Que ce soit pour les loisirs ou le travail, prendre l'avion est toujours un moment exceptionnel dont on souhaite conserver quelques souvenirs. La prise de vue dans l'avion et notamment à travers le hublot constitue alors souvent les premiers clichés du périple entrepris. Voici quelques conseils pour améliorer votre technique.

Comment photographier à travers un hublot d'avion : choisir un sujet, ici une ile
Crédit photo : Frédéric Marsaly. Parfois au travers des nuages, un sujet s'impose !

Ces agaçants reflets

Le problème majeur pour la photographie derrière est une vitre est le reflet, surtout s'il existe un éclairage dans le dos du photographe. Pour limiter ces effets, nous avons pratiquement tous le même reflex : nous essayons de coller l'objectif de l'appareil photo contre la vitre. Si cela fonctionne pour les vitrines, cette technique est à déconseiller pour la prise de vue en avion. En effet, au lieu de stabiliser l'appareil photo, les vibrations de l'avion vont au contraire accroître le risque de flou de bouger. Il est donc préférable de prendre un peu de recul lors de la prise de vue et d'utiliser certaines techniques classiques : vous pouvez utiliser vos mains, un chapeau ou une casquette pour limiter les lumières parasites. Vous pouvez également utiliser un pare-soleil souple en collant celui-ci contre la vitre (la souplesse du caoutchouc limite la transmission des vibrations). Cette ruse est bien connue des photographes aquariophiles. Cette méthode n'est valable qu'avec les boîtiers à objectifs interchangeables.

Comment photographier à travers un hublot d'avion : sujet classique les montagnes

Il peut également être tentant d'utiliser un filtre polarisant pour limiter les reflets. Toutefois, les verres de certains avions sont également polarisés ou teintés, ce qui peut compliquer la prise de vue. Les moindres impacts sur la vitre peuvent ressortir et le filtre polarisant fait perd quelques précieux diaphragmes. Pour rester dans les filtres, il peut être intéressant d'utiliser un filtre UV pour minimiser les effets de brume. Dans tous les cas, l'effet d'un filtre UV reste limité.

Si les reflets vous gênent, n'en créez pas de supplémentaires et vérifier bien de ne pas utiliser votre flash. En mode tout automatique, il est fort probable que l'appareil décide tout seul de s'en servir !

Mise au point

Dans la plupart des cas, la mise au point automatique sera efficace pour prendre des photos à travers les vitres de l'avion. Toutefois, les hublots sont parfois sales, abimés ou tout simplement recouverts de givre ou de gouttes d'eau. La mise au point automatique de l'appareil peut alors de focaliser sur ces tâches. Dans ce cas, il est alors préférable de passer en mode manuel et de positionner l'optique à l'infini si votre appareil le permet.

Comment photographier à travers un hublot d'avion : mise au point sur le givre

Bien se placer et trouver des sujets

Si vous avez la chance de pouvoir choisir votre place, préférez une place en amont de l'aile afin d'éviter d'être sur l'aile (oui, elle bouche légèrement le paysage) ou l'arrière de celle-ci. En effet, la chaleur des réacteurs peut alors troubler l'air. Si vous n'avez pas la chance d'avoir dès le départ une bonne situation, vous pouvez, dès que le signal lumineux le permet, vous déplacer vers une sortie une porte qui est habituellement équipée d'un hublot. Pour le cadrage, vous êtes naturellement libre. Certains préfèrent ne pas avoir d'éléments de l'avion, d'autres au contraire aiment inscrire un morceau d'aile ou de réacteur dans le cadre pour donner un repère. Dans certains cas, saisir également l'ombre autour du hublot peut également renforcer l'idée de voyage en avion et donner plus d'impact à votre image.

Crédit photo : shivapat / Creative Common

Il est préférable de photographier dans les premiers instants (ou les derniers) d'un vol pour limiter l'apparition de givre sur le hublot ou les nuages d'altitude. Selon votre voyage, il est également possible que l'avion passe au-dessus de la couche nuageuse. Cela permet de profiter du soleil et de toutes les déclinaisons : contre-jour, coucher, lever...


En vol, les sujets sont variés et nombreux. Les paysages qui s'offrent aux voyageurs sont souvent spectaculaires (montagnes, déserts, côtes...) et il faut être vigilant, car ils sont parfois fugaces comme une île au milieu d'une mer ou un avion qui croise notre itinéraire aérien.

>  N'hésitez pas à venir partager vos images, votre expérience et vos conseils sur le forum.


PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS Charte de la vie privée