Logiciel : - Image Composite Editor
Editeur : - Microsoft
Site Internet : -http://research.microsoft.com/en-us/um/redmond/groups/ivm/ICE/
Plateforme : - Windows 32 / 64 bit
Dans le petit monde de la photo panoramique, on entend souvent parler des mêmes acteurs. Photoshop et son module Photomerge,  Hugin, Autostitch, Autopano Pro ou Giga de Kolor (logiciels français), PTGui.


Gratuits ou payants ces outils sont tous très bons... mais Microsoft dispose lui aussi d'une excellente solution qui mérite d'être essayée. Seul bémol, il est en anglais, mais nous allons vous guider !

À qui s'adresse ICE ? Peut-être pas aux professionnels, à celui don le panorama est le gagne-pain. Cette clientèle préfère souvent les solutions Kolor AutoPano Giga qui, bien qu'un peu chères, offrent une multitude d'options, de contrôles, et savent gérer les têtes photo panoramiques utilisées dans la composition de panoramiques géants.

De même, des outils gratuits comme Hugin bénéficient d'une excellente réputation, et offrent là encore un niveau de prise en main très poussé... et à vrai dire peut-être trop pour celui qui ne fait qu'occasionnellement du grand panorama. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

ICE est une excellente alternative entre ces deux types d'offres. Gratuit, il est aussi bien plus limité en options. Mais son grand intérêt vient de là: il est d'une simplicité déconcertante, et produit d'excellents résultats. Il assemble de grandes quantités de clichés à la perfection, sait gérer les énormes panoramiques de type "gigapixel", sait également gérer l'assemblage de photos prises avec une tête panoramique. Bref, pour celui qui a juste besoin d'une solution fiable à l'occasion, c'est un outil à considérer.

Pour la petite histoire, nous sommes tombés dessus un peu par hasard. Lors de la (mauvaise) réalisation de grands panoramas sans tête dédiée, certaines photos peinaient à être assemblées par certaines solutions mentionnées plus haut. Un peu désespérés, nous avons essayé un peu tout ce que nous avons pu trouver... et avons été surpris de voir que ce petit utilitaire sans prétention arrivait à assembler des images que Photomerge refusait. Surpris également qu'il le fasse avec une facilité déconcertante (ICE est parfaitement optimisé pour les processeurs multicoeurs), et que le résultat soit aussi bon.

La prise de vue

Choix de l'optique

Un panorama réussi repose sur une série de photos bien "carrées". On veillera à utiliser une optique déformant aussi peu que possible, avec peu de vignettage, et un bon piqué sur l'ensemble du champ. On s'abstiendra d'utiliser des grands-angles pour faire des panoramas. On préférera des focales plus longues. Les meilleurs panoramas gigapixels sont faits au téléobjectif, entre 200 et 600 mm. Mais attention, plus on utilise une focale longue, moins on couvre de champ et plus il faudra faire de clichés pour réaliser le panorama. Si on veut réduire un peu l'artillerie, les 85 mm ou les 100 / 105 mm sont d'excellents concurrents pour cet exercice.

Lors de la prise des clichés, on cherchera à avoir une bonne profondeur de champ... on fermera donc le diaphragme entre f/11 et f/13, selon le moment où la diffraction perturbera la netteté de l'image. Ceci dépend de chaque optique et de l'appareil. Plus on prend long, plus on aura de détails et plus il faudra faire de photos.

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Tête panoramique ou main levée ?

Pour faire un panoramique, on peut y aller à main levée, ou utiliser une tête panoramique. Ces dernières sont d'un usage vraiment spécifique, mais si on se prend d'affection pour le panoramique ce sera une alternative à considérer. C'est le seul moyen de parvenir à produire facilement de très gros panoramas qui s'assemblent parfaitement. Il existe trois familles de têtes panoramiques: les cylindriques (parfaites pour les panoramas faits d'un balayage simple (plusieurs photos faites de gauche à droite sur la même horizontale), les sphériques plus adaptées aux panoramiques complexes faits de balayages sur plusieurs lignes (on balaye par exemple de gauche à droite plusieurs fois de haut en bas), et les motorisées qui font tout ceci automatiquement. Mais attention, les têtes panoramiques sont chères. Les premiers modèles se trouvent autour des 160€, et les plus chères dépassent allègrement le millier d'euros, voire les 2 000 euros dans certains cas. 


Tête robotisée Gigapan Epic Pro, 895$

Ce matériel est adapté pour des panoramas de grande taille et de grande précision, utilisant du matériel lourd (boîtiers pros et optiques lourdes). Mais on peut utiliser une solution d'assemblage pour des travaux bien plus simples faits à main levée. Dans ce cas il faudra une bonne technique et un peu de rigueur. On veillera traditionnellement à avoir entre 20 et 25% de chevauchement entre les images pour que les utilitaires d'assemblage puissent trouver assez de points communs entre les images et ainsi les assembler facilement, et également pour que les photos soient harmonieusement assemblées. Certaines optiques vont vigneter, les couleurs vont varier d'une photo à l'autre... plus on aura de chevauchement entre les vues, et plus les différences seront ténues.

Retouche avant assemblage

Comme toujours, travailler en RAW est préférable. Mais attention, si la plupart des utilitaires d'assemblage (incluant Microsoft ICE) savent travailler la plupart des fichiers RAW du marché, il est préférable de les développer au préalable. En effet les RAW sont souvent mous par défaut, pleins de petits défauts (aberrations, etc.). Bref, pour un résultat optimal, on retravaillera ses clichés un par un, en prenant garde de ne pas altérer la colorimétrie d'une image à l'autre... certain "détails ne pardonnent pas". 
L'image ci-dessous est un bon contre-exemple: le ciel n'a pas été retouché de la même manière... et apparaît plus bleu à droite qu'à gauche. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Assemblage

Avec Microsoft ICE, cette partie est la plus simple. L'outil est "on ne peut plus" simple et même si c'est votre premier panorama, vous y arriverez très facilement. Au départ on devra choisir entre deux options: "New Panorama" (nouveau panorama), ou "New Structured Panorama" (nouveau panorama structuré). Le premier va détecter automatiquement les images et leur ordre d'assemblage. Il suffit de faire un glisser-déposer des fichiers à assembler directement dans la fenêtre de travail d'ICE, et le logiciel se met au travail tout seul. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Le panorama structuré est à privilégier si on utilise des têtes panoramiques. Les images sont placées dans l'ordre, sur une grille. On déterminera la position de la première image et la façon dont les lignes s'enchaînent. Facile. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Dans la fenêtre de travail, on pourra choisir le type de mouvement d'appareil. Par défaut le paramètre est sur Auto et ICE déterminera au mieux quel mouvement vous avez fait lors de la prise de vue. On pourra reprendre la main à tout moment en choisissant parmi les options proposées:

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE
 
Rotating motion indique que vous avez pivoté autour d'un axe unique pour prendre les photos. Planar motion 1 calcule le meilleur chevauchement (jouant uniquement sur la translation, la rotation, et la mise à l'échelle) des images; Planar Motion 2 ajoute la possibilité de redresser automatiquement certaines images, et Panar Motion 3 y ajoute le contrôle de perspective. Dans la plupart des cas on restera sur Automatic et ICE se débrouillera très bien tout seul. Attention, pour exporter sur Photosynth il est impératif d'utiliser un Rotating Motion. 
Une fois le panorama assemblé, il ne reste plus qu'à recadrer, et à exporter. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Pour exporter on peut choisir entre différents formats: JPeg, Tiff, PSD, etc. On choisira le format approprié selon que l'on souhaite retravailler l'image ou non. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE

Mais attention à un point de détail: si vous voulez retravailler une image dans Photoshop, il est possible d'ouvrir un fichier de grande taille, mais il est impossible de générer un JPeg de plus de 30 000 pixels sur le côté le plus long. Une limitation de Photoshop, que l'on ne retrouvera pas dans Lightroom par exemple. Si vous devez retoucher un très grand fichier pour en faire un JPeg dans la foulée (format plébiscité par les agences photo comme Getty pour ne citer qu'eux), il faudra adapter son travail en conséquence. 

en pratique : une image panoramique par assemblage avec Microsoft ICE
 
ICE est-il le meilleur assembleur de panoramas ? Peut-être pas. Mais il nous a vraiment séduits. Et même s'il est moins riche en options que les mastodontes du secteur (comme AutoPano), il étonne par sa grande simplicité, et par son efficacité bluffante. Et pour couronner le tout, il est gratuit. C'est sans aucun doute un des outils à avoir dans sa logithèque si on travaille sur PC.

Lire également : notre série d'articles sur la photographie panoramique avec Arnaud Frich et Matthieu Thomas

> La photographie panoramique : les prérequis
> La photographie panoramique : quelles optiques, quels logiciels ?
> La photographie panoramique : retouche et exportation

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation