Canon 650D : les meilleures offres

Canon 650D test review avis recommandé

Dans un premier temps le Canon 650D semble n'être qu'une simple et petite évolution du précédent modèle, le 600D (testé). Si les changements ne sont guère visibles, ils sont plus importants qu'il n'y paraît et marque en profondeur la stratégie de Canon dans sa gamme reflex.

En effet, le reflex contient deux petites révolutions :
- un écran tactile monté sur rotule
- un autofocus permanent en visée directe sur écran et vidéo

Si les écrans tactiles se développent sur les compacts classiques et les modèles à objectifs interchangeables, c'est la première fois qu'ils sont disponibles sur un reflex. L'écran, monté sur rotule du 650D, est déjà de belle facture (précis et fluide) et les fonctionnalités tactiles sont bien implantées. Vous pouvez définir de nombreux réglages directement sur l'écran (tout en gardant les commandes physiques). La possibilité de réaliser la mise au point sur un sujet et de déclencher directement sur l'écran offre de nouvelles perspectives pour l'amateur de photo. Gageons que cet écran se retrouvera sur de nombreux reflex de la marque dans les mois à venir.

L'autofocus continu en vidéo / visée directe sur écran est peut-être moins marquant, mais il est également stratégiquement important. En effet, ce système augure ce que nous trouverons dans la prochaine gamme EOS-M et sans doute tous les reflex de la marque dans un avenir proche. L'autofocus hybride (corrélation de phase sur le capteur principal puis détection de contraste) en est à ses balbutiements et les performances ne sont pas encore au rendez-vous. La mise au point est souple et silencieuse, mais nécessite de nouvelles optiques à motorisation STM. Pour l'instant, il n'existe que deux modèles : un 40 mm f/2,8 pour plein format et un EF-S 18-135 mm f/3,5-5,6 plus polyvalent. En vidéo, la mise au point continu est un véritable atout pour le grand public. En visée directe, le temps de mise au point reste en net retrait par rapport aux compacts à objectifs interchangeables Panasonic, Olympus ou Nikon. Le 650D devance toutefois le D3200 sur ce terrain. Dans ce domaine, seul Sony et son système SLT (miroir fixe semi-transparent) offre une vraie polyvalence avec un autofocus aussi efficace en photo et en vidéo (corrélation de phase).

Ces deux avancées ne doivent pas occulter d'autres évolutions bienvenues comme le nouveau module AF en visée optique, la rafale à 5 vps, le détecteur de présence pour éteindre automatiquement l'écran LCD, mais également des fonctionnalités déjà présentes sur le précédent modèle, mais toujours pratiques comme le pilotage de flashes distants sans fil.

Avec une belle qualité d'image et une prise en mains aisée, le Canon EOS 650D reçoit facilement un recommandé.

Face à la concurrence

Nikon D3200 test review
Nikon D3200
. Si le véritable concurrent du 650D chez Nikon est le D5100, celui-ci devrait être prochainement remplacé par un modèle plus proche du D3200 (avec un écran articulé). Il nous semble plus judicieux de prendre ce modèle plus récent pour la comparaison, mais si en terme de prix, la différence est très importante. Le reflex Nikon surclasse son homologue Canon sur la définition du capteur. Avec 24 Mpx, le Nikon est le reflex grand public le plus défini du moment. Mais au final, la différence de qualité par rapport au Canon est négligeable, les 24 Mpx du sont en effet plus exigeants et l'optique du kit (18-55 mm f/3,5-5,6 VR) montre assez rapidement ses limites. En outre, le Nikon se montre moins véloce sur la rafale et l'autofocus en vidéo (visée directe sur écran) est également un peu plus lent. Au niveau de la visée optique, les deux boîtiers font jeu égal. Le 650D prend l'avantage sur l'écran LCD qui est orientable et surtout tactile. Une fonctionnalité que devrait apprécier le grand public (les pros également...). Le 650D dispose également d'une plage ISO plus large, de la possibilité de piloter des flashes sans fil... Le remplaçant du D5100 est donc attendu de pied ferme.

Nikon D3200 test review
Sony Alpha 67. Il s'agit sans doute de l'autre grand rival du 650D. Avec la technologie SLT, Sony a une approche radicalement différente pour disposer d'un autofocus rapide aussi bien en photo qu'en visée directe sur écran qu'en mode vidéo. Avec un miroir semi-transparent, le boîtier peut utiliser le système autofocus classique par corrélation de phase dans tous les modes avec une réactivité exemplaire. En contrepartie, l'Alpha 65  ne dispose pas de viseur optique. Il faudra donc se «contenter» d'un modèle électronique. Il faut toutefois relativiser : la visée est plus spacieuse, dispose de plus d'information (niveau électronique, histogramme....). Si parfois elle manque de fluidité (en pénombre notamment), la visée électronique n'a pas que des inconvénients, loin de là. Le Sony Alpha 65 dispose d'autres atouts comme un mode vidéo en HDTV 1080 50 vps, un mode rafale qui atteint pratiquement 8 vps et qui autorise la création d'images panoramiques par balayage, un mode HDR efficace et un GPS intégré. L'écran LCD est également monté sur rotule, mais contrairement au 650D, il n'est pas tactile. Au final, le Sony se montre plus polyvalent (photo, vidéo).

Points forts

Points faibles

Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO. 6400 ISO exploitable.

Molette des choix des modes d'exposition qui se bloque en fin de course

Superbe écran LCD tactile monté sur rotule : bonne réactivité, tactile bien pensé et bon rendu des couleurs

Mode vidéo sur le basculeur de mise sous tension

Mode rafale à 5 vps

Balance des blancs auto perfectible sous un éclairage tungstène

Autofocus en visée optique performant, même en basse lumière

Une seule optique EF-S doté d'une motorisation STM.

Pilotage de flashes distants sans fil possible avec le flash intégré

Autofocus en visée directe sur écran / vidéo fluide, mais toujours un peu lent

Interface graphique réussi et menus clairs

Déclenchement encore trop bruyant

Bonne autonomie de la batterie

Plus de zoom numérique pendant la vidéo (pourtant bien pratique) sans perte de qualité

Prise micro stéréo intégré

Pas de photo (même 2 Mpx) pendant le filmage sans couper la vidéo

Suite de logiciels complète

Pas de sortie casque

Excellent système antipoussière

Toujours pas de lampe d'assistance pour l'AF (flash stroboscopique très agressif)

Mode vidéo HDTV 1080 30/25/24 vps stéréo

Pas de niveau électronique

 

Bracketing d'exposition sur 3 vues et +/- 2 IL seulement

 

Format raw (CR2) propriétaire



Canon 650D : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation