Canon EF 35 mm f/2 IS USM

Niveau prise en mains, nous n'avons pas grand-chose à reprocher à cet objectif mis à part un léger manque de souplesse de la bague de mise au point. Le format compact et le poids plume (335 grammes) en font un compagnon idéal d'un appareil comme l'EOS 6D. La configuration est discrète et efficace.

L'intégration d'une stabilisation optique est un réel plus. C'est une première sur un 35 mm. Sur le terrain, cette technologie est une arme redoutable dans certaines situations de prises de vues : faibles conditions lumineuses ou nécessité d'avoir une grande profondeur de champ à main levée.

L'ouverture de f/2 permet de jouer avec la profondeur de champ et de pouvoir facilement faire ressortir un sujet principal vis-à-vis de l'arrière-plan et de guider le regard de l'observateur.  C'est aussi une arme intéressante pour les photos en intérieur ou de nuit. Quoi qu’il en soit, sur ce point, le Sigma est encore plus intéressant avec son ouverture de f/1,4.

La qualité optique est globalement satisfaisante. Les images sont dépourvues d'aberrations chromatiques et de distorsions. Le vignetage est très présent aux grandes ouvertures, mais certains y verront plutôt un avantage esthétique plutôt qu'un défaut. Le piqué est globalement très bon même s’il manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures. D'une manière générale, l'optique reste un cran en dessous du nouveau Sigma.

Au final, Canon signe un bon objectif qualitatif, compact et polyvalent. C'est une bonne alternative à la version f/1,4 série L, nettement plus cher. Nous le recommandons.

Face à la concurrence

Canon 35 mm f/1,4 L USM
Canon EF 35 mm f/1,4. La marque rouge dispose également dans son parc optique d'un modèle professionnel. Question prix, la série L de Canon est beaucoup plus onéreuse (environ 1300 euros) et il ne possède pas de stabilisation optique. Non testé par nos soins, il ne nous est pas possible de trancher sur la qualité optique de cette focale fixe.


Sigma 35 mm f/1,4
Sigma 35 mm f/1,4 DG HSM. Avec un prix sous la barre des 1000 euros, le Sigma f/1,4 vient directement concurrencer le 35 mm f/2 IS USM. Le Sigma est nettement plus lumineux, mais il est beaucoup plus imposant, lourd et ne dispose pas de stabilisation optique. En qualité optique, il est cependant un cran au-dessus du Canon.



Points forts

Points faibles

Facteur de transmission parfait

Vignetage marqué aux grandes ouvertures

Pas d'aberrations chromatiques

Piqué non homogène aux grandes ouvertures

Pas de distorssions

Manque de fluidité de la bague de mise au point

Qualité du bokeh à f/2

 

Stabilisation optique

 

Taille et poids de l'objectif

 

Quallité de construction

 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation