Sony H7

Les Sony H7 et H9 se sont laissés un peu désirer, mais ils sont désormais disponibles. Dans un premier temps, nous allons nous intéresser au H7 et nous compléterons ce test avec le H9 avec lequel il partage pratiquement toutes les caractéristiques techniques, hormis l'écran rotatif 3'' et le mode NightShot. Sony a marqué l'histoire des boîtiers bridges avec le mutant DSC-R1 à l'extraordinaire capteur et sa focale 24 mm. Avec la stabilisation optique SteadyShot, Sony a également proposé plusieurs modèles avec de gros zooms. Hier encore, un zoom 15x était presque inimaginable. Aujourd'hui un tel coefficient semble presque banal. Avec les DSC-H7 et H9, Sony propose des bridges intéressants, du moins sur le papier : stabilisation optique, zoom 15x, sensibilité 3200 ISO, presque grand-angle 31 mm, macro 1 cm, mode rafale rapide, connexion pour diaporama HD, reconnaissance des visages, vidéo en 640 x 480 30 images/s, Dynamic Range Optimizer...La liste est longue. Alors que vaut cet arsenal technologique sur le terrain ?


Capteur: CCD Super HAD 8,1 mégapixels (1/2,5'')
Zoom: 15x (31-465 mm en eq. 24x36), f/2,7-4,5 (Carl Zeiss Vaio-Tessar)
Stabilisation optique: oui, stabilisation optique
Mode macro: 1 cm
Viseur: oui, électronique (- pixels)
Écran: 2,5 pouces (6,5 cm), 115 000 pixels
Mise au point: automatique, manuelle
Mode d'exposition: Auto, 9 modes scènes
Vitesse d'obturation: 30 - 1/4000 s
Mémoire interne/externe: 31 Mo / Memory Stick Duo™, Memory Stick PRO Duo™. Memory Stick PRO Duo™ haute vitesse, Memory Stick PRO-HG Duo™
Format image: JPeg (3264 x 2448 pixels)
Sensibilité: AUTO / 64 / 100 / 200 / 400 / 800 / 1600 / 3200 ISO
Mode vidéo: 640 x 480 en 30 images/s, format MPEG VX Fine
Alimentation: batterie Lithium-Ion NP-BG1 (3,6 V), environ 300 photos norme CIPA
Dimensions/Poids: 90 x 83 x 109 mm / 410 g (avec batterie, carte)

Ergonomie

Côté design, le H7 n'est pas vraiment différent des précédents modèles H5 voire H2. Vous retrouvez donc l'imposant fût d'objectif et la petite poignée moulée. La prise en main n'est pas particulièrement agréable. La poignée, malgré une forme ergonomique, est trop petite et il faut serrer assez fort l'appareil pour bien le maintenir. La poignée est également un peu courte et les deux derniers doigts passent facilement sous le sabot de l'appareil. La construction semble solide et de belle qualité. Le revêtement est plutôt agréable et ne craint pas trop les rayures. Pour autant, on est loin de la construction d'un Canon G7, par exemple, dont le boîtier métal fait tout de suite plus sérieux. La finition est également plus avantageuse, avec des molettes là aussi en métal.

Sony Cyber-shot DSC-H7

Accusant 410 g sur la balance, le Sony H7 n'est pas très léger, mais son poids renforce l'impression de robustesse.

Sony H7 de face

De face, l'objectif est vraiment imposant. C'est la pièce maîtresse de l'appareil avec un zoom 15x (31 - 465 mm f/2,7-4,5) assez lumineux même si les précédentes versions 12x affichaient une meilleure vitesse en télé (f/3,7).

Sony H7 dessus

Peu d'évolution au niveau de l'interface également. La molette crantée permet de choisir le mode d'exposition (PSAM + mode scènes) ou l'enregistrement de vidéos.

Sony H7 arrière

Petite nouveauté très pratique, le joystick de sélection (flash, affichage, retardateur et macro) est entouré d'une roue codeuse très pratique pour régler rapidement l'appareil. Le dos de l'appareil ne rassemble que deux touches pour accéder au menu ainsi que la commande de zoom.

La touche Menu permet de régler les principaux paramètres de la prise de vue (taille de l'image, détection des visages, mode rafale, mesure de la lumière, balances des blancs...). La touche Home, quant à elle, permet de configurer les fonctionnalités de l'appareil comme la sortie vidéo, la connexion USB ou la langue utilisée.

Sony H7 menu Sony H7 home

Si la touche Menu est vraiment utile, j'aurai préféré un raccourci (pour le mode rafale, le mode de mesure de la lumière ou la balance des blancs) à la place de la touche Home qui sera sans doute moins usitée.

Sony H7 molette Sony H7 réglage par la molette

La roue codeuse à l'arrière de l'appareil est tout simplement génial (pourquoi les constructeurs ne généralisent-ils pas cette interface sur les appareils). Comme sur le Canon PowerShot G7, celle-ci permet de régler rapidement en mode PSAM l'ouverture, la vitesse, la sensibilité ISO, la correction d'exposition et le mode autofocus. Elle permet également de faire défiler rapidement les images en mode lecture. Dommage qu'il soit impossible de s'en servir pour se déplacer dans les menus.

Spécificités techniques

Zoom
Sous son apparente compacité, le Sony h7 cache un zoom optique 15x stabilisé optiquement. Ce zoom est intéressant à plus d'un titre. Il dispose d'un "presque" vrai grand-angle à 31 mm et l'objectif est relativement lumineux. Relativement, car si en grand-angle l'ouverte f/2,7 est convenable (qui se souvient aujourd'hui d'APN comme les Canon G2 ou G3 qui ouvraient à f/2), elle est de f/4,5 en mode télé. Lors de la mise en route, le fût de l'objectif s'allonge un peu et pour devenir un peu plus proéminent en mode télé, mais cela reste convenable et largement inférieur au déploiement du zoom de l'Olympus SP-550UZ.

Sony H7 éteint

"Au repos", le Cyber-shot H7 est relativement compact (90 mm) pour un zoom 15x.

Sony H7, téléobjectif en mode grand-angle Sony H7, téléobjectif en mode télé

En grand-angle, la profondeur de l'appareil passe à 102 mm. En mode télé (droite), elle passe à 120 mm. l'extension complète du zoom requiert 2,2 s. Ce n'est pas très rapide, mais ce délai est raisonnable compte tenu de l'amplitude. Une bague manuelle (comme sur les Fuji S9600) permet d'être à la fois plus précis et plus rapide. Le déploiement du zoom est très silencieux.


Le zoom optique en action...et sous la surveillance des caméras.

Sony H7 31 mm

Le grand-angle 31 mm permet d'embrasser un large champ de vision

Sony H7 465 mm

Le 465 mm permet de s'approcher des sujets sans se faire remarquer...

Sony H7 zoom numérique

Bien sûr, le Sony H7 dispose d'un zoom numérique.

Sony H7 macro

Le mode macro permet de faire la mise au point à 1 cm du sujet. À cette distance, l'objectif crée une ombre souvent visible selon l'orientation de la source lumineuse.

Sony H7 macro

Le mode macro en grand-angle permet de s'approcher du sujet, mais entraîne une forte déformation de celui-ci.

Vignetage
Le vignetage (assombrissement des bords de l'image) est bien visible en grand-angle (31 mm) et s'atténue en longue focale (465 mm).

Sony H7/G9 vignetage grand-angle Sony H7/H9 vignetage télé

En grand-angle et en pleine ouverture, le centre est beaucoup plus lumineux que la périphérie. Un vignetage beaucoup plus important que celui observé avec l'Olympus SP-550UZ ou le Panasonic FZ8.

Vignetage télé Olympus SP-550UZ Vignetage grand-angle Olympus SP-550UZ

A titre de comparaison, voici le même test avec l'Olympys SP-550UZ.

A titre de comparaison, voici le même test avec l'Olympus SP-550UZ.

Distorsion
En grand-angle, les déformations en barillet sont très visibles. En télé, l'image est moins déformée, mais la distorsion est toujours bien présente.

Sony H7/H9 distorsion grand-angle Sony H7/H9 distorsion télé

Distorsion au grand-angle à gauche et au télé à droite (déformation en coussinet).

Aberrations chromatiques
Les aberrations chromatiques sont assez visibles en grand-angle (pleine ouverture) et peu marquées en télé. Toutefois, ces problèmes ne seront visibles que sur des tirages de grandes tailles (A3) et seront quasiment indiscernables sur un 10x15.

Sony H7/H9 aberrations chromatiques grand-angle Sony H7/H9 aberrations chromatiques télé

Sur ces détails à 100%, on note des liserés magenta et vert le long des barreaux en mode grand-angle. Un phénomène moins marqué en télé.

Stabilisation
Le Sony Cyber-shot DSCH7/H9 est doté d'un stabilisateur optique d'image baptisé Super SteadyShot. Le système marche parfaitement et il est possible de gagner 2 à 3 vitesses.

Sony H7/H9 stabilisation optique Super Steady Shot

Dans de bonnes conditions de prise de vue, il est possible de descendre jusqu'au 1/10 s à main levée. Pour mettre plus de chance de son côté, il est préférable de rester au dessus du 1/20 - 1/30 s.

Alimentation
Le Sony H7/H9 est équipé d'une batterie Lithium-Ion assez classique et son chargeur secteur. La norme CIPA donne une autonomie de 300 photos (dont la moitié au flash). Durant nos tests et dans des conditions plus "normales" d'utilisation (prise de vue, vérification sur écran, diaporama, flash, utilisation du zoom, utilisation des menus, enregistrement vidéo...), nous avons réalisé 314 photos et 5 films de 3 minutes avec une batterie pleine. Une autonomie confortable, mais pas extraordinaire. A titre indicatif, le Ricoh Caplio R6 autorise lui 400 déclenchements. Sony H7/H9 batterie

Les ingénieurs de Sony auraient pu profiter de l'espace présent dans la poignée pour y loger une batterie plus importante.

Sony H7/H9 alimentation secteur

Pour un usage studio, il est possible de relier le H7/H9 directement sur une alimentation secteur fixe. Il faudra toutefois acheter le matériel nécessaire en option.

Stockage et connectique
Sony reste fidèle au format Memory Stick (Memory Stick Duo™, Memory Stick PRO Duo™. Memory Stick PRO Duo™ haute vitesse, Memory Stick PRO-HG Duo™) sur le H7/H9 et ne propose aucune alternative.

Sony H7/H9 logement mémoire

Le logement pour la carte Memory Stick se trouve juste à côté de la batterie.

Sony H7/H9 connexion

Le Sony H7/H9 est équipé d'un connecteur spécifique qui regroupe dans une seule interface le passage de la vidéo et des données. Vous devrez donc veillez à bien transporter le câble de liaison pendant vos déplacements. Cette connexion a le mérite d'être assez rapide. Il faut environ 14 secondes pour transférer 20 images via le câble propriétaire, alors que 20 secondes sont requises lors d'un transfert via un lecteur de cartes classique.

Écran LCD et viseur
Comme sur les précédents modèles, le H7 dispose, pour la visée, d'un écran LCD et d'un viseur optique. C'est l'une des principales caractéristiques qui différencient le H7 du H9. Ce dernier dispose en effet d'un écran LCD 3 pouces orientable. Nous reviendrons dessus prochainement dans une présentation vidéo. Le Cyber-shot H7 est donc équipé d'un écran LCD de 2,5 pouces de 115 000 pixels. Si l'affichage est fluide, il manque un peu de précision. Les angles de vision droite/gauche sont assez larges contrairement aux angles haut/bas.

Sony H7/H9 viseur électronique Sony H7 écran LCD

Si le viseur électronique est assez bien détaillé et fluide, il est surtout très petit et il vraiment délicat de viser à travers celui-ci. De plus, il n'est pas vraiment confortable pour les porteurs de lunettes qui pourront avoir des reflets de soleil lors de la visée.

Menus
Les réglages du Sony H7/H9 s'effectuent par l'intermédiaire de deux boutons : Menu et Home. Le premier permet de régler plus précisément la prise de vue, alors que Home permet de configurer les options de l'appareil lui-même.

Performances
Le Sony H7/H9 est un appareil irrégulier, capable du bon comme du moins bon. Le H7/H9 déçoit un peu à la mise sous tension : comptez environ 2,4 secondes avant de pouvoir déclencher. L'autofocus est par contre beaucoup plus réactif. Avec une bonne lumière en extérieur, la mise au point est quasi instantanée. Dans notre labo de test, le H7 requiert moins de 0,7 seconde. En mode télé, les performances baissent un peu mais rien de dramatique. En labo, nous avons noté un délai d'une seconde. En basse lumière, l'AF est beaucoup moins réactif et même avec la lampe d'assistance, il faut compter 1,6 secondes pour que l'appareil fasse le point. Le reconnaissance des visages est plutôt réactive. Les personnes sont rapidement reconnues et plusieurs visages peuvent être détectés en même temps. Le mode rafale est également en demie teinte. Nous avons enregistré 54 images en 32,71 secondes soit une 1,7 images par secondes. C'est correct, sans plus. Heureusement, pour les petites rafales, moins de 20 images, l'appareil est plus véloce avec 19 images en 10 secondes soit approximativement 2 images / s. Là encore, cela reste insuffisant pour de la photo sportive par exemple. Une carte Memory Stick rapide est donc fortement recommandée pour de plus longues rafales. Le temps d'enregistrement est également assez long et il faut "patienter" 1,4 secondes entre deux photos...

Mode vidéo
Le mode vidéo du est assez classique (640 x 480 en 30 images/s) avec son et zoom. Malgré l'indication Full HD 1080, ce mode n'est malheureusement pas appliqué à la vidéo. Dommage.

RSony H7 mode vidéo

Téléchargez la vidéo au format MPG.

Flash
Pas de surprise concernant le flash du Sony H7 et vous disposez de quelques réglages : automatique, forcé, synchro lente, et désactivé. Le flash donne de bons résultats et notre test Barbie assez délicat (fond noir qui trompe la cellule) est particulièrement concluant. Le visage est bien éclairé sans excès.

Sony H7 flash

À 3 mètres, le flash est bien dosé et le reflet du vêtement bleu est dû à la matière plastique de notre mannequin.

Voici une vidéo présentant les principales différences entre le Sony h7 et à savoir l'écran rotatif de 3'', la présence d'un mode NightShot et deux raccourcis sur la poignée. Cette vidéo vous présentera également la stabilisation optique Super Steady Shot en action.


Dynamic Range Optimizer
La nouvelle puce Bionz dote le Sony H7 de la fonction DRO (Dynamic Range Optimizer) inaugurée sur le reflex Sony Alpha 100. Sur le bridge, cette fonction optimise le contraste en fonction de la scène. Sur le terrain, les différences sont assez "subtiles".

Sony H7 contraste moins Sony h7 constraste zéro

Contraste moins sur la photo de gauche et contraste zéro sur la photo de droite.

Sony H7 DRO Sony H7 constraste plus

Contraste DRO sur la photo de gauche et contraste plus sur la photo de droite.

NightShot
Le modèle Sony H9 dispose d'un mode de vue NightShot qui permet de prendre des photos dans le noir avec un lumière très verte. Attention, il ne s'agit pas d'une lampe d'assistance classique, puisque le NightShot fonctionne avec une lampe infrarouge indétectable par l'oeil humain.

Sony H7 NightShot

Impressionnant, même dans le noir complet, il est possible de photographier notre Barbie. Idéal également pour prendre en photo les enfants pendant leur sommeil la nuit.

Accessoires
Le Sony H7 est livré avec une télécommande (un accessoire malheureusement trop souvent absent des appareils photo actuels) qui permet de déclencher à distance et de piloter un diaporama. Le bridge est également livré avec un parasoleil.

Sony H7 télécommande

La télécommande est très pratique pour réaliser des autoportraits ou si vous ne souhaitez pas utiliser le retardateur.

Sony H7 parasoleil

Le parasoleil est vraiment impressionnant, il double pratiquement la taille de l'appareil.

Sony H7 parasoleil

Le parasoleil donne un look très "pro" au bridge de Sony/

Qualité des images

Pécision, couleurs
En basse sensibilité (en dessous de 200 ISO), la précision du Sony H7 est bonne, équivalente aux autres 8 mégapixes. On note toutefois une dégradation des performances en périphérie de l'image.

Sony H7 précision Fujifim F40fd précision

L'optique du Sony H7 manque un peu d'homogènéité et les bords de l'image sont un peu flous. Vous pouvez comparer par rapport à la même mire photographiée avec un Fujifilm F40fd 8 mégapixels également.

Sony H7 précision

Les grilles mettent également en évidence le manque de précision de l'optique sur les bords de l'images.

Sony H7 couleur

Les couleurs sont vives et plutôt flatteuses. Des conditions idéales pour un tirage immédiat.

Franges pourpres
Les franges pourpres sont assez marquées, surtout en pleine ouverture et en grand-angle

Sony H7 franges pourpres

Le phénomène des franges pourpres est assez présent sur le Sony H7.

Gestion du bruit électronique
Point crucial des appareils qui "entassent" les mégapixels sur un petit capteur,la gestion du bruit électronique n'est pas le point fort du Sony H7

Sony H7 80-3200 ISO

Vous pouvez comparer ces résultats avec ceux obtenus avec l'Olympus SP-550UZ.

Olympus SP-550 UZ 50-800 ISO

Olympus SP-550 UZ 1600-5000 ISO

Vous pouvez également comparer les résultats avec le Panasonic Lumix DMC-FZ8

Panasonic Lumix DMC-FZ8 100-1250 ISO

Exemples

1/2 s, f/3,2, ISO 3200
1/26 s, f/5,3, ISO 1600
1/640 s, f/5,6, ISO 100
1/13 s, f/2,7, ISO 3200
1/1000 s, f/4, ISO 100
1/125 s, f/4, ISO 100
1/40 s, f/2,7, ISO 320
1/80 s, f/3,2, ISO 200

Conclusion


Au final, le bilan est assez contrasté. Le Sony H7/H9 est séduisant par certains côtés (zoom optique 15x, stabilisation optique perfomante, mode macro, autofocus réactif, écran rotatif sur le modèle H9), mais peine véritablement à convaincre par une qualité d'image largement en dessous des prétentions de l'appareil. L'optique présente certains défauts et le traitement du bruit assez violent dès 200 ISO ne laisse malheureusement peu de chance au capteur 8 mégapixels de s'exprimer pleinement.

Points forts

Zoom optique 15x 31-465 mm
Stabilisation optique performante
Mode macro 1 cm
Autofocus très réactif en pleine lumière
Flash bien dosé
Télécommande livrée

Points faibles

Correction du bruit très importante au-delà de 200 ISO
Franges pourpres très visibles
Écran très brillant
Distorsion importante en grand-angle
Pas de mode RAW


Sony H7

Qualité de fabrication : 7/10

Confort d'utilisation :     6,5/10

Vitesse :                          7/10

Caractéristiques :          8/10

Qualité des images :     6,5/10






PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation