L'une des principales nouveautés du RX100 M2 est l'intégration d'un capteur Cmos BSI (rétroéclairé). Cette technologie permet aux photodiodes de collecter plus de lumières et devrait faciliter la gestion du bruit électronique dans les hautes sensibilités ISO. Sur les petits capteurs (1/2,3"), la technologie Back Side Illuminated fonctionne très bien et a permis de gagner facilement un IL. Toutefois, tous les constructeurs s'accordent à dire que plus le capteur est grand, moins cette technologie se montre efficiente. Voyons les résultats avec un capteur 1 pouce.

Pour notre test, nous reprenons le protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux, le RX100 positionné en mode M avec le couple 1/4 s et f/5,6 pour une valeur ISO de 100. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100% et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (ARW).

Nous l'avions déjà noté avec le RX100, le nouveau compact expert de Sony RX100 M2 a un rendu assez dense des des noirs.De 100 à 400 ISO, le bruit est pratiquement indiscernable sur les clichés, mais la dynamique décline très légèrement à 400 ISO. Le passage à 800 marque un pas : le rendu est globalement plus sombre et les noirs plus denses. Vous pouvez clairement le voir sur le ventilateur de la carte graphique : à 100 ISO, le rendu des valeurs permet d'avoir un bon rendu du relief. Celui-ci disparait brusquement à 800 ISO. De même dans les hautes valeurs (détail du billet coréen) : les fins motifs ont tendance à se fondre dans la masse du billet. Sur les aplats colorés, le bruit électronique est toutefois peu visible avec un moutonnement contenu et peu de pixels colorés. Seuls les plus fins détails commencent à se brouiller suite au lissage.

Ce lissage est un peu plus appuyé à 1600 ISO. Les fins détails sont dissous, mais les aplats colorés sont bien rendus. Le traitement localisé du bruit fonctionne ici parfaitement (lissage important sur les aplats, mois fort sur les zones texturées). La dynamique baisse encore d'un cran. Le carré de lainage ne présente pratiquement plus de contraste et le carré de coton blanc n'affiche pratiquement plus de détails. À 3200 ISO, les images ont encore une bonne tenue face à la montée du grain. Celui-ci est encore très discret et le lissage modéré, mais bien visible. La dynamique n'évolue plus et reste au même niveau. 6400 ISO marque une nouvelle étape : le lissage devient plus agressif et l'image perd en impression de netteté. En petit format, l'image est encore facilement observable (écran 1920x1080). La dynamique ne baisse pas pour autant, mais elle est déjà très basse. À 12 800 ISO, l'image est dégradée. On évitera tant que possible cette sensibilité.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 6400 ISO.

Sony RX100M2 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Sony RX100M2 : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)


Vous pouvez également comparer les résultats du RX100 M2 avec les principaux concurrents que sont naturellement le RX100, le Nikon 1 V2 (qui dispose d'un capteur 1 pouce également), le Fujifilm X20 (capteur 2/3") ou le Canon G1X doté d'un plus grand capteur 1,5".

Finalement le bénéfice de la technologie BSI n'est pas simple à mettre en évidence. Le bruit est effectivement moins visible à 3200 ou 6400 ISO. Ci-dessous, vous trouverez une comparaison de scène test à 6400 ISO entre le RX100M2 et le RX100. Sur le bruit électronique et le lissage, le gain est bien visible.

Sony RX100 II et RX100 comparaison

Mais la baisse de dynamique est importante, notamment À nos yeux, celle-ci est finalement aussi importante que le bruit électronique qui n'est finalement pas si gênant à ces sensibilités. Pour retrouver une image équilibrée, il faudra rehausser les valeurs sombres et donc remonter le bruit électronique.


Le RX100 M2 l'emporte sur les autres concurrents à la fois par une définition supérieure qui rend le grain plus fin et plus élégant et un traitement plutôt réussi qui mixte conservation de détail et lissage. Le problème de dynamique se pose toutefois. Là aussi, le RX100 M2 est malmené par les autres boîtiers.

Au final, le gain au niveau du bruit électronique est bien visible et le RX100M2 gagne bien une valeur d'exposition avec une valeur 6400 ISO plus facilement exploitable. Mais le rendu très dense des valeurs sombres un est un vrai problème, tout du moins sur notre scène de test. Il faudra vérifier en extérieur sur des scènes de la vie courante.

Sony RX100 : Réduction du bruit standard 80-400 ISO
Sony RX100 : Réduction du bruit standard 800-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (80-100-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)


Nikon V2 : Réduction du bruit standard 160-800 ISO
Nikon V2 : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (160-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)


Fujifilm X20 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X20 : Réduction du bruit standard 1600-3200 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200 ISO)


Canon G1 X : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Canon G1 X : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)




Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation