Sony RX100 II test review recommandé

Il  y a tout juste un an, Sony bouleversait en profondeur le marché du compact haut de gamme / expert en introduisant un grand capteur de 1" (13,2 x 8,8 mm) jusqu'alors réservé aux compacts à objectifs interchangeables de Nikon, les 1. Au milieu des petits imageurs de 1/1'7" (environ 7,6 x 5,7 mm), le Sony RX100 fait figure de géant avec tous les bénéfices associés : bonne gestion du bruit électronique, définition exceptionnelle... Mais le vrai tour de force du RX100 réside dans l'intégration de ce capteur dans un petit boîtier qui tient dans une poche de pantalon tout en conservant un véritable zoom optique. De quoi transformer le RX100 en un inséparable compagnon pour le photographe voulant voyager très léger en ne sacrifiant pas la qualité des images.

Les RX100 II ne remplace pas le RX100, mais vient plutôt compléter la gamme. Sony se repose-t-il sur ses lauriers ? Sans doute un peu, mais ceux qui ont caqué il y a 12 mois pour le RX100 sont ravis de ne pas avoir à dépenser plus de 500 euros pour mettre à jour leur boîtier. En outre, la concurrence semble avoir été terrassée par le RX100 et finalement 1 an après, le RX100 n'a pas vraiment de concurrent. Certes les boîtiers experts équipés de capteur APS-C sont désormais plus nombreux (Nikon Coolpix A, Ricoh GR), mais ils sont plus imposants et dépourvus de zoom optique. 

De son côté, le RX100 II corrige les quelques lacunes que nous avions pointées (tout en laissant pour une prochaine version) et apporte quelques nouveautés rafraîchissantes : un nouveau capteur Cmos BSI plus performant en haute sensibilité, une griffe accessoire «communicante» pour connecter un viseur électronique, un micro stéréo
 ou un moniteur, un écran inclinable ainsi qu'une connexion Wi-Fi.

Le nouveau capteur Cmos BSI se montre encore plus performant dans les hautes sensibilités ISO autorisant des clichés 3200 voire 6400 ISO. Une véritable prouesse pour un appareil qui tient dans une poche. Sur ce seul point, le RX100 II n'a aucun rival hormis... le RX100.  Le zoom optique (3,6x 28-100 mm f/1,8 - 4,9 stabilisé) est très classique et peu lumineux au télé, mais il est globalement satisfaisant avec un bon rendu des détails avec un capteur 20 Mpx exigeant. Il est également un peu moins sensible au flare que le RX100. Le compact est globalement très agréable à utiliser : l'autofocus est très réactif même en basse lumière, la latence au déclenchement imperceptible et le mode rafale convaincant. Le RX100 II dispose de modes intéressants comme le panoramique par balayage ou le HDR. Le boîtier offre en outre quelques personnalisations comme la bague autour de l'objectif ou la touche Fn qui permet d'accéder à différentes options rapidement. La connexion Wi-Fi permet de piloter le compact à distance et de transférer les images sur une tablette ou un smartphone.

Le RX100 II n'est pas parfait et nous aurions aimé un écran tactile pour faciliter la mise au point et la navigation dans les images, une poignée livrée en standard pour améliorer la prise en mains (elle est toutefois disponible en option) et une finition de meilleure qualité (la peinture et l'écran ne sont pas très résistants aux chocs). Si le Wi-Fi est bienvenu, un GPS et une connexion filaire USB 3 auraient été bien sentis. Nous regrettons également l'absence d'entrée micro / sortie casque pour aller un peu plus loin en vidéo. Une optique un peu plus longue et surtout un peu plus lumineuse en télé aurait été appréciée, tout comme la possibilité d'utiliser des filtres de densités neutres pour photographier facilement à pleine ouverture. On le voit, il reste encore des évolutions pour la suite.

Le RX100 II est une belle évolution du précédent modèle et mérite amplement un recommandé. Un an après le lancement de la série RX, Sony n'a pas encore de véritable concurrent.

Points forts

Points faibles

Excellente compacité en prenant en compte le zoom et la taille du capteur

Pas d'écran tactile

Excellente gestion du bruit jusqu'à 3200 ISO

Faible ouverture au télé (f/4,9 à 100 mm)

Présence d'un zoom optique 28-100 mm stabilisé

Quelques faiblesses de l'optique dans les coins à pleine ouverture

Ouverture f/1,8 au grand-angle

Flash peu puissant

Bonne réactivité générale

Pas de prise micro / casque pour la vidéo

Latence du déclenchement infime

Fragilité du revêtement noir et de l'écran

Ecran LCD inclinable et belle définition (VGA)

Poignée uniquement disponible en option (corps un peu trop lisse par défaut)

Connexion Wi-Fi intégré

Balance des blancs automarique perfectible sous un éclairage tungstène

Mode rafale à 10 vps

Pas de filtre ND intégré (obturation au 1/2000 s seulement)

Mode HDR et panoramique par balayage

Pas de mode vidéo HDTV 720

Flash intégré

Mise sous tension un peu lente

Possibilités de personnalisation intéressantes

Pas de connexion USB 3

Mode vidéo performant : HDTV 1080 50p et mode PASM

Pas de chargeur de batterie livrée

Micro USB universel pour la recharge

Pas de filtage pour fixer un filtre ND facilement

Bonne autonomie de la batterie

Pas de GPS intégré

Griffe flash et connexion pour accessoires

 

Face à la concurrence

Panasonic LX7 test review
Panasonic Lumix LX7
. Certes un peu ancien, le LX7 reste toutefois une référence en matière de compact expert avec notamment un zoom optique 24-90 mm f/1,4-2,3 vraiment lumineux. Il dispose toutefois d'un capteur 1/1,7" beaucoup plus petit que le modèle Sony. Pourtant, le LX7 est plus grand et offre beaucoup de réglages directement accessibles sur le boîtier. Sur ce point, le LX7 convient mieux à un usage expert, le RX100 II étant plus un compact haut de gamme. Les deux possèdent une bague de réglage autour de l'objectif paramétrable, une griffe sur laquelle il est possible de connecter des accessoires comme un viseur électronique. Le Sony RX100 II surclasse son concurrent au niveau de la gestion du bruit électronique, de la définition, de la connexion Wi-Fi, de l'écran inclinable ou de certaines fonctionnalités comme le panoramique par balayage.

 Leica X Vario  
Leica X Vario
. Leica vient de dévoiler le seul compact monobloc à capteur APS-C doté d'un véritable zoom optique 28-70 mm. Si le produit est intéressant (autofocus assez agréable, finition haut de gamme, bel écran LCD, facilité de prise en main, flash intégré, griffe pour accessoires...), son zoom est à la fois son principal intérêt et son talon d'Achille. En effet si un zoom optique est attendu sur compact «grand public» ce dernier n'est vraiment pas à la hauteur des espérances d'un photographe aussi fortuné soit-il. Leica offre en effet un f/3,5-6,4 non stabilisé bien décevant. La compacité et le piqué sont certes au rendre-vous, mais pour 2500 euros, nous voulons de l'exceptionnel. Le RX100 II est, d'un premier abord, moins impressionnant, mais les prouesses techniques des ingénieurs de Sony sont remarquables : capteur 1" BSI, zoom optique 3,6x stabilisé qui tient dans la poche, Wi-Fi, écran inclinable...

Canon G15
Canon S110
. Chez Canon, choisir un compétiteur n'est pas évident :  les G1X (grand capteur 1,5") et le G15 (1/1,7") sont trop imposants pour rivaliser directement avec le compact expert de Sony et le PowerShot S110 est clairement positionné en dessous avec un tarif à moins de 300 euros. Nous retiendrons toutefois le G15 pour affronter le RX100 II. Il dispose d'un capteur 1/1,7" (12 Mpx) nettement plus petit que l'imageur Sony, mais propose un zoom optique 5x plus intéressant : 28-140 mm f/1,8-2,8. Au télé, le Canon est largement plus lumineux que le 100 mm Sony. Les deux optiques sont stabilisées. Le G15 intègre un écran LCD 921 000 point fixe et non tactile et d'un viseur optique intégré. Au niveau ergonomie, le Canon est plus confortable avec une vraie poignée et de nombreuses commandes physiques, le Canon est toutefois beaucoup plus volumineux que son concurrent. Le Sony RX100 II surclasse son adversaire sur la gestion du bruit électronique, la connectivité, l'écran inclinable et le mode vidéo beaucoup plus complet.

Fujifilm X20 test review  
Fujifilm X20
. Autre compact expert à grand capteur, le X20 est sans doute celui qui fait le plus d'ombre au RX100 II de Sony. Il dispose d'atouts uniques comme un viseur optique intégré et un zoom optique manuel. Il dispose également d'un capteur 2/3" (8,8 x 6,6 mm) plus grand que le traditionnel 1/1,7" tout en restant plus petit que le 1" du Sony. Malgré un traitement du bruit électronique hors norme et une dynamique ahurissante, le X20 s'incline devant le capteur Sony plus grand et mieux défini. Pour autant, le X20 n'en est pas moins à l'aise dans les ambiances lumineuses délicates notamment grâce à son zoom optique f/2-2,8 nettement plus lumineux au télé que le f/4,9 du Sony. Au  niveau réactivité, les deux compacts jouent les coudes à coudes avec toutefois un léger avantage pour le Sony.
Reste que le RX100 II est tout simplement plus «moderne» avec un mode vidéo AVCHD 2 (1080 50p), un écran 920 000 points inclinable, une connexion Wi-Fi, une griffe flash, un mode panoramique par balayage... En outre, le modèle Sony est beaucoup plus compact.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation