Comme pratiquement tous les compacts haut de gamme Sony, le RX1 est capable de filmer en HDTV 1080. Dans un format AVCHD (version 2) vous pouvez enregistrer des vidéos en :
- 50 p (28 Mbps : 2 images de référence, profil High@4.2). Dans ce mode, 1 minute de vidéo représente environ 200 Mo sur la carte.
- 50 i (24, 17 Mbps)
- 25p/24p (24, 17 Mbps)
Avec le format .MP4, la définition passe en 1140x1080 à 12 Mbps. Vous pouvez également filmer en VGA (640x480 pixels).
- VGA (640x480 pixels)

Il n'est donc pas possible d'enregistrer en HDTV 720p, ce qui est dommage, car ce format est moins gourmand que le mode 1080 tout en gardant un avantage certain sur le mode VGA. Une petite mise à jour firmware serait la bienvenue.

S'il est possible d'enregistrer des vidéos directement en appuyant sur la touche rouge, vous disposez également d'un mode vidéo qui permet d'accéder aux réglages A,S et M. En associant certaines fonctionnalités à la touche Fn (ISO par exemple) vous pouvez également faire faire varier les options pendant le filmage. Contrairement au RX100, il n'est pas possible de réaliser un cliché pendant l'enregistrement vidéo. 

Côté son, le compact enregistre en stéréo (AC3 / 256 Kbps) et l'effet de spatialisation est plutôt bien rendu. Notez qu'il est possible de relier un micro stéréo au boîtier pour améliorer la qualité d'enregistrement. 

Qualité des images

Les vidéos produites par le RX1 sont globalement satisfaisantes. Naturellement, le sous-échantillonnage du capteur pour passer de 24 à 2 Mpx est assez violent et vous noterez pas mal de moiré sur les images, phénomène particulièrement visible sur notre mire de test. Le rendu est également assez doux et s'avère moins «vidéo» que certains boîtiers (Olympus OM-D EM-5 par exemple). 

Sony RX1 test review mode vidéo 1080 25p
Sony RX100 mode vidéo
Olympus OM-D EM-5 mode vidéo
Camescope panasonic TM700

Mise au point, stabilisation

Vous pouvez réaliser la mise au point manuellement à l'aide d'une loupe et d'un mode «peaking» qui surligne avec des pixels colorés, la zone de netteté. Cette option est très pratique pour réaliser des transitions flou/net fluides.
L'autofocus manque un peu de réactivité, mais s'avère assez souple (peu d'effet de pompage) et très silencieux comme vous pouvez le constater sur le vidéo ci-dessous.


Le RX1 ne disposant pas d'un système optique, la stabilisation en vidéo est réalisée par recadrage de l'image. L'angle de champ passe alors de 35 mm à environ 44 mm avec la stabilisation activée, ce qui n'est pas vraiment la même chose.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation