Cette première partie de notre série consacrée aux premiers pas en macrophotographie a pour but de faire un tour d'horizon du matériel nécessaire pour débuter facilement. Je ne m'attarderai pas sur l'ensemble des solutions existantes, car le but est de proposer des conseils simples et synthétiques.

On dit communément qu'il est possible de faire de la macro avec n'importe quel appareil photo. Si il est vrai que les compacts et les bridges proposent un mode macro, il est toutefois préférable d'avoir un appareil photo de type reflex ou hybride. La possibilité de changer d'objectif à la demande permet d'aller plus loin dans les prises de vues.

papillon macro
Empuse adulte, Nikon D200, Tamron 90 Macro, F5.6, ISO320, 1/400

La macrophotographie ?

Tout d'abord que désigne t-on par le mot macro ? Il désigne toute photo réalisée au rapport de grossissement 1:1 minimum. Toutefois on a tendance à englober dans le terme macro la proxyphoto, c'est à dire des photos très rapprochées n'atteignant pas ce fameux rapport 1:1 !

Mais que se cache t-il derrière ce terme ?

Tout simplement, un sujet photographié aura la même taille sur le capteur de l'appareil que dans la réalité.

Voici un tableau avec quelques ordres de grandeur.


Rapport grossissement
 

Taille réelle du sujet
Taille du sujet sur le capteur Observations
2:1 10 mm 20 mm
L'échelle 2:1 signifie que pour une goutte d'eau de 10 mm de largeur, le grossissement est tel qu'elle mesurera 20 mm sur le capteur de l'appareil photo, 2 fois la valeur réelle.
1:1 10 mm 10 mm
L'échelle 1:1 est le rapport exact entre la taille réelle et celle capturée sur le capteur de votre appareil.
 
1:2 10 mm 5 mm
À 1:2 la taille du sujet sur le capteur mesure la moitié, on est typiquement dans un cas de proxy-photo avec un fort grossissement mais toutefois insuffisant pour être considéré comme de la macrophotographie.
 

rapport de grandissement

Démarrer à faible coût


Faire de la macro peut vite devenir onéreux. Cependant il existe des astuces qui permettent de débuter à moindre coût pour expérimenter la discipline.

Le premier accessoire intéressant est la bonnette macro. Elle se visse comme un filtre sur n'importe quel objectif et permet de modifier la distance minimale de mise au point. La «puissance» se calcule en dioptries. Plus le nombre de dioptries est important, plus la distance de mise au point est proche et donc le rapport de grossissement élevé.

Par exemple prenez un objectif de 50 mm réglé sur l'infini, si vous vissez dessus une bonnette de 10 dioptries, la distance de mise au point passera de l'infini à 10 cm. Sachez que plus la focale sera grande et plus le rapport de grossissement sera conséquent c'est à dire qu'avec la même bonnette un objectif de 200 mm atteindra un rapport plus élevé qu'un 50 mm.

Avantages : Les bonnettes engendrent peu de perte de lumière, elles sont adaptables sur presque tous les objectifs et elles conservent les automatismes de l'appareil.

Inconvénients : Il y a une baisse sensible du piqué et une nette augmentation des aberrations chromatiques.
Les tarifs sont variables selon les marques et démarrent de 20 € pour aller jusqu'à environ 150 €.
Le marques les plus connues sont Raynox, Marumi, Hoya et Canon

Bonnette Canon
Bonnette Canon. Pensez à bien vérifier le diamètre du filetage avant de commander votre lentille.

Macro avec Bonnette
Papillon Mélitée, Nikon D60, Sigma 70/300 @ 82mm, Bonnette Marumi 3 Dioptries, F11, ISO400, 1/160


Le deuxième accessoire intéressant est la bague ou tube d'allonge. Il s'intercale entre le boîtier et l'objectif et permet à la manière d'une bonnette de réduire la distance minimale de mise au point.

Par exemple avec un objectif de 50 mm réglé sur l'infini et un tube de 36 mm, la distance de mise au point passe de l'infini à 70 cm. Contrairement aux bonnettes, plus la focale sera courte et plus on pourra obtenir un rapport de grossissement important avec une même bague c'est à dire qu'un objectif de 50 mm atteindra un rapport plus élevé qu'un 200 mm avec la même bague d'allonge.

Avantages : Elles engendrent peu de perte de piqué et sont adaptables sur presque tous les objectifs.

Inconvénients : Elles provoquent une perte sensible de lumière et une perte des automatismes comme l'auto-focus ou le calcul d'exposition pour les modèles les moins évolués.

Les prix varient énormément et démarrent à moins de 20 € pour les modèles d'entrée de gamme pour aller jusqu'à 150 €. Canon, Nikon, Kenko pour les plus connus proposent ce type d'accessoire.

Bague allonge  
Jeu de Bagues allonge

Macro tube allonge
Bourdon, Nikon D60, Sigma 70/300 @ 200mm, Bague allonge 36mm, F8, ISO400, 1/1000


Un dernier accessoire est la bague d'inversion. En effet, si on réussit à retourner un objectif et à l'installer sur l'appareil, on obtient un objectif macro avec un très grand rapport de grossissement. Avec les objectifs "modernes", dépourvu de bague de diaphragme, il est primordial de chois un modèle d'inverseur assez évolué pour garder le contrôle de l'ouverture. Il en existe un modèle chez Novoflex. Avec d'anciens objectifs par contre une simple bague en métal suffit pour atteindre des rapports de grossissement très importants.
 
matériel macro

Aller plus loin

La macro vous plaît et vous voulez aller plus loin...c'est un objectif macro qu'il vous faut. C'est l'outil par excellence pour obtenir les meilleurs résultats. Si les deux solutions présentées en première partie sont parfaites pour débuter, elle ne sont pour autant pas idéales pour celui ou celle qui veut approfondir.
Les objectifs dédiés à la macro sont conçus de telle manière qu'ils offrent une qualité d'image largement supérieure aux basiques 18-55 mm vendus en kit avec nos chers boîtiers.

Ce sont des optiques lumineuses à focale fixe avec une ouverture constante allant de f/2 pour certains 60 mm à f/3,5 pour les 200 mm.Le piqué est extraordinaire dés la pleine ouverture et devient superlatif dés que l'on ferme le diaphragme de 1 ou 2 crans. La qualité de construction est excellente.

papillon macro
Papillon piéride, Nikon D200, Tamron 90 Macro, F6.3, ISO320, 1/800

On peut les ranger dans trois catégories.

Catégorie 1 : les objectifs de 60 mm et moins

Avantages : Ils sont parfaits pour les objets, les fleurs et les insectes peu craintifs. Ils sont faciles à utiliser. Le prix d'achat est moins élevé.

Inconvénients : La distance de mise au point est très courte au rapport 1:1 ce qui peut poser des problèmes d'ombre portée lorsqu'on est dos ou soleil, l'utilisation rapprochée peut effrayer les sujets craintifs comme les libellules ou papillons.

Tamron 60 mm macro
Tamron 60 SP 60 F/2 Macro DI (testé)

Catégorie 2 : les objectifs entre 90 à 105 mm

Avantages : Ces focales intermédiaires sont les plus polyvalentes et permettent de réaliser des photos d'objets, fleurs, papillons, agrions ou arachnides. La distance entre le sujet et la lentille frontale est un peu plus importante et facilite la gestion de la lumière.

Inconvénients : Il s'agit d'objectifs encore un peu courts dès qu'il s'agit de sujets craintifs comme les odonates.

100 mm macro
Canon EF 100mm F/2.8 L Macro IS USM

Catégorie 3 : les 150 mm et plus

Avantages : La distance de travail est idéale pour les sujets délicats à approcher, notamment les libellules.
Inconvénients : L'utilisation est plus difficile et requiert parfois un bon trépied pour stabiliser l'ensemble, le poids est en nette hausse et rend l'utilisation plus fatigante, enfin le prix est plus élevé dans cette gamme.

Sigma 180 mm macro
Sigma APO MACRO 180 mm f/2.8 EX DG OS HSM

De nombreuses marques fabriquent des objectifs macros. Les plus connues sont Canon, Nikon, Sigma, Sony, Pentax, Tamron et Tokina. Les tarifs démarrent à partir de 350 € et s'envolent jusqu'à plus de 1000 € pour les focales supérieures à 150 mm.Il est important de préciser que quelque soit le modèle que vous retiendrez, vous ne serez pas déçu car il n'existe pas de mauvais objectif macro, certains sont meilleurs que d'autres mais tous offrent des prestations de grandes qualités.

papillon macro
Papillon Hespérie, Nikon D200, Tamron 90 Macro, F7.1, ISO320, 1/200s

papillon macro
Papillon Azuré, Nikon D200, Tamron 90 Macro, F5.6, ISO100,, 1/160s

> La page Facebook de Franck Petit - Photographies

Voir aussi :
> Débuter en macro (2) : que peut-on espérer obtenir avec un 18-55 mm ?
> Débuter en macro (3) : lancez-vous avec votre premier objectif macro

> Guide d'achat : bien choisir son matériel macro
> Dossier – Tout savoir, tout comprendre, tout faire en macrophotographie

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation