Test Sigma 35 mm f/1,4 DG HSM (A)
Le tout nouveau 35 mm Sigma inaugure la nouvelle stratégie optique de la société japonaise avec ses séries A pour Art, S pour Sport et C pour contemporain. Cette nouvelle focale fixe, grand-angle et ultra lumineuse entre dans la gamme Art. Elle est ou sera disponible en plusieurs montures : Canon, Nikon, Sigma, Sony et Pentax.

Pour commencer, faisons un point sur l'objet en lui même. Nous avons été très agréablement surpris par cet objectif. Le design est soigné, la qualité de construction au rendez-vous et l'utilisation très confortable. Le poids, par contre, est assez conséquent : un peu moins de 700 grammes. Les très longues séances de prises de vue à bout de bras risquent d'être difficiles.

Niveau qualité optique, ce 35 mm joue dans la cour des grands ! Le piqué est exemplaire malgré un léger manque d'homogénéité aux très grandes ouvertures. Les distorsions sont absentes et les aberrations chromatiques sont inexistantes. Le vignetage est présent et visible aux grandes ouvertures. Il devient presque négligeable à partir de f/2,8 !

Point négatif important, le 35 mm ne dispose pas de stabilisation optique. C'est un choix regrettable de la part de Sigma car Canon, pour ne citer que lui, installe des stabilisations optiques dans toutes ces focales fixes grand-angles ! Même s’il est vrai qu'un grand angle ouvrant à f/1,8 utilisé avec un appareil moderne (bien armé en haute sensibilité ISO) ne risque pas de rencontrer souvent des flous de bouger photographe, une stabilisation optique aurait été un plus. Si cet objectif ouvrait à f/2 au maximum, cela lui aurait coûté le recommandé, mais avec une ouverture de f/1,4, pas d'hésitation !

Face à la concurrence

Canon 35 mm f/1,4 L USM
Canon EF 35 mm f/1,4. La marque rouge dispose dans son parc optique d'un modèle équivalent au Sigma. Question prix, la série L de Canon est beaucoup plus onéreuse (environ 1300 euros) et il ne possède pas de stabilisation optique. Non testé par nos soins, il ne nous est pas possible de trancher sur la qualité optique de cette focale fixe. Au niveau des mensurations, le modèle canon est un peu plus léger (100 g) et un peu plus court. 

Canon 35 mm f/2 IS USM
Canon EF 35 mm f/2 IS USM. Avec un prix sous la barre des 1000 euros, le Sigma f/1,4 vient directement concurrencer le 35 mm f/2 IS USM fraîchement dévoilé par Canon et bientôt en test sur Focus Numérique. Certes moins lumineux (2/3 d'IL), la focale fixe de Canon est également beaucoup plus légère (335 g) et beaucoup plus courte (63 mm contre 94 mm). En outre, il est équipé d'une stabilisation optique IS toujours pratique pour limiter le flou de bouger du photographe avec des temps de pose un peu longs. 

Nikkor AF-S 35 mm f/1,4G
Nikon AF-S 35 mm f/1,4G. Nikon dispose également d'une focale fixe équivalente dans son parc optique. Là aussi, le prix est à la hauteur des prétentions de la marque. Sur ce point, l'optique Sigma est largement à son avantage. Côté performance, les deux objectifs sont excellents selon DxOMark, le Sigma prenant une légère avance (il n'est pour l'instant testé que sur un Canon 5D Mark II) en terme de piqué.

Carl Zeiss Distagon T* 35 mm f/2
Zeiss Distagon T* f/2
. Les amoureux des belles mécaniques qui ne sont pas «accros» à leur autofocus pourront également lorgner du côté de Carl Zeiss pour s'équiper. Le tarif est sensiblement identique et optiquement, l'optique est également d'excellente qualité, se permettant, d'après DxOMark, de dépasser le modèle Nikon dans certains domaines.


Points forts

Points faibles

Piqué remarquable et homogène

Poids

Objectif très lumineux f/1,4

Pas de stabilisation

Pas de distorssion

 

Pas d'aberrations chromatiques

 

Qualité de construction

 

Design et finitions

 

Confort d'utilisation

 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation