Avec le 24 et le 28 mm EF, Canon a commencé le renouvellement de sa gamme de focales fixes vieillissantes. Au programme de ces deux nouveaux grands-angles, on retrouve des technologies de pointe avec le traitement Super Spectra, la stabilisation optique (assez rare sur ce genre de focales) ou encore une motorisation ultrasonique. Les prix de ces deux optiques sont assez élitistes puisqu'elles ont été lancées à plus de 900 euros pour le 24 mm et près de 900 euros pour le 28 mm. À ce prix, on peut être en droit d'attendre du très haut de gamme !

24 et 28 mm Canon

La prise en main est excellente. Les optiques ne sont ni trop lourdes, ni trop légères. Elles sont compactes et inspirent confiance. La qualité de fabrication et de finition est au rendez-vous : un bon point donc.

Nous avons fait le choix de tester l'optique avec un EOS 5D Mark II équipé d'un capteur plein format de 21 millions de pixels. Les résultats sont dans l'ensemble très bons. Les distorsions sont assez faibles, même avec une mise au point proche (1 mètre par exemple) et surtout pour le 28 mm. Ces deux optiques seront donc parfaitement adaptées pour des paysages avec des horizons parfaits.

Les aberrations chromatiques sont quasi inexistantes, et ce même aux plus grandes ouvertures. Elles seront éventuellement perceptibles dans les bords externes des images à f/2,8. Par contre, pour le vignettage, les résultats sont plus décevants. On observe un décalage pouvant aller jusqu'à 1,5 IL entre le centre de l'image et les bords à pleine ouverture. Cela n'est pourtant pas dramatique, car un profil embarqué dans le boîtier ou une correction en postproduction permettra de limiter grandement ce phénomène.

Le piqué est globalement très bon et surtout relativement homogène sur l'ensemble de l'image. La perte de piqué est réelle sur les bords aux grandes ouvertures, mais pas dramatique. La diffraction se fait ressentir avec le Mark II aux ouvertures minimales entre f/16 et f/22. Le test terrain semble confirmer l'analyse labo. Quoi qu'il en soit, il faudra opter pour l'utilisation du format RAW et un bon développement, pour exploiter au mieux les possibilités des optiques.

Au final, ces deux objectifs, malgré leur prix très élevé (le prix devrait sensiblement baisser une fois dans les magasins), sont très satisfaisants. Elles raviront sans aucun doute les amateurs de paysages ou de reportage. Nous les recommandons sans aucune hésitation.

Points forts

Points faibles

Qualité de construction, finitions

Prix élitistes

Rapport taille, poids, encombrement

Vignettage important

Faibles distorsions

 

Faibles aberrations chromatiques

 

Stabilisation optique sur grand angle

 

Piqué saisissant et homogène

 


EF 24 mm f/2,8 IS USM EF 28 mm f/2,8 IS USM


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation