Présentation

Présenté lors de la dernière Photokina, le Sony RX1 (testé sur Focus Numérique) est une révolution à lui tout seul. C'est en effet le premier compact expert équipé d'un capteur plein format 24 x 36 mm de 24 millions de pixels. Sony a fait le choix d'installer une focale fixe de 35 mm f/ 2 signé Carl Zeiss.
 
Carle Zeiss Sonnar 35 mm f/2 sur Sony RX1

 
Monture : intégré au Sony RX1
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 35 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 35 mm
Ouverture maximale : f/2
Ouverture minimale : f/22
Distance de mise au point : 24 cm
Nombre de lamelles du diaphragme : 8
Construction : 8 lentilles - 7 groupes
Éléments spécifiques : 3 lentilles asphériques
Échelle des distances : Non
Rapport de reproduction : 0,26 X
Motorisation : NC
Stabilisation : Non
Dimensions : 66 x 37
Dimanètre filtre : 49 mm
Poids : NC
Parasoleil : Option
Étui souple : Non

DxO MarkCe test optique est basé en partie sur les mesures réalisées en laboratoire par DxOMark dans le cadre d’un partenariat conclu entre Les Numériques/Focus Numérique et DxO Labs. Créée par DxO Labs, DxOMark est la source d’information indépendante la plus fiable et la plus objective sur la mesure de qualité d’image. DxOMark a bâti sa réputation grâce à des protocoles de tests rigoureux, des outils de mesure de qualité industrielle et une base de données constituée de milliers de mesures d’appareils photo, d’objectifs et de téléphones mobiles. Les résultats complets des tests réalisés sur cette optique sont disponibles sur www.dxomark.com.















Prise en main

La prise en main de cet objectif est presque parfaite. Commençons par la qualité de construction qui est irréprochable. Dans un corps 100% métallique, l'objectif mesure moins de 4 cm de long. Le design est très flatteur avec une finition noire satinée. On regrette la présence d'une bague argenté orange sur la base de l'optique. Le logo Carl Zeiss est bien présent, mais reste très discret sur le côté de l'optique.

Carle Zeiss Sonnar 35 mm f/2 sur Sony RX1

La bague de mise au point, située à l'avant est très agréable et confortable à utiliser. Elle dispose d'une bonne accroche et est très souple. Malheureusement, elle ne dispose pas de butée ou même de repères de butée en début et fin de course : elle tourne à l'infini. Juste en avant, on retrouve une seconde bague avec une position macro (mise au point entre 0,2 m et 0,35 m) et une position normale (mise au point entre 0,3 m et l'infini).

Carle Zeiss Sonnar 35 mm f/2 sur Sony RX1

Enfin, notre coup de coeur est la bague de réglage de l'ouverture manuelle de f/2 à f/22 par tiers d'IL qui est un réel plaisir à manipuler. Elle est presque trop souple.

Au labo

Nos tests labo sont réalisés en partenariat avec le laboratoire DxO Mark. Les résultats de ce 35 mm sont très bons. Premier point, les aberrations chromatiques sont totalement absentes et imperceptibles. Les distorsions sont très discrètes et donc négligeables. Le vignetage est présent aux plus grandes ouvertures (f/2 principalement), on peut observer un écart supérieur à 2 Il entre le centre et le bord des images. Dès f/2,8, le phénomène s'estompe pour devenir presque totalement négligeable dès f/4. Certains y verront un défaut, d'autres un avantage pour pouvoir refermer les images. Quoi qu'il en soit ce type de défaut se corrige particulièrement bien en postproduction.

Question piqué le 35 mm est assez impressionnant. Malgré un léger manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures (f/2 et f/2,8), la netteté est bien présente. Ce défaut d'homogénéité disparaît dès f/4. À f/11, la diffraction commence à faire son apparition. À f/22, les images sont molles, mais restent tout de même largement exploitables.





Nos tests au labo confirment les analyses DxO Mark. l'objectif procure les meilleurs résultats à f/8 : pas d'aberration chromatique, faible vignetage, pas de distorsion et piqué maximal.

> Toutes les mesures Sony Cybershot DSC RX1 sur DxO Mark (en anglais) 




> Téléchargez le pack RAW

Comparons maintenant les résultats de ce 35 mm à f/5,6 avec ceux obtenus avec les récents Sigma et Canon (tous deux testés sur Focus Numérique). Au premier coup d'oeil on remarque que le Sony n'a pas à rougir des images que l'on peut obtenir avec le 35 mm Canon ou Sigma. Le niveau de qualité est tout à fait comparable voir à l'avantage du Sony sur certains points.

> Test Canon EF 35 mm f/2 IS USM
> Test Sigma 35 mm f/1,4 DG HSM

Canon EF 35 mm f/2 IS USM : f/5,6
Canon EF 35 mm f/2 IS USM : f/5,6

Sigma 35 mm f/1,4 DG HSM : f/5,6
Sigma 35 mm f/1,4 DG HSM : f/5,6

Carl Zeiss Sonnar 35 mm f/2 sur Sony RX1 : f/5,6
Carl Zeiss Sonnar 35 mm f/2 sur Sony RX1 : f/5,6

Sur le terrain

Une focale correspond à un angle de champ ou angle de vision couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l’on obtient avec le 35 mm et le Sony RX1 qui est équipé d’un capteur plein format. Cet objectif est orienté grand angle ou focale standard pour du reportage ou de la photo de paysage par exemple.





>
 Téléchargez le pack RAW

Le 35 mm est réellement la focale idéale pour les amoureux de reportage et de paysage. Associé au Sony RX1, les images sont d'une finesse et d'une qualité remarquable. On a du mal à croire que les fichiers sont faits par un si petit appareil. Sur le terrain on regrettera l'absence de stabilisation optique (très utile en faibles conditions lumineuses à main levée).L'ouverture de f/2 est largement suffisante pour obtenir de beaux effets de profondeur de champ.

Verdict

Au final  le 35 mm f/2 Carl Zeiss est à la hauteur du prix et des caractéristiques du compact expert hors normes Sony RX1. La qualité d'image obtenue est comparable à ce que l'on peut espérer des dernières optiques fixes développées pour les reflex. Nous recommandons l'objectif au même titre que nous avons recommandé l'appareil.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation