Viseur électronique

Contrairement aux X-Pro1 et X100 qui disposent d'un viseur à la fois optique et électronique (appelé hybride), le X-E1 ne propose qu'un viseur électronique sans doute moins onéreux à fabriquer. Attention, le viseur proposé n'est pas pour autant un modèle au rabais, bien au contraire, puisqu'il s'agit d'une dalle Oled de 2 360 000 points. Bien que nous n'ayons aucune confirmation, il s'agit probablement d'un modèle similaire à ceux présents dans les Sony Alpha 77 ou Nex-7. Aujourd'hui, ces dalles sont ce qui se fait de mieux dans le domaine. 

Fujifilm X-E1 vue de dos

Si la précision est satisfaisante - les pixels sont à peine discernables - la dynamique est en retrait par rapport à un viseur optique et le passage entre deux zones contrastées demande un petit temps d'adaptation à l'appareil pour équilibrer la luminosité. Mais le plus gênant reste le rafraîchissement de l'affichage. Dans de bonnes conditions lumineuses, l'affichage est fluide et agréable, mais dès que la lumière baisse (intérieur, pénombre, soirée) l'affichage devient beaucoup moins agréable : l'affichage «bave» et saccade rendant le suivi d'un sujet en mouvement délicat. Vous noterez également un petit gel de l'image au moment de la mise au point.

Le viseur électronique offre une couverture de champ de 100% et donc un cadrage précis dans la plupart des situations. En outre, il est possible d'afficher de nombreuses informations dans le viseur comme une grille d'aide à la visée, un horizon artificiel, la distance de mise au point, un histogramme d'exposition, le niveau de charge de la batterie, la mesure d'exposition, la correction d'exposition...

Fujifilm X-E1 test information dans le viseur électronique

Du point de vue du rendu, le viseur électronique de Fujifilm est plutôt dans la bonne moyenne avec un Delta E94 moyen de 4, une température des couleurs calée à 650 K et un gamma oscillant autour de 2.

Fujifilm X-E1 test review qualité affichage viseur électronique
De gauche à droite : évolution du gamma en fonction de la luminosité, évolution de la température des couleurs en fonction de la luminosité et mesures du Delta E94.

Écran LCD

Après un passage par un écran de 7,5 cm affichant 1 230 000 points (RVBB), le retour à un écran LCD plus classique (7,1 cm, 460 000 points) est notable. L'affichage reste assez précis, mais comme le viseur, il souffre d'un faible rafraîchissement en basse lumière. Sous notre spectrophotomètre, l'écran se comporte assez bien avec un gamma à 2,2 et une température des couleurs linéraire à 6000 K. Seule le rendu des couleurs n'est pas très fidèle (Delta E94 moyen à 5). Les angles de vision sont assez larges, mais comme pratiquement tous les écrans LCD actuels, celui de Fujifilm est encore trop brillant en plein soleil. Heureusement, le X-E1 dispose d'un viseur intégré.

Fujifilm X-E1 test qualité de l'écran LCD
De gauche à droite : évolution du gamma en fonction de la luminosité, évolution de la température des couleurs en fonction de la luminosité.

Mise au point

Le X-E1 dispose naturellement d'un système de mise au point automatique. Il s'agit d'un processus par détection de contraste. Vous disposez de 49 zones AF qu'il est possible de sélectionner en appuyant sur la touche AF. LE compact à objectifs interchangeables propose trois modes autofocus : S(simple), C(continu) et M(manuel). En mode vidéo, le mode Single n'existe pas et l'appareil passe en mode C automatiquement n'autorisant pas la retouche du point manuelle. Le mode M fonctionne parfaitement. En mode AF-S, la retouche du point manuel n'est également fonctionnelle dommage.

La mise au point manuelle est à la fois intéressante et frustrante. Ainsi, le X-E1 propose quelques fonctionnalités pour faciliter la mise au point manuelle en affichant dans le viseur une échelle des distances et un indicateur de profondeur de champ. Il est alors possible de caler "à l'ancienne" la mise au point et l'ouverture afin de maximiser la profondeur de champ et déclencher de manière instantanée (la mise au point automatique reste accessible via la touche AFL en cas de panique). Tout cela est alléchant, mais nous restons un peu frustrer par la mise en œuvre. En effet, la bague de mise au point n'est pas mécanique, mais électrique et commande un petit moteur. La bague tourne donc sans fin et manque un peu de réactivité. 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation