Le Canon 70D livré à la rédaction était livré en kit avec un 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM. Un zoom optique 7,5x qui à défaut d'être lumineux est plutôt polyvalent. Il est équipé de la dernière technologie de motorisation AF baptisée STM pour STepping Motor (pas à pas) qui permet une mise au point souple et silencieuse avec le système autofocus par détection de contraste. 

Optique kit 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM

Les fichiers JPeg du 70D sont bien accentués comme le montre le graphique de mesure de MTF réalisé à l'aide de DxO Analyser (courbe au-dessus de 100%).

Canon 70D test review accentuation JPeg

Au centre, l'optique permet au capteur de s'exprimer pleinement avec une résolution optique de 76 paires de lignes par mm (lp/mm) correspondant à la résolution optique du capteur.

Grand-angle 28 mm

Au centre

En début de course, le zoom optique de Canon est «classiquement» bon au centre. À pleine ouverture, notre mire manque toutefois un peu de contraste et il faudra fermer à f/5,6 pour trouver un peu plus de piqué. Mais globalement tous les détails sont là. Dès f/11, la diffraction dilue les détails et la précision baisse dramatiquement à f/22. Dans la pratique, on ne dépassera pas f/11.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm au centre

En bordure

Les résultats sont également corrects en bordure de l'image. Comme au centre, il faudra fermer à f/5,6 pour avoir le maximum de micro contraste et dès f/11, la diffraction vient réduire le pique de l'optique.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm en bordure

50 mm

Au centre

A mi-course, le télé est tout juste correct à f/5 et il faudra fermer à f/5,6 ou f/8 pour gagner en consistance tout en veillant à ne pas dépasser f/11, la diffraction nous attendant au tournant.


En bordure

Même constat en bordure d'image. Les meilleures images sont obtenues entre f/5,6 et f/11.


A 135 mm

au centre

A fond de télé, le 18-135 mm est correct à pleine ouverture (f/5,6), mais la diffraction fait son œuvre très rapidement on hésitera à dépasser f/11.


au bord

La périphérie de l'image est un peu plus malmenée au télé et à pleine ouverture l'image est un peu flou jusqu'à f/8. On gage alors en piqué à f/11 pour perdre à nouveau en netteté à f/16.

Distorsion

Au grand-angle 28 mm, la distorsion de l'image est nettement visible. Canon ne semble pas travailler sur le problème puisque le fichier JPeg travaillé et le fichier brut présente une distorsion identique.

À gauche, le fichier brut ouvert dans Raw Therapee et à droite le fichier JPeg.

La déformation est d'ailleurs plutôt marquée avec une mesure à moins -3% en TV distorsion.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm mesure disto

Balance des blancs

Sous un éclairage de type lumière du jour (notre labo est calé à 5400 K), le Canon 70D donne de bons résultats. La balance des blancs est assez juste avec un Delta E94 sur la gamme de gris à moins de 2,5. Le rendu des couleurs est également assez fidèle.



Sous un éclairage tungstène (le plus courant en intérieur : ici, des lampes halogènes dont la température de couleur est d'environ 3000 K), la balance des blancs automatique n'est vraiment pas performante : le delta grimpe à environ19 et les couleurs deviennent un peu folles. Visuellement, l'image affiche une belle dominante jaune-orange.




Un passage en balance des blancs préréglée tungstène améliore grandement le rendu des images qui prennent des teintes plus naturelles, mais un peu froides et qui tirent un peu vers le vert justement. Vous ne pourrez pas conserver les ambiances "chaleureuses" d'un éclairage tungstène.





Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation