Un problème avec votre carte mémoire ? Pas de panique, il existe des solutions
Surtout, ne pas s'énerver...

C'est arrivé à tout le monde... on enregistre des douzaines  de photos sur la carte mémoire de son appareil, et on la formate par inadvertance. Toutes les photos ont disparu ! Pas de panique, des solutions existent. 
En prenant quelques précautions et en veillant de ne plus utiliser cette carte mémoire pour prendre des photos... il n'y a rien de pire que de réécrire des données par dessus des données effacées. Pour rappel, les logiciels d'effacement sécurisé procèdent peu ou prou de la sorte, effaçant définitivement les données en réécrivant un certain nombre de fois sur l'intégralité du support. Ne tentez donc pas le diable... et dès que vous vous rendez compte de l'erreur, mettez la carte de côté. 

Utiliser des cartes plus résistantes ?

Avant de voir comment récupérer ses données, faisons un petit point sur la solidité des cartes mémoire. Au premier abord une carte flash semble fragile. En fait, elles peuvent être sacrément tenaces. À condition de prendre des marques se donnant la peine de tester leur matériel... et d'en assurer le client. C'est le cas des deux marques phares en photo (Lexar et Sandisk), mais il en va de même pour la plupart des marques connues. Qui n'a jamais oublié une carte dans un pantalon passé à la machine... Si vous ne faites pas fondre le plastique avec un lavage bouillant, en général, on récupère une carte fonctionnelle après séchage. L'important est de ne pas endommager le support physique: ne pas le brûler, le percer, le plier. Pour le reste, on peut se reporter au site de Sandisk (qui publie ce à quoi ses gammes Standard, Ultra, Extreme et Mobile Ultra peuvent résister) pour avoir un aperçu de ce qu'une carte mémoire peut encaisser, à condition d'être séchées et propres avant usage (très important):
- supportent des séjours de 72h dans 1m d'eau douce ou salée
- supportent des températures allant de -25° à +85°C
- encaissent des chocs à 500G
- peuvent être écrasées par un camion de 5 tonnes
- sont insensibles aux machines à rayons X des aéroports
- sont insensibles aux champs magnétiques (aimants, etc.)

La liste n'est ni exhaustive ni restrictive... certains modèles haut de gamme destinés aux environnements hostiles étant dotés de protections supplémentaires. 

comment récupérer ses images d'une carte mémoire
Pas de stress inutile. Il existe de nombreux logiciels pour récupérer les données effacées par mégarde.

Donc, si votre carte mémoire est de bonne qualité et qu'elle tombe dans l'eau, qu'elle est rangée dans un tiroir avec un aimant, qu'elle reste longtemps en plein soleil ou qu'elle fasse de fréquents passages par les aéroports... elle ne perdra pas les données qu'elle contient. Le pire ennemi du photographe, c'est donc de réécrire des photos par-dessus celles qu'on a effacées. Un formatage ou un effacement des photos n'est pas forcément un drame, même si aucune des méthodes de récupération ne saurait garantir un taux de réussite de 100%. 

Comment procéder en cas de problème ? Une approche logique est souvent préférable. Si le fabricant de votre carte mémoire propose un utilitaire (ce qui est souvent le cas... sauf si on utilise des Samsung ou des Toshiba), il est préférable de commencer par l'utiliser. Et si son usage ne donne rien, on pourra essayer une solution tierce, ou même un autre logiciel fourni par une marque concurrente de celle de sa carte... lorsque c'est possible (parfois le téléchargement est conditionné à la fourniture de numéros de série, comme chez Sony). Attention avant de vous lancer dans la récupération. Prenez le temps de bien lire les documentations fournies avec les logiciels afin de vous assurer que celui de votre choix est capable de reconnaître le format de fichier que vous désirez restaurer. Ce qui n'est pas toujours le cas !

Six solutions livrées par les marques

Lorsqu'on est confronté à la perte de ses données, on est souvent pris de court par le choix de la solution de récupération. Un petit tour dans Google renvoie des dizaines de références. Gratuites, payantes... mais on oublie souvent de voir si le fabricant de sa carte mémoire ne propose pas de solution. C'est souvent le cas. Et dans bien des cas, si le logiciel est fourni par une marque, son usage n'est pas limité à cette seule marque.

SanDisk: Rescue Pro

> Télécharger  RescuePro

Rescue Pro est une application LC-Tech. Une page spécifique aux clients Sandisk est prévue sur leur site. Deux versions sont proposées: la standard et la Deluxe. La différence entre les deux tenant aux nombre de formats RAW reconnus, plus important sur la Deluxe. Mais cette dernière sera surtout utile aux utilisateurs de Moyen Formats, puisqu'elle apporte la gestion des RAW Hasselblad, Leaf, Phase One, et Mamiya. La version standard reconnaît les formats Raw des boîtiers plus courants, full frame inclus.

Autre limite de la version Standard: elle ne reconnaît pas les formats vidéo MP4, AVCHD et 3GPP/3GPP2, pris en charge par la seule version Deluxe.

Dernière limitation à prendre en compte: la version standard ne supporte que des cartes mémoire de 64 Go au maximum, contre 128 Go pour la Deluxe. 

Le logiciel est assez simple à l'usage. Nous avons utilisé une vieille CF de 8Go, formatée une première fois, pris 10 photos en JPeg et 10 en NEF... et l'avons encore formatée directement dans le boîtier après avoir pris ces photos. Voyons le résultat.

L'interface est simple... Ici en l'occurrence nous cliquons sur "Images"

 sandisk rescue pro deluxe

L'écran suivant est un peu confus, l'utilitaire reconnaissant en vrac la carte en tant que disque, les partitions issues de précédents formatages... tout bien entendu correspondant à notre carte CF. Quelle entrée choisir ?  Nous en avons essayé plusieurs, avec toujours le même résultat. Dans le doute, choisissez  le disque.

sandisk rescue pro deluxe

Une fois le disque choisi on lance l'exploration... nos 8 Go sont explorés en 5 à 6 minutes.

sandisk rescue pro

Et les résultats sont présentés. Les 20 images les plus récentes apparaissent en premier dans la liste (de 00000 à 00019) et sont bien récupérées. De nombreux fichiers issus de précédentes utilisations sont recensés... mais la grande majorité est irrécupérable. D'où l'intérêt de ne surtout rien réécrire sur une carte formatée par erreur !

sandisk rescue pro

Lexar: Image Rescue 4

> Télécharger  Image Rescue 4

Bien que proposé par Lexar l'outil est clairement identifié comme "tous supports" et "toutes marques". Il est disponible en version de démonstration, ou payante (34$). 

L'interface est simple. On choisit la carte dans le menu déroulant, et on clique sur Commencer l'analyse. 

Lexar Image Rescue 4

En quelques secondes les premiers fichiers repérés apparaissent dans la fenêtre. En une dizaine de minutes les 8 Go sont analysés et tous les fichiers, NEF comme JPeg, sont récupérés, plus deux autres issus d'une précédente session photo. 

Lexar Image Rescue 4

On crée ensuite un dossier dans lequel le logiciel écrira les fichiers récupérés. L'outil fonctionne très bien, rapidement... de tous les utilitaires "constructeur" c'est (d'assez loin) celui qui nous a fait la meilleure impression. 

Lexar Image Rescue 4

Kingston: Media Recover 4.0

> Télécharger  MediaRECOVER 4.0

Media Recover 4 est assez similaire aux autres logiciels de récupération. À quelques exceptions près... il choisit automatiquement la langue d'installation selon la langue de l'OS très certainement (désolé pour les captures en japonais, et ne nécessite pas de choisir le type de données qu'on cherche à récupérer.

kingston media recover

On choisira à la place d'effectuer un scan rapide ou approfondi sur la carte mémoire. 

kingston media recover

Dans notre cas le scan rapide n'a rien donné, alors que le scan approfondi a bien retrouvé nos 20 photos formatées... L'opération a demandé à peu près 15 minutes pour les 8 Go de notre CF. 

kingston media recover

Sony: Memory Card File Rescue v3.2

> Télécharger  Memory Card File Rescue v3.2

L'utilitaire Sony nécessite d'avoir des codes (fournis avec les cartes mémoire) pour être téléchargé. Et même une fois installé, l'outil rappelle volontiers qu'il est destiné à récupérer les fichiers effacés des cartes Sony.

Sony Memory Card File Rescue v3.2

Mais qu'on se rassure, malgré ces avertissements, MC File Rescue fonctionne parfaitement bien sur d'autres marques, y compris sur notre CF SanDisk. 
Ici il suffit de suivre les étapes présentées dans la colonne de gauche. On introduit la carte, on choisit la zone à scanner, on scanne, etc. 

Sony Memory Card File Rescue v3.2

Et en un peu plus de 20 minutes, l'outil a retrouvé nos 20 fichiers sans sourciller. Cerise sur le gâteau le logiciel retrouve non seulement les images (comme les autres solutions) mais également leur nom d'origine, là où la concurrence renomme souvent les photos à sa convenance. 

Sony Memory Card File Rescue v3.2

Panasonic: SD File Recovery

> Télécharger  SD Card File Recovery Software

L'outil Panasonic est assez spécifique à la marque, même si on peut le télécharger gratuitement sans avoir à fournir de numéros de série. Plus restreint que les autres il est plutôt fait pour travailler sur des fichiers vidéo AVCHD, et offre une interface sommaire et des commandes tout aussi spartiates... mais qu'importe, s'il fait le travail. Là encore, pardon pour les captures en japonais... 

On insère une carte mémoire (même s'il demande du SD, il voit les CF, y compris de marque concurrente).

Panasonic SD File Recovery

On spécifie ensuite un répertoire dans lequel seront enregistrés les fichiers récupérés, puis on lance le processus. 

Panasonic SD File Recovery

En une bonne dizaine de minutes l'outil a fini de scanner la carte de 8 Go. Panasonic oblige, tous les JPeg ont bien été récupérés, mais les NEF ont été ignorés. On peut parier qu'il en sera ainsi avec le gros des fichiers non "Panasonic". En sortie le logiciel place les fichiers récupérés dans un répertoire reproduisant l'arborescence d'une carte SD. 

Panasonic SD File Recovery

Transcend: RecoverX

> Télécharger  RecoverX

L'utilitaire Transcend peut être téléchargé gratuitement, sans avoir à fournir de numéro de série de carte mémoire. Autre bon point, il s'exécute sans avoir besoin d'installation. On le lance, on choisit l'action à effectuer (recover en l'occurrence), on choisit le disque, et la partition.

Transcend RecoverX

On lance la récupération. Un peu plus de sept minutes (à peu près) suffisent à scanner une CF de 8 Go. 

Transcend RecoverX

Sur le site de Transcend on trouve la liste des fichiers supportés... mais elle ne semble pas à jour. Et si les NEF ne sont pas listés, ils sont parfaitement récupérés. On peut espérer qu'il en soit de même pour les autres formats absents de la liste. 
Une fois le processus achevé, les fichiers sont automatiquement copiés dans un répertoire (à déterminer dans "settings"). Tous nos NEF et JPeg sont parfaitement récupérés. 
 Transcend RecoverX

Deux solutions indépendantes:

Les solutions liées aux fabricants de cartes mémoire ne sont pas les seules sur le marché. Loin de là. Des douzaines d'utilitaires gratuits ou payants coexistent sur le Net. Au point qu'il est souvent difficile d'en choisir un. Nous ne les avons pas tous testés, cela va de soi. Nous en avons retenu deux qui nous semblent pertinentes et dignes d'intérêt. Vous en connaissez peut-être d'autres... si c'est le cas n'hésitez pas à faire part de votre expérience sur notre forum. Toute remontée d'expérience est utile et bonne à prendre !

Recuva

> Télécharger Recuva

Recuva est assez connu, et réputé. Il est édité par l’auteur de CCleaner. Le processus est simple. On détermine le type de données à récupérer, on indique l'emplacement...  

Recuva*

... et on lance le scan.

recuva

Au final le résultat est présenté dans une dernière fenêtre. Ici notre carte a bien été scannée et les photos récupérées... mais uniquement les JPEG. Les NEF sont passés à la trappe. 

recuva

Photorec

> Télécharger Photorec

Photorec est un logiciel à part. Dépourvu d'interface graphique il s'exécute en lignes de commandes. Pas banal en 2012. Mais il affiche une énorme liste de fichiers reconnus. 
On commence par lancer le programme. La fenêtre s'ouvre, et on choisit d'abord le lecteur à scanner, puis on indique le système de fichiers, et l'espace à scanner (toute la carte ou seulement l'espace libre). On finit enfin par indiquer où sauver les fichiers récupérés. Pas très graphique... mais passons. 

Photorec

Ensuite il ne reste plus qu'à lancer le scan, et à attendre une petite dizaine de minutes pour notre CF de 8 Go. 

Photorec

Et une fois le scan terminé, le résultat est enregistré dans le répertoire que l'on a spécifié plus tôt. Toutes nos images ont bien été récupérées... mais de façon assez surprenante, les NEF ont tous été interprétés comme des TIFF... et enregistrés de la sorte. 


 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation