Proposer une caméra 24x36 à objectif interchangeable est une excellente idée, d'autant plus aux environs de 3 000 €. Pourtant, et après quelques jours d'utilisation, il est difficile d'être séduit par la Sony NEX-VG900 qui souffre d'importants défauts.

L'utilisation d'un capteur 24x36 est un excellent choix pour un caméscope : il permet de jouer avec la profondeur de champ et de donner un aspect cinéma à vos productions. Mais la monture E (format NEX) est moins évidente à comprendre pour l'utilisateur. En effet, la NEX-VG900 est compatible avec les optiques NEX, donc, mais celles-ci ont un cercle optique adapté aux capteurs APS-C. Résultat, l'emploi d'une optique NEX recadre votre champ à celui d'un capteur APS-C. Il existe bien un adaptateur pour les optiques 24x36 Sony, mais la version livrée ne propose pas d'autofocus.
Bref, l'ensemble est un peu déroutant et un peu frustrant. Car oui, la VG900 est un caméscope grand public, mais la présence d'un capteur 24x36 la rend diablement alléchante pour un professionnel.

La qualité des images déçoit un peu : les artéfacts sont nombreux et l'image, un peu molle. Par contre la gestion du bruit électronique est excellente. Le capteur 24x36, que nous connaissons bien en photo, excelle également en vidéo.

La prise en main surprend également. Avec une optique classique, l'ensemble n'est pas équilibré et il sera plus sage d'utiliser la caméra sur un trépied, surtout si votre optique n'est pas stabilisée.

Contrairement aux reflex Canon / Nikon 24x36 capables de filmer, la NEX-VG900 est une vraie caméra avec une ergonomie pensée en ce sens : écran LCD orientable tactile, viseur électronique avec œilleton inclinable, nombreux raccourcis sur le boîtier (iris, gain, zébra, peaking...), molette de réglage, etc. Elle dispose d'une entrée micro, d'une sortie casque, d'une prise son 5.1 et d'une griffe porte-accessoire qui permet de la relier un écran de contrôle par exemple.

Reste qu'à 3 000 €, certaines fonctionnalités ne sont accessibles qu'en option : bloc XLR (700 €), autofocus avec les optiques Alpha. De plus, la VG900 ne dispose toujours pas d'une torche d'appoint ou d'un second emplacement pour une carte mémoire... De petits détails certes, mais qui agacent rapidement.

Alors oui, la VG900 dispose d'un excellent capteur 24x36, mais son exploitation se fait parfois dans la douleur.

 

Points forts

Points faibles

Capteur plein format qui autorise une faible profondeur de champ

Qualité des images décevante en termes de piqué (nombreux artéfacts)

Bonne gestion du bruit électronique

Boîtier XLR en option à 700 €

Son témoin 5.1 de grande qualité

Aucune possibilité de filmer en 4K

Viseur avec œilleton agréable

L'adaptateur livré ne permet pas l'autofocus avec les optiques A

Batterie longue durée

Chargeur non fourni

Connectique assez complète : micro / casque, HDMI, USB, alimentation

Un seul emplacement pour carte mémoire

Excellent mode photo

Accès compliqué à certaines commandes

Deux griffes pour les accessoires

Écran tactile un peu petit

Adaptateur LAEA3 fourni (il faut la version 2 pour conserver l'autofocus)

Nombreuses possibilités en option et donc payantes

 

Stabilisation selon les optiques utilisées

 

Monture NEX (E) utilisée, mais gamme optique uniquement APS-C

 

Boîtier déséquilibré

La première caméra plein format de chez Sony
Sony vient de sortir la caméra 35mm la plus légère du monde !
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation