Comme le X-Pro1, le X-E1 déçoit un peu dans cette partie. Le boîtier n'est pas vraiment lent, mais le manque de réactivité de l'autofocus en basse lumière vient irrémédiablement gâcher le plaisir. Si le X-E1 est un peu plus rapide que le X-Pro1 (premier firmware), il reste en deçà des principaux concurrents actuels comme le Sony Nex-6 ou l'Olympus OM-D EM-5. En basse lumière et même avec la lampe d'assistance, le X-E1 peut tout simplement ne pas faire le point...Dommage, car sur le reste des chronos, le compact à objectifs interchangeables de Fujifilm fait plutôt bonne figure. Nous sommes assez étonnés par le mode rafale à 6 vps qui peine à atteindre, lors de nos tests, 5 vps.

Pour le mode rafale, nous utilisons une carte SDHC USH-I Sandisk Extreme Pro 45 Mo/s, l'une des plus rapides du moment.
action temps
cadence commentaires
Mise sous tension
(temps nécessaire pour obtenir la première image sans mise au point)
2,3 s /  médiocre. Le temps de mise sous tension peut tomber à moins d'une seconde en activant la fonction démarrage rapide.
Latence au déclenchement  0,04 s /  bien
Mise au point en pleine lumière (1000 lux)
(temps nécessaire pour réaliser une photo l'objectif calé à l'infini et une mire située à 1 m)
0,4 s /  moyen
Mise au point en basse lumière (3-6 lux)
(temps nécessaire pour réaliser une photo l'objectif calé à l'infini et une mire située à 1 m)
0,8 s /  médiocre
Temps entre 2 images
(JPeg fin)
1,1 s / moyen
Temps entre 2 images
(Raw+ JPeg)
1,1 s /  moyen
Rafale rapide
(JPeg fin)
/  4,9 vps Moyen (6 vps annoncées). Sur 20 vues. Pas d'autofocus pendant le mode rafale
Rafale rapide
Raw + JPeg fin
 / 5 vps Moyen (6 vps annoncées). Sur 11 vues. Pas d'autofocus pendant la rafale.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation