Cette série de tests inaugurée il y a quelques semaines avec le Plustek Optic film 8200Ai répond à une réflexion que nous nous posions depuis un certain temps à la rédaction : est-il encore possible de s'inscrire aisément dans un flux de production argentique aujourd'hui et pour pas "trop" cher" ?
Notre dernier test nous avait montré que si la qualité d'image délivrée par le Plustek 8200 était au rendez-vous, le temps consacré aux manipulations était long et fastidieux. Qu'en est-il donc aujourd'hui avec ce scanner à plat Canon Canoscan 9000F ?
Canoscan 9000F

Prise en main

Au deuxième semestre 2010, Canon présentait le successeur d'un scanneur à plat aux performances intéressantes, mais relativement lent, le Canoscan 8800F.  Avec le Canoscan 9000F la marque rouge promet d'améliorer encore les résultats image en proposant une définition de 9600 dpi et une amélioration des temps de numérisation. Son capteur CCD propose une analyse de la profondeur de couleur jusqu'à 48 bits et intègre la technologie FARE 3 (que l'on retrouve ailleurs sous le nom iSRD) permettant de corriger les poussières et éraflures grâce à une analyse infrarouge du négatif. 

Caractéristiques techniques
Type  Scanner couleur à plat de bureau avec adaptateur pour film
Numériseur Capteur CCD couleur 12 lignes
Source lumineuse LED blanches
Résolution optique 9600 × 9600 dpi (film) 1 4800 × 4800 dpi (originaux opaques) 1
Gamme de résolutions 25 - 19.200 dpi
Interface USB haute-vitesse
Couleurs 48 bits en entrée -> 48/24 bits en sortie
Niveaux de gris 48 bits en entrée -> 16 bits (numérisation de film uniquement) / 8 bits en sortie
Taille maxi de l'original A4 / Letter [216 x 297 mm]
Vitesse de prévisualisation (couleur A4) Environ 3 sec.2
Vitesse de numérisation (couleur A4 300 dpi) Environ 7 sec.3
Couleurs 1,2 msec./ligne (300 dpi), 12,1 msec./ligne (4800 dpi)4
Niveaux de gris 1,2 msec./ligne (300 dpi), 12,1 msec./ligne (4800 dpi)4
Noir et blanc 1,2 msec./ligne (300 dpi), 12,1 msec./ligne (4800 dpi)4
Couleurs, niveaux de gris, noir et blanc 1,5 - 48,4 msec./ligne4
Gestion des films Bandes de film 24x36 (négatifs/diapositives)/12 vues, diapositives 24x36 montées (négatifs/diapositives)/4 vues, film format 120 maxi 6 x 22 cm (film en bande uniquement)
Touches du scanner (touches EZ) 7 touches (4 x PDF, AUTO SCAN, COPY, E-MAIL)
Dimensions Environ 270 x 480 x 111 mm
Poids Environ 4,6 kg
Logiciels fournis ScanGear, MP Navigator EX, ArcSoft PhotoStudio, SilverFast SE, Adobe Photshop Elements

Canoscan 9000F

Protocole de test

Nous avons pris le parti de nous pencher principalement sur le flux de production et les différentes manipulations et logicielles plutôt que d'analyser simplement les caractéristiques techniques de notre scanner. Ainsi, il importe pour nous de mettre en lumière la facilité ou non d'installation des négatifs dans le porte vue, le fonctionnement du logiciel, les temps de numérisation puis l'analyse des images. Pour les tests de numérisation, nous nous contenterons de travailler sur des images à 2400 dpi, lesquelles permettent de réduire considérablement le poids des fichiers et d'accroître leur temps de numérisation. Évidemment, nous analyserons aussi la pleine définition à 9600 dpi, mais nous ne l'utiliserons pas systématiquement. Enfin même si ce CanoScan 9000F est un scanner à plat dont l'usage s'étend de la numérisation de documents opaque à celle de négatif moyen format, c'est uniquement sur sa capacité à traiter les films 135mm que nous centrons notre analyse.

Design et Ergonomie

Le Canoscan 9000F est un scanner à plat dont l'encombrement évident et le poids ne facilite pas la manipulation. Une fois en place il est préférable de ne plus y toucher. Sa finition, bien que toute plastique, est correcte et son toucher rassure.

Canoscan 9000F

Les charnières ne grincent pas et les assemblages ne présentent pas de jeu particulier. Le design est stylisé avec un dessin anguleux et la face avant est ornée de 7 boutons permettant de piloter diverses opérations automatiquement.

Canoscan 9000F

À l'arrière, une prise secteur et une connectique USB 2 permettent de brancher et connecter le scanner à l'ordinateur. Notez qu'il n'y a pas de fenêtre de visualisation permettant de vérifier si le passe-vue est correctement engagé.

Canoscan 9000F

Dans la pratique

Canon livre avec son Canoscan 9000F trois passes vues, l'un pour les diapositives, un second pour le moyen format et un troisième pour les bandes de films 24 x 36mm . C'est sur ces dernières que nous nous concentrons.

Canoscan 9000F Canoscan 9000F

La manipulation est relativement aisée et ne requiert pas, selon nous, l'obligation de porter des gants. Il suffit évidemment de ne pas toucher le film avec les doigts, et de positionner la bande de 6 négatifs correctement. Cette dernière se positionne facilement.

Canoscan 9000F Canoscan 9000F

En revanche, le passe-vue ne comporte pas de repères spécifiques pour placer le film ni même de système de blocage qui empêcherait le film de glisser dans celui-ci. Point appréciable et spécifique il est possible de charger jusqu'à 12 négatifs en même temps, car le passe vu dédié au 24x36 est en fait double. On profite donc de toute la surface de la fenêtre de numérisation de 8.2 cm à l'intérieur du scanner.

Canoscan 9000F

Après plusieurs jours de manipulations, les charnières prennent du jeu ou sautent, mais le plastique ne se gondole pas. Il suffit de réemboiter la charnière et de fermer le passe-vue. Une fois ceci fait la bande de négatif ne glisse pas. À voir au bout de plusieurs mois d'utilisation, car l'ensemble paraît malgré tout fragile. 
L'installation dans le scanner est aussi aisée, d'autant que deux repères permettent d'ajuster le positionnement du passe vue. Aucun jeu ne semble perturber la numérisation, mais on regrette franchement l'aspect tout plastique de l'ensemble. Il n'y a pas de fenêtre de contrôle pour s'assurer que tout est en place .

Canoscan 9000F

Le Pilote

Le CanoScan 9000F est livré avec le logiciel MP Navigator EX, lequel était déjà présent sur le précédent modèle de la marque. Si ce dernier semble être au premier abord un simple éditeur de vue, il recèle en fait le pilote Twain Scan Gear qui permet de contrôler la numérisation des films.

   Canoscan 9000FCanoscan 9000F

Bien que le mode de base propose des fonctionnalités rudimentaires, le mode avancé étonne par certaines de ses fonctionnalités. Outre les choix simplistes d'interprétation de la source (il n'est pas possible par exemple de définir un modèle de film) et les paramètres classiques de sortie, il est possible de travailler directement sur l'image grâce à divers outils de réglage.

Les outils de courbes, niveau et luminosité-contraste sont disponibles et l'aperçu des réglages se fait directement sur un calque de prévisualisation. Ainsi le scanner n'en relance pas une nouvelle à chaque manipulation. Le pilotage est intuitif et rapide et les réglages permettent d'exploiter le potentiel des négatifs de façon intéressante. Nous préconisons cependant d'effectuer la numérisation sans retouche directe et d'étalonner ensuite votre image dans votre logiciel préféré (Lightroom ou Photoshop par exemple).

Canoscan 9000F

Le flux de travail avec Silver Fast SE

Le Canoscan 9000F est aussi livré avec le puissant logiciel de numérisation Silver Fast en version SE (amateur).

Autant le dire tout de suite : la version fournie avec notre matériel de prêt est un choc pour les yeux. Il s'agit ici d'une ancienne version Silver Fast Se v6. Veillez donc bien à vous équiper de la version 8 de Silver Fast (testé dans l'article sur le Plustek 8200) soit via votre vendeur soit via une mise à jour.

Notez aussi que bien que nous ayons déjà installé sur notre ordinateur la version 8 de Silver Fast pour notre précédent test, celui-ci n'a pas reconnu le CanoScan 9000F. L'installation du logiciel est-elle liée au modèle de scanner ?

Pour l'heure nous avons travaillé avec cette interface qui se compose de plusieurs fenêtres . Tout comme la version professionnelle Ai cette version SE propose une aide au workflow et guide l'utilisateur pas à pas dans les "méandres" de la numérisation.

Canoscan 9000F

Une fois l'étape de pré numérisation effectuée il vous suffit d'agir sur les paramètres de votre choix.

Les modules situés à gauche verticalement permettent d'agir sur la numérisation elle-même (Anti poussière, contrôle de grain, etc.). Dans la fenêtre réglage de l'image vous pouvez choisir l'ajustement d'image à votre convenance en jouant sur le contraste ou la colorimétrie par exemple. Le module en bas à droite permet de choisir le type de négatif.

Dans tous les, cas à chaque option sélectionnée, celle-ci apparaît dans une fenêtre à gauche qui permet de l'ajuster grâce à un système de réglette. L'effet est directement visible sur la prévisualisation du scanner.
Il ne vous restera plus ensuite qu'à lancer la numérisation définitive. Le temps de celle-ci sera fonction des options que vous aurez choisies.

Canoscan 9000F

Gestion du contraste et de la colorimétrique

Le Canoscan 9000F est équipé d'un capteur image CCD et d'une source de lumière à LED augurant un rendu profond et détaillé des images. Sur notre exemple de numérisation d'une classique Kodak 200 ISO en jpeg 2400 dpi 16 > 8bits, les couleurs paraissent un peu ternes et l'image affiche une dominante légèrement jaune. 

Cependant, les contrastes sont équilibrés et la gamme tonale assez large. Les tons moyens sont fidèlement restitués et les hautes et basses lumières contiennent suffisamment d'information pour une impression équilibrée.

Canoscan 9000F

En conservant les mêmes réglages et en poussant la résolution maximale à 9600 dpi, nous obtenons l'image suivante.

Canoscan 9000F

Il n'y a pas ou d'invisibles différences à taille d'impression A4. La numérisation de la version haute définition à 9600 dpi permet concrètement de zoomer dans l'image et d'imprimer un plus grand format, mais n'accroit en rien la qualité du rendu. En fait, l'interprétation numérique interpole les pixels supplémentaires et la résolution réelle est bien inférieure. On estime que la résolution réelle n'excède pas le tiers de celle affichée par le constructeur.

Gestion des poussières

La manipulation des négatifs pose un problème particulier qui a longtemps été considéré comme le pire ennemi du photographe : la poussière. Et celle-ci est encore plus présente sur un scanner à plat. La numérisation des négatifs entraine donc la mise en lumière de ces particules ainsi qu'un nombre important de défauts tel que des rayures. Afin d'améliorer le rendu de nos images nous avons activé la correction automatique de poussières iSRD.

Voici un détail à 100 % d'une zone fortement touchée par une rayure :

Canoscan 9000F

Avec l'activation de la fonction iSRD :

Canosacn 9000F

Contrairement à ce que nous pensions, la fonction de traitement des poussières est plutôt convaincante. Le module, ici en position auto, aurait pu être débrayé pour affiner la sélection. Photoshop fera mieux, mais dans l'ensemble c'est un résultat cohérent.

Gestion de la dynamique

Par ailleurs, nous avons effectué deux scans, l'un en programmant une sortie classique, l'autre élargissant la dynamique tonale via un rendu HDR (High Dynamique Range). Cette fonction combine deux vues de notre négatif, l'une surexposée et l'autre sous-exposée afin d'élargir la gamme du spectre lumineux. Le but étant donc de récupérer de l'information dans les hautes et basses lumières. Ces dernières étant plus facilement perdues en argentique qu'en numérique.

Canoscan 9000F Canoscan 9000F

En zoomant à 100 % dans l'image ont constate que la différence est presque invisible dans les basses lumières. Dans les hautes lumières et les tons moyens, l'image paraît surexposée, mais le modelé est un peu en baisse. La sortie HDR ne permet pas concrètement de récupérer de la matière. 

Version Photoshop :

Canoscan 9000F

Gestion des détails

A la vue de ces résultats nous avons décidé de ne plus utiliser les différents modules et de numériser directement les négatifs. L'éditing ayant déjà été fait en amont et la retouche éventuelle accomplie sur Photoshop.

En projetant d'utiliser l'image pour une impression A4 (21 x29.7 cm) et en choisissant une résolution de sortie convenable de 8Mp (3508 x 2480) nous obtenons ceci :
Canoscan 9000F

Si l'image est bien contrastée et les niveaux de gris équilibrés nous constatons une légère mollesse sur l'image. Les options ayant toutes été désactivée il faudra appliquer une légère accentuation par la suite dans votre logiciel de retouche.

La même image issue du pilote Scan Gear :

Canoscan 9000F

Même si les options sont désactivées une très légère accentuation et un contraste un peu plus franc sont notables.

Gestion du grain et des textures

Pour finir notre analyse des capacités de ce scanner nous avons utilisés des négatifs de références issus d'une pellicule Ilford Delta 3200 au grain fortement présent, mais dont le rendu plaît à certains amateurs.

Canoscan 9000F

Canoscan 9000F

Canoscan 9000F

Si le modelé si particulier de l'argentique est bien présent et le niveau des détails élevés, la texture du grain de l'Ilford se trouve fortement atténuée, alors même que nous ne voulions pas supprimer ce grain. Le rendu est un peu trop lissé, mais l'exposition et les contrastes sont justes. Les images, réalisées dans un lieu aux lumières difficiles, gardent une belle tenue et un rendu agréables.  Le Canoscan 9000F délivre une qualité d'image convaincante.

Canoscan 9000F

Temps des manipulations

Pour terminer, nous avons décidé de chronométrer certaines manipulations afin de voir si nos chiffres corroboraient ceux annoncés par le constructeur. Voici quelques chronométrages que nous avons relevés lors de nos diverses manipulations :

Temps de numérisation
Noir et Blanc Prénumérisation  10 s 
Prénumérisation Multi exposure et iSRD  3 min
Numérisation Jpeg 8bits 2400DPi (3448x2400)  1min 06s
Numérisation Tiff HDRi 32bits 9600Dpi, 14868 x 9602 9600Dpi (825Mo)  7min 17s 
  Numérisation Tiff HDR 48bits 9600 Dpi  2min 5s
Couleur Numérisation Jpeg 24bits  25 s 78
Numérisation 24 bits iSRD 2400 dpi  2min 10 
Numùérisation HDR 16bits 2400 Dpi  40 s
  Numérisation HDR 48 bits 2400 dpi  2min 55s 

Si les manipulations manuelles sont toujours un peu fastidieuses, le CanoScan 9000F propose des temps de numérisation plutôt intéressants pour sa gamme de prix. Son plus grand avantage est de pouvoir pré numériser d'un seul coup 12 négatifs et de réaliser un editing rapide sur la table de prévisualisation. Les temps de numérisation, sans être foudroyants, restent corrects pour un scanner dans cette gamme de prix, nous verrons une fois notre série de tests achevée qui s'octroiera le prix du scanner le plus rapide...

Canoscan 9000F

ConclusionCanoscan 9000F

Le CanoScan 9000F recèle un atout majeur par rapport à la concurrence : il n'est pas cher. Accessible sur Internet à moins de 200 euros, ce scanner à plat propose un rapport qualité-prix honorable et une grande polyvalence. Même si la numérisation de documents opaques ne nous concerne pas ici, elle reste intéressante pour qui en a l'usage et surtout il sera possible d'évoluer vers une numérisation de négatif moyen format. En revanche, en ce qui concerne la numérisation des négatifs 24x36 les résultats, sans être exceptionnels sont convaincants, surtout en N&B. Les détails sont bien présents et le piqué acceptable. Il ne faudra pas être trop exigeant !

Le scan de négatif couleur déçoit, notamment à cause d'une saturation terne et d'une dominante désagréable. Il faudra passer par un logiciel de retouche. Enfin, en ce qui concerne Silver Fast Se, la version que nous avions était ancienne et décevante. Si vous tenez à travailler avec ce logiciel, mettez-le à jour ou achetez la dernière version Silver Fast 8. Ce dernier permettant de mieux exploiter la plage tonale du négatif bien que le pilote intégré soit agréable à l'usage. Pour finir, nous dirons que le Canoscan 9000F représente un bon rapport qualité-prix pour qui veut garder une trace numérique de ses développements argentique ou veut les exploiter pour le web. Pour des impressions au-delà du A4, ce n'est peut-être pas la bonne solution. 


Points forts

Points faibles

Accessible financièrement

Encombrant

Polyvalent

Définition de 9600Dpi utopique

Qualité d'image surtout en N&B

Rendu des couleurs ternes

Pilote intégré pratique

Manque un peu de piqué

Correction des poussières convaincante

 

Temps raisonnable

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation