Il faut parfois se perdre dans les arcanes des menus de nos chers appareils pour découvrir des fonctionnalités intéressantes et sortir un peu de la routine photographique. En numérique, l'exposition multiple  retrouve une nouvelle jeunesse en apportant une grande souplesse de mise en œuvre.

exposition multiple tutoriel créer en pratique

L'exposition multiple est une technique vieille comme Hérode. La technique est simple et consiste à superposer 2 ou plusieurs vues les unes sur les autres afin de créer des effets spéciaux. Ce type de montage pouvait être réalisé avec des films argentiques : il suffisait simplement de ne pas faire avancer le film avant de reprendre un cliché. Bien sûr, il est alors difficile de cadrer correctement les images pour les «encastrer» les unes dans les autres, mais le côté aléatoire avait tout son charme. Ces montages sont également réalisables avec un logiciel de retouche, mais là encore vous perdez en spontanéité.

Aujourd'hui avec le numérique, de nombreux modèles d'appareils photo disposent d'un mode «exposition multiple» : Nikon D800, Canon 5D Mark III ou Olympus Pen E-P5. C'est avec ce dernier que nous avons réalisé les différents exemples qui illustrent cet article. Il est possible d'aborder de nombreux sujets en double ou multiple expositions : paysage, zone urbaine, portrait. Dans notre pratique, nous allons nous intéresser aux portraits avec dans un premier exemple l'intégration de matière dans une personne et dans un second temps, nous réaliserons un portrait double.

Les bases

Le principe est assez simple et repose sur des valeurs positives et négatives. Sur le premier cliché, les zones surexposées (brûlées) sont définitivement perdues et ne contiendront aucune information du second cliché. Au contraire, les zones denses (noires) contiendront les informations du second cliché.  Voilà. Tout est dit. Il ne reste plus qu'à expérimenter maintenant.


Portrait high-key

Pour incruster de la matière dans un visage, une double exposition est suffisante. Dans ce type de portrait, nous cherchons à remplir la silhouette d'une personne avec la seconde photo. Nous l'avons vu dans les bases, il faut donc que la silhouette soit noire pour que le second cliché «s'expose» à l'intérieur. Le reste de la photo devant être le plus neutre possible pour faire ressortir les motifs et le plus claire possible, proche du blanc. Pour ce premier cliché, il faut donc réaliser un portrait high-key, c'est-à-dire très clair. Pour cela, vous pouvez photographier en contre-jour ou utiliser un fond uni et de préférence blanc. 

Dans un premier temps, trouvez le menu pour enclencher l'exposition multiple. Vous pouvez choisir la combinaison de deux images ou de plusieurs images. Généralement, les boîtiers proposent une correction automatique du gain. Il n'est pas utile de l'activer pour la réalisation d'un portrait high-key. Au contraire. Cette fonction lisse l'exposition des images afin d'équilibrer le rendu. Dans notre cas, nous voulons un maximum de contraste entre les images.

Une fois vos réglages pour l'exposition multiple établis, basculer l'appareil en mode A et choisissez une mesure spot. Effectuez la mesure de la lumière sur le visage de votre modèle et poussez la correction d'exposition jusqu'à obtenir un fond blanc. Logiquement, votre sujet devrait apparaître plus sombre que le fond. Vous pouvez également chercher à obtenir des zones plus ou moins lumineuses dans le visage pour créer des formes variées ou laisser apparaître les traits de votre personnage. En conservant l'exposition (touche AEL si votre boîtier le permet), vous pouvez déclencher. 



La plupart des appareils photo numériques laissent alors apparaître une image fantôme de votre cliché. Cela facilite grandement le cadrage pour la seconde image. Pour moduler l'apparence de la matière du second cliché, vous pouvez jouer avec le correcteur d'exposition pour obtenir une image plus ou moins contrastée. Vous souhaitez que le second cliché soit peu présent : optez pour une surexposition de +2 voire +3 IL. Au contraire, si vous souhaitez une matière plus visible paramétrez la prise de vue avec une correction négative.



Tout l'intérêt du numérique et de pouvoir expérimenter à l'envi cette technique, car les premiers essais sont parfois peu concluants. Notez que le passage en noir & blanc simplifie cette technique. Une fois de plus, on parle ici de valeur, pas forcément de couleur.


Double portrait

Notre second sujet d'étude est le double portrait. Nous allons pousser la logique de cette technique en faisant disparaitre la moitié d'un premier modèle à l'aide d'un drap noir ou d'une plaque noire et ajouter une seconde moitié de personne avec une manipulation identique.



Vous devez dans un premier temps vous équiper d'un accessoire pour créer une zone noire recouvrant la moitié de la première prise de vue. Recouvrez alors la moitié du visage de la première personne et réalisez le premier portrait. Pour le second personnage, recommencer la manipulation avec l'autre moitié du visage. Pour ce type de photo, l'image fantôme est un véritable atout pour cadrer correctement les deux modèles.





PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation