C'est une des nouveautés intéressantes du RX100 II : la griffe porte accessoire permet de relier un viseur électronique (FDA-EV1MK) ou un écran de contrôle (CLM-V55)sur le dessus de l'appareil. Ainsi, l'écran LCD n'est plus le seul élément pour viser.
Sony RX100 II test review viseur électronique

Le viseur est vendu en option (450 euros tout de même...) est assez imposant et inclinable. Il intègre une dalle Oled XGA (1024 x 768 pixels) de 2 359 000 points. Ce viseur est compatible avec le RX1 et le HX50. La dalle est identique à celle de l'Alpha 77 : le point est invisible et le rendu assez fin. Comme tous les viseurs électronique, la dynamique reste assez réduite et le passage d'une zone claire à une zone sombre demande un petit temps d'adaptation. 

Écran LCD

L'autre nouveauté appréciable est l'écran LCD inclinable monté sur une double charnière. La dalle est identique à celle du RX100 et affiche 1 228 800 points pour une diagonale de 7,5 cm et une définition VGA. Celui-ci est dans un ratio d'image 4/3. Toute la surface n'est donc pas utilisée, pour afficher la visée lorsque les clichés sont réalisés en 3:2 qui est le ratio d'image par défaut (une bande noire permet d'afficher les informations de prise de vue).

Sony RX100 II test review écran inclinable

L'écran utiliser une technologie d'affichage avec 4 sous pixels : RVBB (rouge, vert, bleu et blanc). Le sous pixel blanc permettant d'augmenter la luminance et donc la luminosité en plein soleil. Au final, la définition de l'écran reste donc bien VGA soit 640x480 pixels. En plein soleil, l'écran brille toujours beaucoup trop pour être confortable et si les pixels blancs améliorent un peu le rendu, la visée en plein soleil reste problématique, surtout que l'écran marque beaucoup (empreintes digitales. En pleine lumière, l'affichage est fluide, mais celui-ci a tendance à saccader dès que la luminosité vient à baisser. En intérieur et en soirée, l'affichage «bave» un peu sans être rédhibitoire. En vidéo, l'affichage reste par contre très fluide quelles que soient les conditions lumineuses.

Un petit passage sous notre sonde donne les résultats suivants.

Sony RX100 II test review mesures sonde écran

- le gamma moyen est à 2,3.
- la température des couleurs se situe autour de 7100 K. C'est un peu élevé. L'écran présente donc des images froides, mais clinquantes.
- le deltaE94 moyen est à 2,3. Ce qui est très bon

Mise au point

Contrairement aux capteurs 1" des Nikon 1 qui intègrent des pixels pour réaliser une mise au point par corrélation de phase, le capteur du RX100 II est classique et l'autofocus fonctionne par détection de contraste. Naturellement, le compact dispose d'une reconnaissance des visages pour faciliter (ou pas) la sélection des sujets. Le RX100 II dispose de 4 modes autofocus : AF ponctuel, AF continu, AF avec retouche manuelle et mode manuel. En mode manuel, le compact propose de zoomer dans l'image afin de vérifier la netteté du sujet. Vous pouvez également activer un mode peaking qui affiche un liseré de pixels coloré sur la zone nette. Il est également possible d'activer un suivi du sujet en sélectionnant une zone à l'aide de la touche centrale du joypad.

Les collimateurs AF peuvent être sélectionnés automatiquement  ou fixés au centre. Un mode spot flexible permet également de positionner le point AF sur une bonne partie de la surface de cadrage. Dommage que l'écran ne soit pas tactile, il aurait été possible de choisir rapidement au doigt la zone de mise au point.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation