Visée et écran

L'une des singularités du X100S est bien sûr son viseur hybride capable, d'un simple mouvement de basculeur, de passer d'un mode optique à un mode électronique.

X100S fonctionnement de la visée hybride
Un prisme qui bouleverse les habitudes de la visée.
À gauche, le prisme renvoie l'affichage de la visée directe (image vue par le capteur) dans le viseur.
À droite, en plus de la visée optique, le prisme permet d'afficher des informations complémentaires dans le viseur.

Par le truchement d'un prisme semi-réfléchissant, il est possible d'utiliser à la fois un viseur optique de type "galiléen inversé" (télescope inversé), lumineux (grossissement 0,5x) et disposant de nombreuses informations en surimpression, mais également un viseur électronique plus classique. Notez que le X100S bénéficie d'une nouvelle dalle LCD qui compte désormais pas moins de 2 350 000 points pour un affichage plus précis (le X100 dispose d'un viseur 1 440 000 points).

Visée optique

En mode optique, le X100S propose un viseur lumineux, précis et agréable (pas de coupure de la visée lors du déclenchement pour suivi d'un sujet notamment). Le prisme semi-réfléchissant permet en outre l'accès à de nombreuses données habituellement absentes d'un viseur optique.
Ainsi, vous pouvez afficher divers renseignements (nombre de vues restantes, qualité des images, niveau de la batterie, balance des blancs, correction de l'exposition, vitesse, ouverture, sensibilité ISO), mais également des paramètres plus rares comme un horizon artificiel, des grilles d'aide à la composition et une échelle des distances accompagnées d'indication sur la profondeur de champ. Voilà de quoi satisfaire les plus exigeants.
 

Fujifilm X100S viseur optique
Horizon artificiel, vitesse, ouverture, histogramme d'exposition...Même en visée optique, les informations sont nombreuses.

Toutefois, tout n'est pas rose en visée optique et notamment la précision du cadrage. En effet et classiquement, le viseur optique voit plus large que le champ couvert par le capteur. Vous disposez toutefois d'un cadre lumineux pour aider à la composition, mais celui-ci se montre, de manière assez étonnante, précis à seulement 90% ! Au final, pour un cadrage précis de vos images à l'aide du viseur optique, vous ne disposerez que de 13 millions de pixels au lieu des 16 Mpx offerts par le capteur.

La parallaxe (due à la différence de point de vue entre le viseur et l'objectif) est corrigée à la volée (le cadre blanc se déplace), mais uniquement au moment de la mise au point (ce qui est normal, puisqu'il faut une indication de distance). Il n'est donc pas possible de cadrer assez justement un sujet assez proche avant de presser à mi-course le déclencheur. Cela pose un véritable souci si vous souhaitez travailler en mise au point manuelle, la correction n'étant alors jamais opérée. Les erreurs de parallaxe sont surtout importantes pour les sujets proches (1 à 2 m).

Fujifilm X100S visée optique et problème de parallaxeVisée optique avant mise au point : la visée est large et le cadre lumineux centré. Après la mise au point (photo droite), le cadre lumineux se déplace afin de corriger les erreurs de parallaxe (la photo est prise à environ 1 m de la mire).

Fujifim X100S test review image finale
Image photographiée par le X100S.

Notez que le passage en mode macro bascule automatiquement le X100S en visée électronique pour éviter justement ces problèmes de parallaxe. 

Viseur électronique

D'un simple geste sur le basculeur avant, la visée optique est remplacée par un viseur électronique. Il s'agit sans doute de la première intégration du nouveau viseur électronique signé Epson (ultimicro). Celui-ci affiche 2,35 Mpx (3 x 800 000 points) pour un affichage en 1024x768 pixels. Un gain notable sur le papier par rapport au 800x600 pixels du précédent modèle. Si l'affichage est précis, il est largement en retrait par rapport à la visée optique avec une dynamique nettement moindre pour les scènes en extérieur : les noirs sont bouchés et les hautes lumières cramées. 

Toutefois, en basse lumière, la visée électronique s'avère plus performante et permet de moduler la luminosité de la scène photographiée. En outre, la visée est précise à 100% et il est possible à tout moment de vérifier les paramètres de prise de vue comme la balance des blancs et . Dommage qu'en mode manuel, il ne soit pas possible de visualiser le résultat des paramètres d'exposition (simulation) : dans le viseur, la scène est toujours correctement exposée.

Fujifilm X100S test review viseur électronique

 

Écran

Disons-le tout net : Fujifilm n'a fait aucun progrès du côté de l'écran. Nous restons sur une définition de 460 000 points alors que le standard est aujourd'hui plutôt à 920 000 points et il n'est ni tactile ni orientable. Après deux ans, nous aurions franchement aimé des améliorations de ce côté, surtout pour un appareil plus cher. Un petit passage sous la sonde montre un écran très classique avec un bon gamma, une température des couleurs un peu élevée (froide) et une colorimétrie correcte.

Fujifilm X100S mesures écran LCD test reviewDe gauche à droite : gamma et température des couleurs en fonction de la luminosité. À droite la fidélité des couleurs.

Mise au point

Autofocus

Le nouveau capteur X-trans du X100S est équipé d'un système de corrélation de phase intégré dans le capteur. Au final, le compact utilise là encore un système hybride qui fonctionne à la fois par détection de contraste et corrélation de phase. L'appareil sélectionne automatiquement le meilleur système en fonction de la scène photographiée. En basse lumière, le X100S optera pour la détection de contraste classique. En lumière «classique», le boîtier utilisera le système par corrélation de phase.

Fujifilm X100S*


Sur le X100S, 142 000 pixels sont dédiés à la mise au point par corrélation de phase (contre 86 000 sur le X20). Ces pixels (vert) servent non seulement à la mise au point automatique, mais ils participent bien sûr à la construction de l'image par interpolation des pixels environnants. Dommage que Fujifilm n'ait pas intégré des modes autofocus plus récents comme le suivi de sujet ou la reconnaissance de visage, la marque étant pionnière dans le domaine.

La distance de mise au point en visée électronique a également changé. Elle est désormais de 50 cm contre 80 cm, ce qui apporte un vrai confort notamment pour la réalisation de portraits. On rêve toujours d'un basculement automatiquement du mode normal à macro pour ne pas avoir à chaque fois modifier le paramètre manuellement.

mode manuel

Point intéressant, ces pixels dédiés à la corrélation de phase, servent également à la mise au point manuelle avec une sorte de stigmomètre électronique. Une partie de l'image au centre est divisée en 4 parties qui sont décalées lorsque le point n'est pas bon. Vous pouvez voir une vidéo de présentation ci-dessous.

Le viseur ou l'écran affiche également en permanence une échelle des distances avec la zone de netteté avec une indication en temps réel de la profondeur de champ. Ainsi, vous pouvez caler "à l'ancienne" la mise au point et l'ouverture afin de maximiser la profondeur de champ et déclencher de manière instantanée (la mise au point automatique reste accessible via la touche AFL en cas de panique). Vous pouvez alors retrouver de vraies sensations en photographiant sur le qui-vive. La bague de mise au point est d'ailleurs bien meilleure que la précédente version avec une précision plus importante du mouvement de la bague. Notez qu'un appui prolongé sur le levier arrière permet de passer d'un mode d'assistance à l'autre (loupe, split image, peaking). Et toujours en mode mise au point manuelle, vous pouvez réaliser une mise au point automatique en appuyant sur la touche AFL quelle que soit la distance de mise au point (macro ou pas). La mise au point est alors un peu plus longue que le mode classique.

En outre, le X100S dispose d'un système de peaking (surlignage des zones nettes avec des pixels colorés). Bon point, le surlignage est blanc pour les sujets noirs et noir pour les sujets clairs. La loupe est également disponible dans ce mode. Malheureusement ce mode n'est pas disponible pendant l'enregistrement vidéo.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation