Ricoh Caplio GX100

Le GX100 perpétue la tradition de Ricoh de produire des appareils "hors-normes" voire originaux. Vous vous souvenez peut-etre du Caplio GRD version numérisée des excellents compacts argentiques GR. Attention, le Ricoh GX 100 n'est pas le successeur annoncé du GRD (en attendant le Sigma DP1 et son capteur APS, je rêve d'un GRD "2" avec un plus grand capteur et une focale fixe) même s'il présente quelques similitudes. Le GX100 reprend la finition du GRD, tout en intégrant un zoom 3x optique (24-72 mm, oui 24 mm !), un capteur 10 mégapixels (1/1,75 pouces), un mode macro 1 cm et un stabilisateur mécanique. L'interface qui avait fait le succès du GRD est transposée sur le GX100 et ravira les photographes qui souhaitent personnaliser leur matériel. Le Ricoh Caplio GX100 se positionne en véritable complément à un reflex en offrant dans un modèle compact, pratiquement tous les réglages manuels et un sympathique mode Raw au format DNG.


Capteur: CCD 10 mégapixels (1/1,75 pouces)
Zoom: 3x (24-72 mm en eq. 24x36), f/2,5-4,4
Stabilisation optique: oui, par déplacement du capteur
Mode macro: 1 cm
Viseur: oui, électronique en option (se branche sur la griffe flash)
Écran: 2,5 pouces (6,5 cm), 230 000 pixels
Mise au point: automatique, manuelle, Fixe
Mode d'exposition: Auto, PAM, 8 modes scènes
Vitesse d'obturation: 180 - 1/2000 s
Mémoire interne/externe: 26 Mo interne / SD,SDHC
Format image: JPeg, Raw(DNG) (3264 x 2448 pixels)
Sensibilité: AUTO, AUTO-HI, 80 / 100 / 200 / 400 / 800 / 1600 ISO
Mode vidéo: 640 x 480 en 30 images/s, format AVI
Connexion: sortie audio/video, USB 2
Alimentation: batterie Lithium-Ion DB-60 (3,7 V, 1150 mAh), environ 380 photos norme CIPA, 2 piles AAA, environ 35 photos
Dimensions/Poids: 111,6 x 58 x 25 mm / 243 g (avec batterie, carte)

Ergonomie

Le Ricoh Caplio GRD avait déjà marqué les esprits lors de sa sortie, le GX100 reprend pour lui, la superbe construction de son prédécesseur. La finition est exemplaire, le boîtier en métal inspire confiance et tous les éléments de l'interface semblent très robustes. Seule l'optique présente un petit jeu et paraît beaucoup moins solide que l'ensemble du boîtier. La prise en main est très agréable et si le GX100 n'est pas vraiment un "petit compact", ses dimensions rassurent et permettent une bonne prise en main. Nous avons particulièrement apprécié le revêtement caoutchouc de la poignée à la fois agréable et antidérapant.

Ricoh Caplio GX100

Le Ricoh GX100 affiche un "look" rétro qui devrait séduire certains photographes attachés à la sobriété et l'efficacité d'un appareil photo.

Ricoh Caplio GX100 de dos

Le dos du GX100 est somme toute assez classique. Vous retrouvez un écran LCD de 2,5 pouces, une commande de zoom verticale, un trèfle de sélection pour naviguer dans les menus. Trois touches permettent d'activer le mode lecture, le retardateur et les différentes options d'affichage sur l'écran. Moins courant et très pratique, le levier ADJ. est personnalisable et donne un accès rapide aux principaux paramètres de prise de vue.

Ricoh Caplio GX100 molette de sélection

La poignée du Rioch Caplio GX100 recèle un large et agréable déclencheur, une petite molette de défilement et roue crantée pour choisir le mode d'exposition: auto, PAM (tient pas de mode S !), vidéo et scènes. Trop rarement présents sur les compacts, on note la présence de deux modes personnalisés (MY1 et MY2) qui permettent d'enregistrer deux configurations de prise de vue. Ainsi, vous pouvez facilement passer d'un mode Noir & Blanc 800 ISO à un mode Couleur 80 ISO sans avoir à passer par les menus. Simple et tellement pratique.

L'un des principaux intérêts du Ricoh Caplio GX100 est sans doute la personnalisation du boîtier. En effet, le compact est facilement configurable et s'adapte facilement et rapidement aux différentes situations photographiques.

Sony H7 touche FN Sony H7 configuration de la touche FN

La touche FN positionné sur la gauche du boîtier peut servir à verrouiller l'exposition, corriger l'exposition, modifier la balance des blancs, changer la sensibilité ISO, paramétrer la qualité des images ou changer la mise au point, le rendu des images, la mesure d'exposition, le mode rafale ou le bracketing.

Ricoh GX100 menu de configuration de la molette ADJ. Ricoh Caplio GX100 molette ADJ.

Le levier ADJ. est également personnalisable avec les même paramètres énumérés précédemment. Une simple pression et vous pouvez accéder rapidement à quatre réglages disctincts et vous passez d'une option à une autre d'un simple mouvement.

Ricoh GX100 molette my1 et my2 Ricoh Caplio GX100 menu pour configuration My1

La molette permet de choisir également rapidement deux (My1 et My2) combinaisons de réglages. Vous pouvez opter pour un mode nuit noir & blanc et un mode paysage couleurs contrastées.

Dans le même esprit, il est possible de paramétrer le rendu des images en modifiant certains paramètres comme le contraste, le netteté et l'intensité sur 5 niveaux.

Le Ricoh GX100 est vendu en kit avec un viseur électronique qui se fixe sur la griffe porte flash. Contrairement au Ricoh GRD qui disposait d'un somptueux (et très onéreux) viseur optique, le GX100 se "contente" d'un viseur LCD déporté avec un oeilleton. Le VF-1 s'intègre parfaitement au style de l'appareil et renforce même le côté rétro du GX100. D'autres accessoires sont également disponibles pour le compact. Vous pouvez lui adjoindre un parasoleil (très utile pour le grand-angle) en caoutchouc qui détonne un peu par rapport au boîtier. Vous pouvez également fixer un convertisseur grand-angle 19 mm. Malheureusement, j'ai eu la surprise de trouver une boîte vide à la réception du colis. j'espère en recevoir un rapidement pour effectuer quelques tests supplémentaires.

Ricoh Caplio GX100 viseur électronique de face

Le viseur électronique renforce l'allure du GX100.

Ricoh Caplio GX100 viseur électronique de dos

L'oeilleton permet également de régler la dioptrie pour les porteurs de lunettes.

Ricoh Caplio GX100 viseur électronique orientable

Le viseur est utile pour photographier en plein soleil. Il est également orientable.

Ricoh Caplio GX100 viseur électronique dessus

Il est possible d'orienter le viseur sur 90°.

Ricoh Caplio GX100  parasoleil

Petite faute de gout ? Le parasoleil n'est pas très esthétique.

Ricoh Caplio GX100  parasoleil

Celui-ci augmente considérablement le volume de l'appareil, mais en grand-angle, celui-ci est souvent très utile pour éviter le flare.

Spécificités techniques

Zoom
Ricoh nous avait déjà entousiamé avec la focale fixe 28 mm du Caplio GRD. le GX100 dispose lui d'un véritable zoom 24-72 mm f/2,5-4,4. Une optique 24 mm, voilà qui est assez rare pour être signalé. Je regrette juste un peu que la luminosité ne soit pas plus importante.

Ricoh Caplio GX100 objectif grand-angle Ricoh Caplio GX100 objectif télé

Le GX100 n'est pas très encombrant en grand-angle (gauche) ou en télé (droite). Le parasoleil est, quant à lui, beaucoup plus imposant.

Le zoom optique en action...et sous la surveillance des caméras.

Ricoh Caplio GX100 24 mm

Le grand-angle 24 mm est très pratique.

Ricoh Caplio GX100 72mm

Le 72 mm permet de se rapprocher un peu des sujets.

Ricoh Caplio GX100 zoom numérique

Bien sur, un zoom numérique 4x est également disponible, avec une qualité photographique moindre.

Ricoh Caplio GX1100 macro 1 cm

Le mode macro permet de faire la mise au point à 1 cm du sujet. Avec la stabilisation, et un peu de lumière, ce mode est vraiment fonctionnel.

Vignetage
Le vignetage (assombrissement des bords de l'image) est bien visible en grand-angle (24 mm) et s'atténue en longue focale (72 mm).

Ricoh Caplio GX100 vignetage grand-angle Ricoh Caplio GX100 vignetage télé

En grand-angle, les bords sont bien marqués. En télé, l'assombrissement n'est plus un probème. En fermant un peu le diaphragme, le vignetage dominue également un peu

Distorsion
En grand-angle, la déformation en barillet est "normale" et bien visible sans être outrancière. En télé, l'image est assez peu déformée.

Ricoh Caplio GX100 distorsion grand-angle Ricoh Caplio GX100 distorsion télé

Distorsion au grand-angle à gauche et au télé à droite.

Aberrations chromatiques
Les aberrations chromatiques sont peu visibles sur les clichés du Gx100, aussi bien en grand-angle qu'au téléobjectif.

Ricoh Caplio GX100  aberrations chromatiques grand-angle Ricoh Caplio GX100 aberrations chromatiques télé

Concernant les aberrations chromatiques, l'objectif du Ricoh Caplio GX100 est assez performant et les liserés colorés quasimment indétectables.

Stabilisation
Le GX100 est équipé d'un système de stabilisation mécanique par déplacement du capteur. Celui-ci est relativement performant et j'ai réussi à prendre notre Barbie au 1/3 s avec une netteté acceptable (cf barbie : 1/3 s, f/4,4, ISO 400). Pour mieux situer les performances du système de stabilsation, vous trouverez également le tableau récapitulatif de nos essais qui indique le nombre de photos à la netteté "acceptable" sur des séries de 10 prises de vue.

Ricoh Caplio GX100 stabilisation

Avec un peu d'entrainement et sur des sujets fixes, la stabilisation mécanique donne de bons résultats (distance focale 72 mm en equivalent 24x36, télé).

Tableau récapitulatif pour la stabilsition Ricoh GX100

Alimentation
Outre la traditionnelle batterie Li-Ion (3,7V, 1150 mAh), il est possible d'utiliser 2 piles ou accumulateurs au format AAA en lieu et place de celle-ci. La batterie a déclaré forfait après 421 déclenchements (en plus de l'utilisation classique de l'appareil : petites vidéos, visualisation sur l'écran, LCD, quelques photos au flash, réglages de l'appareil...). Au final, j'ai obtenu 567 fichiers (le format Raw associe également un fichier JPeg ). La batterie fournie une bonne autonomie au GX100.

Ricoh GX100 batterie

La batterie livrée avec le GX100 assure plus de 450 déclenchements.

Ricoh Caplio GX100 alimentation par piles

Il est possible de remplacer la batterie par deux piles ou accumlateurs. Avec des piles alcalines classiques, l'autonomie est d'environ 50 images. Une solution peu économique, mais très pratique en cas de panne de batterie.

Stockage et connectique
Pas de surprise chez Ricoh, la marque reste fidèle à la carte SD pour stocker les images. Le GX100 est également compatible avec les nouvelles cartes SDHC Haute Capacité. Ricoh Caplio GX100 logement mémoire

Le logement pour la carte SD se trouve juste à côté de la batterie. L'accès reste relativement aisé.

Ricoh Caplio GX100 connexion

Prise USB standard, sortie vidéo/audio standard également.

Écran LCD et viseur
L'écran LCF du GX100 occupe une bonne partie du dos de l'appareil. D'une taille confortable, l'affichage est bien détaillé, mais manque un peu de fluidité. Toutefois, les angles de vision sont très large ce qui est appréciable. Il est toutefois relativement refléchissant et difficilement utilisable en plein soleil. Pour ces situations, il est préférable d'utiliser le viseur électronique délivré en option ou en kit. Celui-ci dipose d'un réglage dioptrique et l'oeilleton est bien adapté aux porteurs de lunettes. Toutefois, le grossissement est à peine suffisant et l'affichage paraît assez petit et un peu trop sombre.

Ricoh Caplio GX100 viseur électronique

Le viseur électronique participe indéniablement au "look" particulier du GX100

Menus
Tous les menus (prise de vue, configuration) sont réunis dans une même et seule interface. A défaut d'être très ergonomiques (ils sont liénaires), les menus sont simples d'utilisation.

Performances
Le GX100 est très inégale en performances. Dans la moyenne concernant la mise sous tension (1,7 s), il est assez décevant sur la mise au point. Quand les conditions lumineuses sont bonnes et le sujet contrasté, il faut moins de 0,8 au GX100 pour faire le point. Par contre, en intérieur ou sur des sujets plus délicats, l'autofocus patine. Comptez 1,2 en grand-angle, 1,4 s en télé et 1,7 s avec la lampe d'assistance. Des délais beaucoup trop long pour prendre des enfants mobiles en photo par exemple. En mode rafale, le GX100 aligne 5 clichés en 1,84 s (soit 2,7 images par seconde), mais la cadences diminue ensuite pour tomber à 1,7 images/s. La vitesse d'enregistrement est très appréciable puisqu'il faut attendre moins d'une seconde entre chaque photo pour pouvoir déclencher à nouveau. Seul le mode Raw est irrémédiablement trop long. Si vous voulez enregistrer vos clichés en DNG+JPeg, il faudra patienter plus de 5 secondes pour ques les fichiers s'enregistrent sur la carte mémoire.

Mode vidéo
Le mode vidéo est assez classique avec une définition en 640x480 pixels et une cadence de 30 img/s. Seulement voilà, le zoom optique est inopérant pendant l'enregistrement et vous disposez uniquement du zoom numérique qui pixelise à l'envie la video.

Ricoh GX100 mode vidéo

Téléchargez la vidéo au format AVI.

Flash
Le flash intégré est puissant et permet d'éclairer une scène à 5 m. A 3 m, le dosage est assez bon et notre Barbie est assez bien restitué. Par contre, pour des sujets situés à proximité, la puissance est souvent trop importante. Le flash pop-up n'est pas automatique (tant mieux) et il faudra activer une commande située sur le dessus de l'appareil. Le flash est assez proche de l'objectif, attention aux yeux rouges. Pour les réglages, on retrouve les modes classiques : automatique, anti yeux rouges, forcé, synchro lente et flash doux.

Ricoh GX flash

À 3 mètres, le flash est assez bien dosé et présente une bonne puissance.

Qualité des images

Pécision, couleurs
L'ensemble optique + capteur à 10 millions de pixels offre un bon niveau de détail sur les images, si d'autres compétiteurs comme le Canon G7 offre de meilleurs résultats. L'objectif est assez homogène, mais l'on note une perte de précision sur les bords à pleine ouverture. Un problème qui s'estompe en fermant le diaphragme.

Ricoh GX100 DNG Casio Z1050 précision

Les images

Par défaut les images JPeg sont bien accentuées et les couleurs bien saturées et peuvent être imprimées directement. Comme il est possible d'enregistrer en Raw + Jpeg, les opérations de post traitement sont facilement visibles.

Ricoh GX100 précision Ricoh GX100 JPEG

Les images DNG sont beaucoup plus douces tant au niveau de l'accentuation que de l'intensité des couleurs.

Ricoh GX100 DNG Ricoh GX100 JPEG

Les rouges et les verts sont particulièrement saturés en mode JPEg. (Raw à gauche, JPeg à droite). La balance des blancs offre une belle neutralité dans la plupart des situations.

Franges pourpres
Les franges pourpres sont peu visibles aux grand-angle ou au télé.

Ricoh GX100 franges pourpres

Le phénomène des franges pourpres n'affecte pratiquement pas le GX100.

Gestion du bruit électronique
Comme on pouvait malheureusement le prévoir, le GX100 présente une dégradation de l'image au delà de 200 ISO.

Ricoh Caplio GX100 80-1600 ISO

Vous pouvez comparer à 400 et 800 ISO les résultats obtenus avec un Fujifilm FinePix F40fd

Fujifilm FinePix 400-1600 ISO

Il est également intéressant de comparer le GX100 avec le Canon Powershot G7.

Canon Powershot G7 80-1600 ISO

Le bruit électronique peut être traité à l'aide d'un logiciel spécialisé comme Noiseware. Au prix d'une infime perte de détail, il est possible d'améliorer sensiblement la qualité des images. Notez qu'en noir & blanc, les résultats sont beaucoup plus appréciables. Le bruit électronique se "transformant presque" en grain.

Ricoh GX100 1600 ISO non traité Ricoh GX100 1600 ISO traité noiseware

Noiseware est redoutable d'efficacité.

Exemples

1/52 s, f/2,8, ISO 50
1/290 s, f/4, ISO 100
1/84 s, f/2,9, ISO 80
1/760 s, f/2,9, ISO 400
1/34 s, f/2,5, ISO 100
1/740 s, f/7,2, ISO 100
1/1000 s, f/2,9, ISO 80
1/160 s, f/3, ISO 80
1/14 s, f/2,5, ISO 100

Conclusion


Le Ricoh Caplio GX100 est appareil hors norme. La prise en main est extraordinaire avec une excellente finition, un look rétro plutôt sympathique (surtout avec le viseur) et une ergonomie redoutable. L'appareil est entièrement configurable et les nombreux raccourcis permettent de modifier un paramètre très rapidement. Le grand-angle 24 mm est également un bon point. Deux points essentiels viennent toutefois entacher ce tableau idyllique : l'autofocus souvent trop hésitant et le montée en bruit dès 200 ISO (pourquoi vouloir toujours mettre plus de pixels alors que tout le monde rêve d'un capteur APS dans les compacts...). Face au Canon G7 (l'un des principaux concurrents), le Ricoh affiche quelques atouts (grand-angle, format Raw, encombrement moindre...), là où le compact de Canon met en avant un zoom 6x stabilisé (35 mm), un mode vidéo en 1024 x 768 pixels (15 i/s) et une belle interface graphique. Entre les deux boîtiers, le choix sera avant tout une affaire de goût, même si la qualité des images joue en faveur du Canon.

Points forts

Zoom optique 3x 24-72 mm f/2,5
Ergonomie géniale
Stabilisation mécanique performante
Mode macro 1 cm
belle construction
Flash bien dosé à 3 m
Angles de vision écran LCD très larges
Mode Raw disponible
Fonctionne également avec des piles AAA

Points faibles

Autofocus parfois trop hésitant
Image dégradée au-delà de 200 ISO
Pas de mode à priorité vitesse (S)
Pas de zoom optique pendant la vidéo
Autofocus parfois trop hésitant en basse lumière
Pas de tropicalisation
Pas de courroie livrée en standard
Objectif bruyant (mise au point) et présentant un peu de jeu
Enregistrement fichier Raw trop lent
Pas de parasoleil en standard pour le grand-angle 24 mm
Viseur joli, mais finalement peu utilisable


Ricoh Caplio GX100

Ricoh Caplio GX100

Qualité de fabrication : 8,5/10

Confort d'utilisation :     8/10

Vitesse :                          6,5/10

Caractéristiques :          8/10

Qualité des images :     7/10










PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation