Olympus E-510

Les premiers contacts avec le E-510 sont très convaincants. Par rapport à la série 400 (E-400, E-410) très "plate", la série 500 et le E-510 présentent un design plus classique et peut être plus rassurant. Olympus est sans doute la marque la plus innovante concernant la forme des boîtiers. On se souvient du E-300 et de son système de visée Poro et du E-400 minuscule et sans poignée. Le E-510 arbore donc un design plus traditionnel avec une véritable poignée assez large pour assurer une bonne prise en main. Par rapport au Canon 400D et sa toute petite poignée, le confort est indéniable. Bien sur, le châssis est assez ramassé et l'auriculaire a parfois tendance à passer sous le sabot du boîtier, mais cela n'est toutefois pas pénalisant. Le revêtement en gomme de la poignée est également agréable et assure une bonne accroche.

Le boîtier du E-510 est bien réalisé. Le plastique granité du corps est sobre et semble solide. L'interface (touches, molettes, levier...) répond correctement sans jeu dans les mouvements. Seul le barillet de sélection des modes d'exposition est parfois un peu délicat à manipuler, le relief étant à peine suffisant pour une bonne préhension. Le 14-42 mm livré en kit est également de belle facture. La fabrication reste honnête, mais la bague de zooming manque un peu de souplesse. La bague de mise au point est plus agréable, mais en pratique servira peu souvent.

Avec le kit 14-42 mm, le E-510 affiche 802 g sur la balance tout équipé (carte, batterie, parasoleil, sangle...). Un poids raisonnable, qui participe à l'impression de robustesse du produit. Les dimensions du boîtier sont assez classiques avec 136 x 92 mm pour le boîtier nu. La profondeur dépend bien évidemment de l'objectif monté. Avec le 14-42 mm (avec parasoleil), la profondeur atteint environ 150 mm en grand-angle et 180 mm en mode télé.

Olympus E-510 Olympus E-510 Olympus E-510 Olympus E-510
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation