Photoshop CC a beaucoup fait parler de lui. Mais ce sont principalement les modalités d'achat-abonnement qui ont occupé le devant de la scène. Occultant au passage les nouveautés qu'apporte le logiciel lui-même. Ces dernières sont pourtant intéressantes. De quoi persuader les récalcitrants à passer en abonnement mensuel au lieu d'acheter sa licence une fois pour toutes ? C'est toute la question...

Nouveau filtre de netteté optimisée

L'une des grosses nouveautés dans la version CC concerne le filtre de netteté optimisée mis à jour. Son interface voit apparaître une tirette contrôlant le bruit généré par l'opération, et permet de renforcer la netteté en gommant un peu les parasites induits. 

L'interface sous Photoshop CC


Le filtre sous Photoshop CS6


Dans la pratique le filtre fonctionne bien. L'ancienne version était déjà très efficace, il aurait été étonnant que la nouvelle ne le soit pas au moins autant. 



Zoomons sur le visage du sujet. Ce type de maquillage fait ressortir les textures... c'est un bon sujet pour notre filtre. 

Sans accentuation


Accentuation dans Photoshop CC (accentué à 240%)


Accentuation dans Photoshop CS6 (accentué à 100%)


Les deux solutions accentuent bien les détails. Nous avons utilisé la réglette de réduction du bruit pour gommer les artefacts. Au final l'accentuation semble à la fois plus fine, moins agressive et plus précise dans Photoshop CC. La chose est particulièrement  visible sur l'arrière-plan, dans lequel on commence à deviner quelques artefacts sous CS6, là où ils sont totalement absents dans CC. 

Suréchantillonnage intelligent

L'agrandissement des images a également été revu dans CC. Dorénavant dans Photoshop CC, lorsqu'on agrandit une image (en passant par le menu Taille de l'image), un menu déroulant offre la possibilité de choisir deux méthodes de préservation des détails: conserver les détails et Bicubique plus lisse; La première méthode est censée produire des résultats plus nets, et proposera un curseur de réduction de bruit permettant de contrôler le ratio détails-bruit dans l'opération. 


 
 Les résultats sont-ils meilleurs sous Photoshop CC ? Pour en avoir le coeur net, nous avons doublé la taille d'une image issue d'un D800, passant de 7360 pixels de large à 14720. 

Voici l'image originale


Voici maintenant un détail à 100% de l'image ci-dessus. Au développement un renforcement des détails a été appliqué dans Camera Raw (Gain sur 45 et Détails sur 45 également). Le même traitement a été utilisé dans Photoshop CS6 et CC.



Voici à présent la même zone agrandie deux fois dans Photoshop CC



Et la même agrandie deux fois dans Photoshop CS6



La copie rendue par Photoshop CC confirme bien l'amélioration de la fonction: plus de détails sont préservés, l'image est plus nette, plus franche que traitée dans CS6. Pour rattraper le résultat de CC, il faut appliquer un filtre de netteté optimisée. Mais même poussé à 90% (image ci-dessous), le gain reste un poil en dessous de ce que montre Photoshop CC. 

Camera Raw 8 sous forme de filtres

Avec la correction du flou de bouger c'est sans doute l'une des nouveautés les plus intéressantes de Photoshop CC. On peut désormais ouvrir une photo dans Photoshop, commencer à la travailler, puis la rouvrir dans Camera Raw pour lui appliquer un traitement spécifique.



Par exemple on peut importer un RAW, le travailler, et le rouvrir dans Camera Raw pour en changer la balance des blancs sans perdre les modifications déjà apportées au fichier. De plus on peut appliquer ce traitement à des calques (et non à une image entière). On aura entre autres accès aux quelques nouveautés de Camera Raw, comme le filtre radial par exemple. C'est une nouvelle façon de travailler ses photos dans Photoshop... qui procure un peu les mêmes sensations que le travail sous Lightroom 5.



On peut enfin utiliser ce filtre pour modifier autre chose que des RAW: Jpeg, PNG, Tiff, et même des clips vidéo peuvent y accéder.



Enfin tous les ajustements appliqués par ce biais sont non-destructifs. Pas de doute, pouvoir accéder à Camera Raw aussi facilement en cours d'édition est un vrai gros plus ! Avant Photoshop CC il fallait fermer son image, perdre les modifications apportées, la rouvrir dans Camera Raw puis refaire tout le travail. 

Correction automatique de la géométrie (CR8)

La correction automatique de la géométrie est l'un des aspects les mieux documentés, puisqu’elle est inclue dans Camera Raw 8, et déjà en service dans Lightroom 5 depuis quelque temps déjà. Le tout est pleinement fonctionnel, simple à utiliser et efficace. Inutile de s'y attarder... 





Correction du flou de bouger

C'est sans doute la fonction qui a le plus fait parler d'elle avant la sortie de Photoshop CC. La nouvelle fonction est accessible dans le menu Filtre, à la section renforcement



Le filtre ouvre une interface spécifique dans laquelle on règlera son action:



On dispose de plusieurs outils: 

 

On utilisera les tirettes pour fixer la limite de la vectorisation (le niveau de renforcement), pour lisser et supprimer les artefacts apparaissant dans l'opération. On remarquera également que si par défaut Photoshop trace une zone qu'il analyse afin de déterminer la correction à apporter, on pourra modifier cette zone (sa taille et son emplacement), et même en tracer d'autres autour d'autres éléments de l'image afin d'affiner le travail. 

Sur le principe tout est simple. La question est maintenant de savoir si ça marche... La réponse est oui, mais avec quelques nuances. 
La première concernant bien entendu le type de fichier qui bénéficiera de ce traitement. Car non, la réduction du tremblement n'est pas l'arme absolue qui rendra toutes vos photos nettes.

En cas de mise au point un peu molle ou de léger bouger, l'outil peut faire merveille. Redonner du détail à un visage un peu flou, par exemple.

La photo originale


La même après traitement: on regagne du détail sur le visage et dans les cheveux. 



À 100% on voit le travail du filtre. Le résultat est intéressant. On voit le renforcement. Mais attention, renforcer n'est pas créer de la texture...




Un autre exemple:  



À pleine taille le sujet est passablement flou. Ramené à une taille plus modeste les défauts se voient moins. Passés par le filtre de réduction du tremblement, et laissé à taille réduite, l'image gagne en densité. Le sujet semble vraiment net, et le résultat est plus convainquant.  



Si on met la photo à 100%, on voit que le visage est renforcé, mais pas absolument net. 



On aussi peut aussi l'utiliser pour renforcer un filé, comme dans l'exemple ci-dessous:


 
Le filtre permet d'arriver facilement à ce résultat:



Sur des photos de petite taille la différence ne saute pas aux yeux... il faudra utiliser des sorties un peu plus grandes pour voir le bénéfice de la manœuvre:

l'avion avant


l'avion après traitement


Mais attention, car dans l'opération le filtre traite toute l'image, et pas juste une zone. À trop renforcer l'avion on risque donc de dégrader le filé en arrière-plan. Sur ce type de cliché, l'intérêt est d'avoir un mobile très net sur un fond très flou. Traiter le flou est donc préjudiciable au travail. On pourra donc, par exemple, isoler l'avion (ou le sujet) au préalable et le placer sur un calque spécifique afin de ne traiter que ce qui doit l'être.
Et c'est là toute la difficulté d'utilisation de l'outil: renforcer, sans créer trop de bruit, trop d'artefacts, et sans dénaturer les zones qui ne nécessitent pas de traitement. Tout sera question d'équilibre. Si le flou est simple à analyser, s'il est modeste, si on parle de petites erreurs de mise au point, alors le filtre peut vraiment faire merveille. Sur les flous plus complexes on n'arrivera pas à l'image parfaite (ce serait trop beau), mais on arrive toutefois facilement à améliorer une photo un peu floue ou un sujet trop mou.

Au final...

Voici fini notre petit tour des principales améliorations proposées par Photoshop CC. Comme on l'a vu, Adobe tient parole et les améliorations fonctionnent. La réduction du flou de bouger apporte une facilité de traitement intéressante. Même si ce n'est pas la solution miracle rendant nette toute photo ratée. Mais elle a au moins l'avantage de rendre plus présentables certaines images ratées, et de renforcer celles plus réussies. Certes si la photo est bien faite dès le départ la fonction a moins d'intérêt... mais qui n'a jamais raté LA photo ?  Si elle ne sauvera pas toutes les images, la réduction du flou de bouger est au moins une "dernière chance" toujours appréciable.

Les autres fonctions sont principalement des améliorations, des affinements. L'agrandissement et le filtre de netteté optimisée s'améliorent de version en version, tant mieux. Mais soyons lucides, CS6 donnait déjà de très bons résultats en la matière. 

Camera Raw 8 enfin, ses fonctions et son utilisation dans Photoshop CC en tant que filtre... voilà une excellente idée. Le genre de petit plus capable de changer la façon dont on travaille ses photos. Pouvoir aller et venir dans CR8 à mesure qu'on travaille ses images permet de marier développement et retouche de manière plus intime. Au final, oui, Photoshop CC en tant qu'outil nous séduit. Ses améliorations nous plaisent... reste à se faire à la nouvelle politique commerciale d'Adobe, ce qui est bien moins facile.

PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS