magazine 6 mois n°5

Quand on aime, on ne compte pas ! Alors voici un énième billet sur cette magistrale revue qui fait la part belle au photojournalisme, rare dans le paysage de la presse française.
Deux mois par an et ceci depuis le printemps 2011, cette revue de 350 pages, nous a habitué à une lecture approfondie, dense et passionnante, en nous proposant à travers des regards du monde entier, des photos reportages où la photographie trouve enfin tout son sens, sa place.

magazine 6 mois n°5

magazine 6 mois n°5

magazine 6 mois n°5

« Chaque photo est aussi le 1er plan d’un film » Wim Wenders. Les paroles du réalisateur ouvrent ce 5ème opus alors que celles de Paul Klee le referment « Un œil voit, l’autre sent ».

Ce numéro nous emmène du nord au sud de l'Equateur. En Afrique du Sud, avec le reportage primé en 2011 au Canon AFP Award d'Ilvy Njiokitjien, sur un camp de "vacances" où est enseignée l'apologie de la race blanche. La violence comme toile de fond du reportage sur le milieu très fermé des skinheads de Rome. Violence également dans "La mort dans la peau" où le photoreporter Miquel Dewever-Plana nous plonge dans l'univers de ces jeunes gangsters guatémaltèques qui racontent leur histoire sur leur corps. La Laponie nous ouvre ses portes à travers les Samis, éleveurs de rennes.
L'Italie encore, mais cette fois détours par Naples avec le regard de Stéphanie Gengotti sur ces adolescentes bientôt mamans "Les petites mères de Naples". Le reportage "Les givrés du futur" est une rencontre avec ces hommes et femmes souhaitant être préservés à leur mort par la technologie de la "congélation".
Lorsque Janet Jarman fait la connaissance de Marisol, fillette mexicain âgée à peine de 8 ans et déjà familière de la collecte de déchets, ne sait pas que 17 ans après, leur vie respective sera toujours liée. C'est le journal de cette rencontre.

magazine 6 mois n°5

magazine 6 mois n°5

Extrait de l’édito : « Stephen Mayes, le responsable de l’agence VII à New York, l’une des plus exigeantes aujourd’hui, appelle les photographes à casser les codes du photojournalisme figé dans l’horreur. « Les représentations de la guerre s’enferment dans des stéréotypes. Certains codes visuels reviennent régulièrement. Ils nous montrent ce que nous savons déjà, au lieu de tenter d’ouvrir de nouveaux horizons », dit-il en dénonçant l’uniformisation des images. Il suggère aux photojournalistes de raconter d’autres histoires, plus proches de la vie quotidienne ou du monde économique...Le photojournaliste peut raconter autrement et autre chose s’il se décale, s’il ose sortir des sentiers battus et si les journaux lui offrent un espace...»

 Revue 6 Mois – n°5 printemps/ été 2013
Auteurs : Collectif XXI
Editeur : Les Arènes, XXI
9791090699076
25,50 € (c’est pas cher payé pour en avoir plein les yeux !)

Prochain numéro le 5 septembre 2013
 


www.6mois.fr

Lire également :
http://www.focus-numerique.com/test-1564/beau-livre-6-mois-numero-4-en-librairie-1.html /> http://www.focus-numerique.com/test-1321/beau-livre-magazine-6-mois-numero-2-photo-reportage-1.html />