augmenter un peu les constrastes, à densifier les noirs (un peu), à corriger la balance des blancs et à désaturer certains tons. 
Attention, il n'y a pas de formule magique ici, ni de méthode clé en mains... tout est une question de goût !

Mettons côte à côte la photo originale et l'image finale:

comment réaliser une photo high key comment réaliser une photo high key

Pour y parvenir, dans Lightroom 5 nous avons poussé fortement l'exposition, augmenté le contraste, augmenté les hautes lumières et les blancs, baissé les noirs. Pour un peu plus de mordant nous avons poussé la netté, augmenté la clareté (micro contrastes). Enfin la balance des blancs a été refroidie (passée de 5200 d'origine à 4000), les jaunes et oranges ont été désaturés, alors que la saturation des rouges a été renforcée. Voici à quoi ressemble la palette:

comment réaliser une photo high key lightroom

La même méthode a été appliquée pour cette image: 

comment réaliser une photo high key

Et à celle-ci:

comment réaliser une photo high key

Mais tout ceci ne sont que des indications. Il existe plusieurs approches très distinctes du high key. Parfois les méthodes diffèrent beaucoup de celle expliquée plus tôt. Et souvent les résultats sont également très variés. Peut-être même avez-vous une méthode à vous ? Si tel était le cas, n'hésitez surtout pas à en faire profiter la communauté sur notre forum !

PARTAGER
Contact Charte de la vie privée