Le Canon 6D hérite beaucoup de son grand frère, le 5D Mark III, pour les fonctionnalités vidéo. Il dispose ainsi du nouveau codec de compression H.264 ALL-I (compression intra : toutes les images sont compressées indépendamment) et propose de filmer en HDTV 1080 à 30/25 et 24p

Compression Intra

Ce n'est pus vraiment une nouveauté, mais le 6D peut enregistrer les vidéos dans un format AVC Intra, sans compression inter image : les images sont compressées individuellement et vous n'avez pas besoin de décompresser un groupe d'images (GOP) pour accéder à toutes les images d'un clip. Il s'agit du mode ALL-I qui vient en complément du mode «classique» IPB. L'avantage se situe essentiellement au niveau du montage, le ALL-I permettant une «découpe» beaucoup plus fine des plans.

Naturellement, en mode ALL-I, les fichiers sont beaucoup plus volumineux. Sur notre scène fixe (mire USAF 1951) 30 secondes de vidéo «pèsent» :
- ALL-I : 262 Mo (AVC H.264, 1 image de référence - pas de GOP dans ce mode - profil High@5.1)
- IPB : 117 Mo (AVC H.264, 2 images de référence, profil High@4.1)

Vous pouvez filmer pendant 30 minutes (ce qui représente environ 18 Go de données). En mode IPB, le débit semble limité à 30 Mbps, mais celui peut facilement grimper à 40, voir 50 Mbps en mode ALL-I. Toutefois, nous aurions apprécié le passage sur un codage 10 bits et pourquoi pas le passage au format 2K cinéma (2048x1152 pixels), le format 4K étant finalement réservé au 1D C. Le cinéma 4K ne se démocratisera pas à l'aide du 6D donc. Nous regrettons également l'absence de mode «ralenti» avec un mode HDTV 1080 à 50/60 vps. Pour atteindre ces cadences, il faut obligatoirement passer en mode HDTV 720p. Dans les différents modes vidéo, Canon a également oublié la possibilité de filmer dans un format APS-C avec un recadrage dans le capteur et le mode 1 pixel pour 1 pixel, comme le propose le Nikon D pour assurer une excellente qualité d'image avec un facteur multiplicateur de 3.

Ne boudons pas notre plaisir, car le 6D offre une belle panoplie de fonctionnalité pour se muer en caméra semi-pro avec l'accès aux différents modes P,S,A et M pour une complète liberté de réglage pendant le filmage.

Qualité des images

Comme la plupart des reflex qui filment, le 6D offre une image douce avec, selon l'optique utilisée, une profondeur de champ réduite par rapport aux caméscopes traditionnels. Toutefois, le capteur 24x36 très pixélisé n'est pas le meilleur outil pour la vidéo et il est nécessaire de sous-échantillonner les informations pour passer de 20 Mpx à seulement 2 Mpx pour le HDTV 1080. Sur notre mire de précision, vous noterez de nombreux artéfacts (moiré, crénelage...). 

Canon EOS 6D test vidéo précision

Le 6D reste assez loin de la précision offerte par le capteur 8 Mpx de la C300, caméra de cinéma signée Canon.

Canon C300

Le 6D offre toutefois une image un peu plus précise (moins de moiré) que son concurrent direct, le Nikon D600. En outre, le modèle Canon offre plus de latitude pour le réglage pendant le filmage (il n'est pas possible de jouer sur l'ouverture pendant l'enregistrement).

Nikon D600 mode vidéo HDTV 1080

Le rolling shutter (déformation des images lors des mouvements rapides de la caméra) est bien moins visible, mais reste perceptible (pas d'obturation globale sur les capteurs Cmos). Il est intéressant de noter qu'il est possible d'obtenir différents rendus d'image en modifiant les profils intégrés au boîtier. Il est possible de personnaliser l'image vidéo en modifiant les styles d'image (netteté, contraste, saturation et teinte). Le 6D dispose également d'un mode Instant vidéo qui limite le temps d'enregistrement à 4 secondes pour donner plus de rythme à vos productions.

Gestion du bruit électronique

En mode vidéo, le Canon 6D est capable de filmer avec une plage de sensibilité ISO de 100 à 12800 ISO. Associé à une optique lumineuse, le reflex sera capable de produire des images dans pratiquement toutes les situations lumineuses. Comme en photo, le reflex 24x36 sait parfaitement bien gérer la montée du bruit électronique dans les hautes sensibilités ISO. Notre scène est éclairée sous environ 80 lux (halogène) et lorsque l'exposition est correcte, nous faisons varier à la fois l'ouverture et la sensibilité ISO pour conserver une image bien exposée.

Canon 6D test mode vidéo montée du bruit électronique

Le bruit électronique est vraiment bien contenu, même dans les plus hautes valeurs ISO. On note toutefois une perte de piqué à partir de f/16, mais qui peut être imputée à la granulation, mais également à la diffraction. Vous pouvez télécharger le fichier vidéo complet (420 Mo) non compressé.

Assistants ? Toujours rien...

Si la qualité des images vidéo est au rendez-vous, nous restons vraiment déçus par l'absence d'assistance pour le point et l'exposition. L'autofocus par détection de contraste est certes de plus en plus rapide au fil des versions, mais celui-ci reste toujours impraticable sur le terrain. Sur ce point, les modèles Sony ont encore plusieurs longueurs d'avance. Plus embêtant, la mise au point manuelle n'est toujours pas épaulée par un système de peaking (surlignage des zones nettes par des pixels colorés). Vous disposez toujours d'une loupe (x5, x10) qui oblige à plusieurs manipulations. Pour l'exposition, vous ne pourrez vous fier qu'au correcteur d'exposition et à l'histogramme (ce qui est déjà pas mal). Toutefois, nous attendons avec impatience un mode zébra ou mesure spot pour faciliter le travail en manuel. Bref, on attend avec impatience que les petits gars de MagicLantern se penchent sur le problème. Ci-dessous, vous pouvez visualiser une vidéo montrant les performances de l'autofocus avec le dernier 24-70 mm f/2,8 II USM. L'autofocus est plus rapide que sur les précédents modèles, mais les saccades sont toujours présentes et malgré une motorisation USM, la mise au point est parfaitement audible.

Et la sortie HDMI ?

Canon a annoncé l'arrivée prochaine (avril 2013) d'un nouveau firmware pour le 5D Mark III afin que ce dernier bénéficie d'une sortie HDMI non compressée (branchement d'un enregistreur externe, diffusion en direct...). De manière assez incompréhensible, le 6D n'est pas concerné par cette mise à jour et ne disposera donc pas d'une sortie HDMI non compressée. Dommage.

Côté son

Contrairement au Nikon D600, le 6D ne propose pas de sortie casque pour vérifier le niveau d'enregistrement sonore et surtout vérifier la qualité d'enregistrement (bruits parasites,scratches qui viennent anéantir la captation sonore). Dommage, car le boitier dispose bien d'une entrée micro stéréo au format mini-jack 3,5 mm. Le micro intégré reste mono. 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation