Sony RX1 test review recommandé

Alors que les compacts 24x36 étaient légion en argentique, nous attendions toujours qu'une marque prenne son courage à deux mains pour proposer un modèle comparable, mais avec un capteur numérique. C'est donc Sony qui déclenche les hostilités avec le RX1, doté d'une optique fixe 35 mm f/2.

Sur le papier, le Sony RX1 est diablement séduisant et unique puisqu'il renferme toute la technologie Sony dans un boîtier qui ne fait que 113 x 65 x 70 mm et moins de 500 g. La prise en mains s'avère très agréable et le RX1 présente une superbe finition. Nous aurions aimé une poignée plus marquée, mais l'ensemble se manipule facilement et avec aisance. L'ergonomie est plutôt bien pensée et nous apprécions la possibilité de personnaliser amplement le boîtier. Bien sûr, il y a quelques loups. La molette de correction d'exposition a tendance à tourner toute seule et le déclencheur vidéo est étrangement placé, mais globalement, le RX1 s'en sort de manière honorable. Dommage que les ingénieurs Sony n'aient pas plus  poussé la logique «numérique» avec un écran LCD orientable et tactile. Côté visée, l'écran LCD est de bonne qualité et vous pouvez opter pour des accessoires pour faciliter la prise de vue en plein soleil comme le viseur électronique inclinable (450 euros) ou le viseur optique Zeiss (600 euros) peu précis au demeurant.

La qualité des images est au rendez-vous. Le capteur 24x36 de 24,3 Mpx couplé au 35 mm f/2 Carl Zeiss délivre de superbes images. L'optique est piquée et homogène. Dès la pleine ouverture, les images sont détaillées, le piqué est bon sur l'ensemble du champ. La distorsion, le vignetage et les aberrations chromatiques peuvent être contrôlés à la volée (JPeg). En raw, vous noterez que l'optique présente une bonne distorsion en barillet. L'ouverture à f/2 et le diaphragme à 9 lamelles permettent de créer une profondeur de champ réduite et un joli flou arrière. La gestion du bruit électronique est bien maîtrisée et l'appareil parfaitement utilisable sur une plage de 100 à 6400 ISO et pourra être poussé jusqu'à 12 800 ISO sans trop de problèmes. En vidéo, le compact s'en sort également bien avec un mode HDTV 1080 50p et une entrée micro. Le RX1 de Sony s'avère donc un redoutable boîtier pour le reportage à la fois en photo et en vidéo.

Bien sûr, on pourra lui reprocher une certaine lenteur à la mise au point en basse lumière et quelques petits défauts comme une autonomie un peu juste, une molette de correction d'exposition qui tourne trop facilement ou une vitesse d'obturation limitée au 1/2000 s à f/2, mais globalement, le Sony RX1 délivre une belle qualité d'image et s'avère extrêmement polyvalent. Au final et pour un premier boîtier compact 24x36, le RX1 est une réussite et il reçoit donc un recommandé. Reste le prix, mais là c'est une autre histoire...

Points forts

Points faibles

Compacité du boîtier et excellente finition

Autofocus trop lent en basse lumière

Très bonne gestion du bruit électronique

Autofocus globalement pas assez réactif

Optique de qualité et ouverture généreuse à f/2

Pas de blocage du correcteur d'exposition

Contrôle du diaphragme manuel

Distorsion de l'optique 35 mm

Mode panoramique à main levée

Pas de stabilisation optique

HDR performant

Faible autonomie de la batterie : environ 200 vues. Pas de chargeur livré en standard.

3 paramétrages personnalisés

Accessoires onéreux. Viseur optique peu précis.

Flash intégré

Vitesse d'obturation limitée au 1/4000 s et 1/2000 s à f/2. Pas de filtre ND intégré.

Mode vidéo HDTV 1080 50p débrayable et entrée pour micro stéréo

Pas de mode ralenti en vidéo. Pas d'accès aux modes NTSC sur une version PAL et inversement.

Recharge par Micro USB (connexion répandue)

Pas d'écran orientable / tactile

Ecran LCD précis et assez fluide

Pas d'USB 3, pas de sortie casque

 

Pas de gestion des flashes distants sans fil à partir du flash intégré

 

En mode lecture, le compact ne gère qu'un seul format (photo/vidéo) à la fois

 

Pas d'échelle de profondeur de champ

 

Séparation étrange des photos et vidéos en mode lecture

 

Format raw (ARW) propriétaire


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation