Présentation

Sony Xperia ZLe Xperia Z est le nouveau smartphone phare de Sony. Il a été annoncé fin janvier. Côté photo, Sony bénéficie d'un savoir-faire indéniable ce qui lui donne normalement une belle longueur d'avance sur ses principaux rivaux (Apple, HTC, Nokia pour ne citer qu'eux). 

Le Xperia intègre donc un capteur en technologie Exmor RS (la même que l'on retrouve sur certains appareils photo de la firme japonaise) de 13 millions de pixels associé à un zoom numérique de 16x. L'appareil est donc capable de produire des fichiers de 3920 x 2940 pixels en JPeg. En vidéo, le smartphone enregistre des séquences en HDTV 1920 x 1080 à 30 images par secondes. Sony reste assez vague sur les principales caractéristiques de son optique : équivalent grand-angle, ouverture ? Sous le bloc optique situé en haut gauche de la face arrière de l'appareil on retrouve un petit flash en LED.

Question prise de vue, on retrouve les traditionnels modes scènes et automatiques (détection automatique des scènes), un mode rafale (assez rare sur les smartphones), de nombreux effets et un mode panoramique par balayage. Les réglages possibles sont nombreux.

Côté prise en mains, l'appareil est équipé d'un très grand écran de 12,7 cm de diagonale affichant une définition Full HD. Le déclenchement se fait de manière tactile via des boutons virtuels sur l'écran. Très bon point l'appareil est antichoc et waterproof !

Caractéristiques techniques

 
Capteur : Exmor RS 13 Mpx - 1/3" 
Bloc Optique : NC
Flash : Oui par LED
Réglage ISO : Oui (100 - 1600 ISO)
Réglage balance des blancs :  Oui (Auto - Presets)
Correcteur d'exposition : Oui (-2 à +2 IL)
Zoom numérique : 16 X
Stabilisation : oui 
Déclencheur : tactile 
Écran arrière : 12,7 cm - 1920 x 1080 pixels
Système d'exploitation : Google Android 4.1
Mode vidéo : HDTV 1920 x 1080 
Mémoire interne : Jusqu'à 16 Go + carte micro SD
Modes de prise de vue : auto, normal, scènes, effets
Dimensions : 139 x 71 x 7,9mm
Poids : 146 grammes






















Prise en mains

Sony Xperia ZLa prise en mains photo du smartphone Sony Xperia Z est plutôt bonne malgré la taille assez imposante de son écran. En effet ce dernier fait presque 13 cm de diagonale. Les petites mains seront handicapées, c'est certain. Le revêtement du smartphone est assez agréable au toucher et accroche bien. Même sans coque, les risques de le voir s'échapper des mains sont assez minces. Gros plus, le téléphone est étanche et antichocs. Sur ce point, aucun autre concurrent ne lui arrive à la cheville !

La position du bloc optique se situe en haut sur le tiers gauche de l'appareil. Cette position peut surprendre dans un premier temps. En utilisation "paysage" pour de la photo ou de la vidéo, il a peu de chance de voir apparaître un bout de doigt sur l'image. Ceci dit cette règle n'est valable que si le téléphone est orienté avec le logo Sony sur la gauche. Dans l'autre sens, le bloc optique tombe juste au niveau du majeur ! De toute façon, le mode photo n'est pas symétrique et ne s'affiche correctement que dans un seul sens. Sous le bloc optique se trouve le flash ou la torche à LED : une position originale !

L'accès au mode photo est relativement long. Comptez pas moins de 4 secondes pour être prêt à déclencher depuis la veille et en utilisant l'accès rapide : c'est beaucoup trop long pour saisir des scènes sur le vif.

Comme souvent, l'appareil ne dispose pas de déclencheur physique (comme sur le Nokia Lumia 920 par exemple). Pour photographier, il faut utiliser un bouton virtuel situé sur le côté droit de l'interface ou activer le déclenchement tactile global : on touche pour faire la mise au point et l'appareil déclenche automatiquement une fois celle-ci effectuée. Question mise au point, le Xperia Z est relativement rapide et dispose de plusieurs modes de fonctionnement : détection de visage, suivi du sujet, tactile, collimateurs automatiques.

Sony Xperia Z

L'interface du mode photo est très agréable à utiliser. Son design est moderne, intuitif et rapide. Il ressemble beaucoup à ce que l'on peut trouver sur les compacts photo de Sony. Des boutons virtuels de réglages sont disposés sur la gauche de l'écran. La droite est réservée aux déclencheurs photo et vidéo ainsi qu'au choix de caméra (avant ou arrière). Les différents menus apparaissent avec des icônes très ludiques en surimpression sur l'écran de cadrage. On retrouve de nombreux modes de prise de vue : automatique intelligent (avec reconnaissance de scènes), normal, vidéo, rafale, effets de filtres, panoramique par balayage, scènes.

Sony Xperia Z

L'appareil dispose de nombreux réglages. On retrouve selon le mode de prise de vue sélectionné : 

Résolution et ratio des images, le maximum est obtenu en 4:3 avec 12 millions de pixels
Gestion du flash
Retardateur (2 ou 10 secondes)
Détection de sourire (avec plusieurs niveaux pour les timides)
Démarrage rapide (fonction incompréhensible et pas réellement efficace)
Modes de mise au point
Correcteur d'exposition de -2 à +2 IL
Une fonction HDR
La balance des blancs
Le réglage de ISO (de 100 à 1600 ISO)
Les modes de mesure de la lumière (centrale, spot, moyenne)
La stabilisation (active ou non)
La géolocalisation
Le mode de déclenchement 
 
Sony Xperia Z  Sony Xperia Z

Test terrain

Sur le terrain, le Xperia Z est assez agréable à utiliser malgré quelques défauts qui le handicapent. Le principal est le temps nécessaire pour accéder au mode photo depuis la veille. Une fois lancé, le mode photo est très efficace. L'appareil est rapide et réactif. L'accès aux différents modes se fait assez simplement. On apprécie la présence de raccourcis pour accéder aux options courantes : correcteur d'exposition, HDR, gestion du flash.

L'appareil est équipé d'un zoom numérique qui comme tout zoom numérique est totalement inutilisable. Au zoom max, les images sont simplement horribles ! L'utilisation du grand angle s'impose donc, mais ce dernier conviendra amplement dans la majorité des cas. Il serait grand temps que les constructeurs se penchent réellement sur le problème des zooms sur smartphone. Nokia a lancé une excellente piste avec son Pureview, mais Sony ne semble pas vouloir suivre cette trajectoire.

Sony Xperia Z

Sony Xperia Z

Voici le test vidéo du Sony Xperia Z en Full HD. L'enregistrement sonore est de qualité, mais la mise au point laisse à désirer. Elle est lente et imprécise pour des sujets en mouvement.


En faibles conditions lumineuses, le Xperia Z est assez décevant. Ci-dessous, la scène éclairée court 3 lux en mode automatique.

Sony Xperia Z

Ci-dessous, la scène éclairée sous 3 lux en mode nuit : l'image est beaucoup moins bruitée, mais elle est largement sous-exposée au détriment de tous les détails.

Sony Xperia Z

Et enfin les résultats obtenus en forçant les 1600 ISO.

Sony Xperia Z

Très bon point, le Xperia Z dispose de l'incontournable mode panoramique par balayage de Sony : redoutablement efficace !

Sony Xperia Z


Sony Xperia Z

Enfin, le Xperia Z dispose de nombreux filtres à appliquer directement à la prise de vue. La présentation de ces filtres est assez ludique, car on dispose d'un aperçu temps réel des différentes options disponibles.





> Téléchargez les fichiers originaux en HD.

Test labo

Nous avons passé le téléphone au labo. Notre scène test était éclairée sous un équivalent lumière du jour à 200 lux. Le Sony Xperia Z permet de pouvoir choisir la sensibilité ISO, nous avons donc réalisé une montée de 100 à 1600 ISO avec un réglage de balance des blancs sur Lumière du Jour.

C'est un point très important qui influe énormément sur la qualité d'un mode photo de smartphone et sur sa polyvalence, notamment dans de faibles conditions lumineuses. Sur ce point, Sony par avec un handicap vis-à-vis de ses principaux concurrents (que nous avons testés). En effet, le Xperia Z dispose d'un capteur de 12 millions de pixels alors que le Nokia Lumia 920 embarque un capteur de 8 millions de pixels et le HTC One, un capteur de 4 millions de pixels. Les pixels sont donc plus grands sur le Nokia et sur le HTC et qui dit grand pixel dit souvent bons résultats en haute sensibilité ISO. Par contre Sony dispose d'une forte expérience en photo et est donc capable d'embarquer de bons algorithmes de correction.

Les résultats sont honorables compte tenu de la taille des pixels du smartphone Sony, mais en rien exceptionnels. En effet, la gestion du bruit est assez bien maitrisée. En montant les ISO, le bruit coloré est totalement absent. Cependant la perte de détails due au lissage et aux algorithmes de réduction est très importante et devient problématique dès 200 ISO. Bien entendu elle est particulièrement visible en observant l'image à 100%, dans une utilisation des images plus courantes pour smartphone (réseaux sociaux, écrans de smartphones, écran de tablette ou même diaporama TV) elle est moins gênante.

À gauche 100% sur un format 10x15 cm, à droite 100% sur un format 20x30 cm.

Sony Xperia Z Sony Xperia Z




Comparons le HTC One avec le Nokia Lumia 920 et le HTC One que nous avons déjà testés à 800
 ISO. Dans l'ordre de haut en bas : Sony Xperia Z, Nokia Lumia 9209, HTC One.

Sony Xperia Z
Nokia Lumia 920
HTC One
Sur le papier, une définition de 12 millions de pixels pour un module photo de smartphone est plutôt aguicheuse. Théoriquement avec 12 millions de pixels, on peut imaginer sans trop de soucis des recadrages et de grands agrandissements. Cependant pour conserver une qualité d'image optimale il faut impérativement que le bloc optique soit de très bonne qualité afin de disposer d'un maximum de détails. Sur ce point, le Xperia Z est honorable au centre, mais la qualité d'image chute en se rapprochant des bords.

Sony Xperia Z

L'analyse MTF confirme cette première impression visuelle. Bon point, au centre on observe très peu d'accentuation.

Sony Xperia Z

Sur du portrait, la restitution des teintes chair est très agréable à l'oeil. Au flash, l'exposition est moyennement maîtrisée : on voit apparaître des zones brûlées à certains endroits du visage.

Sony Xperia Z

> Téléchargez les fichiers originaux en HD.

Retouche et partage

La partie visualisation et partage du Xperia Z n'est pas très innovante et reste assez basique. En mode visualisation, les images sont présentées sous la forme d'une grande planche contact et triées par mois. Il est possible d'afficher une organisation par album qui peut se synchroniser avec un compte Facebook ou Picasa. On retrouve aussi une présentation par carte ou Goopgle earth, pratique pour les médias géolocalisés. Bon point, l'appareil d'une fonction diaporama avec personnalisation de la musique et du thème : cela peut servir.
On retrouve aussi une fonction de partage via un serveur multimédia.

Sony Xperia Z

Pour ce qui du partage instantané, c'est du grand classique. On peut publier les images seules ou en groupe sur les principaux réseaux sociaux (Picasa, Google +, Facebook et Twitter), mais aussi les envoyer par mail, SMS ou via le Bluetooth.

Sony Xperia Z

La visualisation des images sur l'écran du smartphone est assez agréable. L'écran est fluide : les transitions et zoom se font simplement et rapidement. La définition Full HD est un réel plus pour la restitution des détails et le confort de visualisation. Les angles de vision  sont assez larges et la luminosité remarquable. Par contre, les mesures révèlent un Delta E supérieur à 7, ce qui est énorme. Le rendu couleur n'est donc pas optimal.

Sony Xperia Z

Les fonctions de retouches sont elles aussi très basiques, même si elles sont relativement nombreuses. Il est possible d'appliquer toute une série de filtres d'amélioration et de personnalisation des images. On retrouve également des outils de recadrage, de correction des yeux rouges, de redressement, de rotation, de symétrie et d'accentuation. La présentation de ces différentes options n'est pas très agréable à l'usage.

Sony Xperia Z

Verdict

Sony Xperia ZAu final, en photo le Sony Xperia Z est un peu décevant. Il conviendra pour une utilisation très classique avec un smartphone : réseaux sociaux, photo mémo, mais guère plus. Malgré une définition de 12 millions de pixels, la qualité des images n'est pas réellement au rendez-vous. On observe une très forte chute des détails en s'éloignant du bord des images. La gestion du bruit lisse également beaucoup trop les fins et moyens détails. Par contre on apprécie beaucoup l'interface de prise de vue qui est très agréable à utiliser. La partie lecture et retouche est beaucoup trop basique et le nombre d'options un peu faible.

En pratique le smartphone est assez agréable à utiliser grâce à son grand écran très défini. Le fait qu'il soit étanche et antichocs est un réel plus. Par contre le temps d'accès au mode photo depuis la veille le pénalise pour les photos sur le vif.









Points forts

Points faibles

Qualité de construction : étanche et anti chocs

Temps d'accès au mode photo

Qualité de l'écran sur la restitition des détails

Rendu couleur de l'écran

Prise en main générale

Restitution des détails sur les bords des images

Nombreux modes photo

Résultats en faible lumière

Interface du mode photo

Interface du mode visualisation

12 millions de pixels

 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation