Crédit : Patrick Dagonot Crédit photo : Patrick Dagonot.

Introduction

L’année de la sortie du Leica M Monochrom, le noir et blanc semble bien garder tout son attrait et toute sa magie. À l’origine plus abordable, sur le plan technique, que la couleur pour la réalisation chez soi de tirages argentiques, star du photo-reportage et de la street photographie, aujourd’hui le monochrome continue à attirer les adeptes du numérique. Chaque logiciel comporte en effet son lot d’outils spécifiques pour le noir et blanc et le nombre de plug-ins dédié va en augmentant.

Alors, le noir et blanc, effet de mode ou réel choix artistique ? Nous vous proposons dans ce dossier une étude complète de cette pratique photographique à la fois au travers de ces aspects techniques, tant à la prise de vue qu’au traitement du fichier, mais également au travers de ces aspects artistiques. Le noir et blanc procède d’un choix volontaire de la part du photographe. Selon quels critères ? Toutes les photos peuvent-elles être converties en sa version monochrome ? Que recherche le photographe qui choisit le noir et blanc ? Y’a-t-il différents styles ? Enfin, chaque domaine de la photographie peut-il être traité en noir & blanc et si oui, comment. Avant d’aborder toutes ces questions, faisons un petit tour d’horizon des quelques grandes références du cliché monochrome.

Un peu d’histoire

Si la première photo couleur apparait à la fin des années 1860, il faudra attendre près de cent ans avant que la couleur ne supplante quantitativement le noir et blanc. La photographie a commencé, pour des raisons techniques, son histoire en monochrome, certains artistes vont en sceller le lien. Ainsi Brassai, Boubat, Cartier-Bresson, Doisneau, Izis, Ronis posent les jalons d’une photographie humaniste et parisienne et vont en écrire les plus belles pages contribuant à lier pour des années le genre que l’on qualifie aujourd’hui de « photo de rue » au noir et blanc. C’est toute une légende qui se construit et se grave dans nos mémoires dessinant une capitale monochromatique, bouillonnante de vie, riche d’ambiances diverses. C’est une vision à la fois historique, sociale, poétique, populaire qui va participer à une certaine image non seulement de la capitale française, mais également de la photographie dans le Monde.

Brassai
Une des photos de la série «Paris de nuit» de Brassaï. Avenue de l’Observatoire dans le brouillard, circa 1937

Dans le même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, Walker Evans dessine, cliché après cliché un portrait de l’Amérique en crise (celle de 1929). Deux décennies plus tard, Robert Frank s’attaquera à un vaste projet sur plusieurs années et au Leica d’une « étude visuelle d’une civilisation » qui donnera naissance au livre culte « Les Américains ».

Une évolution de la pratique

Depuis la pratique a cependant évolué et d’autres domaines qui jusqu’à présent semblaient moins propices à une pratique noir et blanc, voient depuis quelques années, naitre des productions monochromes qui réinventent le style.

En portrait, depuis Nadar, nombre d’artistes ont pratiqué ce genre avec talent. Parmi les plus connus, citons Richard Avedon, Jean-Loup Sieff ou plus actuel Anton Corbijn qui ont aussi excellé dans ce domaine et sont souvent cités comme références d’un genre largement pratiqué aujourd’hui.

Nadar
Portrait de Charles Baudelaire par Nadar (1855) La vallée de la mortCrédit photo : Jean-Loup Sieff

En paysage, on cite volontiers Ansel Adams, l’inventeur du zone-system, comme LE photographe de paysage en noir et blanc. On se réfère moins souvent à Jean-Loup Sieff, plus célèbre pour ses portraits, ses photos de mode ou ses nus, et qui a pourtant amené une manière singulière d’aborder le paysage. Cadrage vertical au grand-angle, fort contraste, noirs denses, présence forte du premier plan. Sieff bouleverse les repères habituels de la photo de paysage et renouvelle le genre.

Nu zébré (2009). Crédit photo : Lucien Clergue.
Toujours en paysage, les œuvres de Michael Kenna et de celui qui fut son assistant Rolfe Horn, tous deux adeptes de la pose longue et d’un genre à la fois sobre, très contrasté à la composition extrêmement rigoureuse, ont développé un style qui fait aujourd’hui de nombreux émules. Le noir et blanc en pose longue accentue l’étrangeté et l’ambiance irréelle des clichés. À ce sujet, concernant cette technique bien particulière, je vous invite à revoir le long dossier sur la pose longue paru ici même.

En graphisme urbain comme en nu, deux domaines qui s’accordent particulièrement bien au noir et blanc, on citera sans conteste l’oeuvre de Ralph Gibson dont les séries « Black Serie» ou « Quadrants », peuvent se révéler de très intéressantes sources d’inspiration.

En nu, Lucien Clergue a réussi l’habile mélange du graphisme et de l’érotisme avec une réussite exemplaire, comme le montre le cliché ci-contre.
Parmi les photographes contemporains, des photographes comme Paulo Nozolino ou Klavdij Sluban, construisent une œuvre poétique, présentant des séries sombres, témoignage d’un silence tourmenté chez l’un, expression de l’exil chez l’autre.

 Crédit photo : Laurent Baheux.
Aujourd’hui le noir et blanc se diversifie et investit même d’autres domaines où rien ne supposait qu’il y gagnerait sa légitimité. Et pourtant… Nick Brandt ou Laurent Baheux nous montre combien la photo animalière gagne en force dans l’évocation monochrome du monde sauvage. Enfin, les possibilités de contraste et de travail sur la texture rendent également le noir et blanc très intéressant pour la macro.

Alors certes la couleur est aujourd’hui plus répandue, mais le noir et blanc conserve son aura et séduit toujours nombre de photographes, trouvant dans ce style une manière d’aller à l’essentiel de l’expression de leur art.

Après cette introduction, présentant un panel assez large, mais non exhaustif de grands noms de la photographie noir et blanc, je vous invite à nous retrouver d’ici peu pour la première partie de ce dossier : Paysages en noir et blanc – prise de vue et composition d’image.

Lire également :
> La photographie en noir & blanc : le paysage


PARTAGER
NOS FORMATIONS

FOCUS NUMERIQUE & RDV Photo vous proposent toute l'année des formations photos.

Contact LES RDV PHOTOS