Ricoh GR test review prise en mains
De prime abord, il n'est pas évident de distinguer le nouveau GR à grand capteur APS-C des précédentes moutures dotées de petits capteurs (cf. notre vidéo de présentation). Le travail d'intégration des ingénieurs est remarquable et le boîtier tient parfaitement dans une poche de veste ou même dans une poche de pantalon. La mise sous tension fait sortir l'optique d'environ 1,5 cm. L'ensemble reste donc très compact, même en utilisation.

Les premiers contacts sont vraiment agréables. Le compact expert est doté d'une petite poignée bien dessinée et surtout recouverte d'un revêtement en caoutchouc qui assure une bonne préhension. Un revêtement que vous retrouverez à l'arrière pour placer le pouce. Les différentes commandes sont également un peu «caoutchoutées» pour en faciliter l'utilisation. Les matériaux semblent de bonne qualité et l'ensemble inspire confiance. Sur ce premier point, le GR est une vraie réussite.

Le compact dispose de 3 attaches pour fixer des dragonnes d'un côté ou de l'autre de l'appareil. Petit détail, les bords de l'appareil sont plats, ce qui permet d'imaginer des prises de vue en portrait en posant simplement l'appareil sur une surface plane.

Ergonomie

Les photographes experts sont très pointilleux sur l'utilisation de leur appareil : ils aiment pouvoir personnaliser les commandes avec avoir un nombre important de raccourcis pour paramétrer l'appareil rapidement sans avoir à passer par les menus souvent fastidieux. Le Ricoh GR répond parfaitement à cette demande avec une interface physique bien étudiée. Sur le dessus de l'appareil, vous trouverez de gauche à droite : un flash pop-up, une griffe flash pour les accessoires, le commutateur de mise sous tension, un large - et donc agréable - déclencheur, une molette de réglage et un barillet pour le choix du mode d'exposition avec son loquet de verrouillage. Notez que la molette de réglage est à peine assez large et proéminente pour être vraiment agréable à utiliser. Un modèle cliquable serait également un plus.

Sur ce barillet vous trouverez le mode vidéo (le GR n'a pas de touche directe pour lancer l'enregistrement), 3 modes personnalisés, les classiques mode P,S (Tv), A (Av) et M. Le GR dispose en outre d'un mode TAv hérité des reflex Pentax qui permet de jouer sur le couple ouverture / vitesse, l'appareil réglant automatiquement la sensibilité ISO. Voilà qui vient pallier l'absence de décalage de programme en mode P.
Ricoh GR Test review vue de dessus

Les photographes attachés au cadrage dans un viseur (qu'il soit optique ou électronique) remarqueront immédiatement l'absence de viseur intégré comme sur le Fujifilm X100S ou le Canon G15. Bien sûr, le GR dispose d'une griffe flash sur laquelle il est possible d'insérer un viseur optique qui n'est autre qu'un simple bout de verre (sans doute vendu moins de 200 euros) : hormis le cadre de visée, il n'y a aucune autre information affichée. Ricoh propose pourtant bien des viseurs électroniques pour sa gamme GX, mais la griffe du GR est dépourvue de connecteur. Dommage. Notez que le voyant vert, témoin de la mise sous tension, peut être désactivé dans les menus.

À l'arrière vous trouverez un bel écran LCD de 7,5 cm affichant pas moins de 1 230 000 points (quadruplet rouge, vert, bleu et blanc). Cette technologie permet d'augmenter le contraste pour améliorer la lisibilité en plein soleil. Bon l'écran reste brillant, mais il est plus agréable que les concurrents plus traditionnels.

Ricoh GR test review structure écran LCD
Les quadruplets rouge, vert, bleu et blanc de l'écran du GR.

Les angles de vision sont larges et l'affichage fluide avec une bonne lumière. En soirée ou basse lumière, le rafraîchissement des images ralenti et les images «bavent» un peu. Personnellement, je préfère un affichage plus granuleux, mais plus fluide. L'écran n'est ni tactile ni orientable. C'est comme ça.
Ricoh GR test review vue de dos
Au niveau des mesures de l'écran, le GR s'en sort assez bien avec un très bon contraste supérieur à 1000:1, un gamma moyen à 2, une température des couleurs fixés à 6000 K et une DeltaE94 moyen à 5,8.

Ricoh GR mesures écran
De gauche à droite : mesure du gamma, température des couleurs et DeltaE94.

Le GR reprend les grandes lignes de l'interface physique des précédents modèles. Une excellente initiative, puisque les Ricoh GRD sont unanimement reconnu pour leur ergonomie. Ainsi, vous trouverez en haut un basculeur cliquable (ADJ/ISO) permettant d'accéder, d'un coup de pouce, à 5 options personnalisables dans lesquelles vous pourrez choisir les valeurs toujours à l'aide du pouce avec le basculeur vertical. Rien que pour ces possibilités, il faut essayer un Ricoh GR ! En temps normal, ce basculeur permet de corriger l'exposition sur +/- 4IL. 

Le joypad dispose d'une position personnalisable et vous trouverez deux autres commandes personnalisables (Fn2 à l'arrière et la touche Effect sur le côté). Quant au 3e basculeur, il permet d'attribuer au bouton central la fonction de mémorisation d'exposition/point ou la fonction d'autofocus continu.Ricoh GR test review avis vue de côté touche Effect
Outre la touche Effect, vous trouverez la commande du flash sur le côté de l'appareil. 

Au  niveau des connexions, le Ricoh GR offre une prise USB propriétaire qui permet la recharge de la batterie et le transfert des données. Vous trouverez également une sortie micro HDMI pour diffuser les images sur un téléviseur, mais point d'entrée micro ou de sortie casque pour épauler l'appareil en mode vidéo. Vous noterez l'absence de connexions modernes comme le Wi-Fi ou le GPS.

Ricoh GR test review connectique

Côté batterie, le GR reprend la batterie Li-Ion DB65 déjà accueillie dans le GRD IV. Celle-ci affiche 4,5 W.h ce qui est moindre par rapport à la concurrence : . En utilisation normale, nous avons réussi à déclencher environ 200 fois avec environ 10 minutes de films HDTV 1080. De quoi tenir un petit weekend, mais guère plus. 

Le compact expert n'est pas livré avec un chargeur de batterie, mais un chargeur USB. Celui-ci immobilise donc l'appareil le temps de la charge. Pour s'équiper d'une seconde batterie, il sera sage d'acheter avec un chargeur de batterie. Notez que le compartiment batterie donne également accès à la carte mémoire. Une disposition qui empêche le changement de carte lorsque l'appareil est monté sur trépied. Un petit détail, mais sur un compact expert, ce sont ces détails qui comptent.
Ricoh GR test review batterie, autonomie et carte mémoire

Aun final, le GR s'avère un appareil photo expert agréable à prendre en mains et qui tient dans une poche de pantalon. Une vraie réussite donc hormis l'absence de viseur intégré.

Ricoh GR test review avis vue de face
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation