Canon 650D : les meilleures offres

Le mode vidéo est marqué par la nouvelle fonctionnalité du 650D : la mise au point en continu. Une nouveauté qui permet au reflex de rattraper, en partie, son retard sur certains concurrents (Nikon D3200) et sur les COI (Compacts à Objectifs Interchangeables).

Formats d'enregistrement

Le Canon 650D propose d'enregistrer ses fichiers vidéo dans des fichiers .MP4 selon les spécifications suivantes :
- HDTV 1920x1080 pixels, 30/25 ou 24 (23,976) vps. Compression AVC Baseline@5.0 (4:2:0). 1 image de référence. Débit moyen d'environ 40 Mbps.
- HDTV 1280x720 pixels,60/50 vps. Compression AVC Baseling@4.1. 1 image de référence. Débit moyen d'environ 40 Mbps.

On le voit, le 650D ne propose pas la même qualité d'image que le 5D Mark III par exemple (compression IPB avec deux images de référence, profil High ou Intra), mais le débit des vidéos est assez élevé pour limiter l'apparition d'artéfacts de compression. Nous aurions également apprécié, même si le 650D n'est clairement pas orienté pour le cinéma, que Canon propose un format d'enregistrement 2K cinéma (2048x1152 pixels). Si le 650D propose des cadences d'enregistrement à 24, 25 ou 30 vps, nous regrettons que la marque n'ait pas proposé un mode 50/60 vps en HDTV 1080 afin de pouvoir réaliser des ralentis très fluides. Pour obtenir ces cadences, vous devrez impérativement basculer en mode HDTV 720.

Qualité des images

Peu d'évolution au niveau de la qualité des vidéos délivrées par le 650D. Globalement, les fichiers sont satisfaisants, même si un caméscope à 2 Mpx (Panasonic TM700) fait mieux. Sur notre mire en studio, l'image est un peu molle, on note du moiré et pas mal de crénelage (aliasing). On retrouve des problèmes similaires avec le Nikon D3200. L'Olympus OM-D EM-5 s'en sort mieux avec un piqué plus intéressant. 

Toujours dans les lacunes, nous pointerons l'absence de peaking pour faciliter la mise au point manuelle (les zones les plus contrastées sont bordées de pixels colorés pour indiquer la zone de netteté). Une fonctionnalité, parmi tant d'autres (oscilloscope, zébra...), pourtant offerte par le micrologiciel MagicLantern. Ce logiciel sera d'ailleurs sans doute porté très prochainement sur le 650D. Les vidéastes apprécieront.

Canon 650D test review mode vidéo, extrait vidéo HDTV 1080

Nikon D320 test review extrait vidéo HDTV 1080

Olympus OM-D EM-5

Panasonic TM700

La gestion du bruit électronique est assez réussie avec de belles images jusqu'à 800 ISO. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir l'évolution du rendu des vidéos à différentes sensibilités ISO (100 - 6400 ISO) pour une scène éclairée sous 70 lux. Le 650D est équipé du 40 mm f/2,8 et l'enregistrement vidéo s'effectue en HDTV 1080 / 24p.


Autofocus

Bien sûr, la principale innovation du 650D pour la vidéo reste l'intégration d'un système autofocus permanent (AF servo) avec un système hybride par corrélation de phase sur le capteur et détection de contraste. Canon rattrape donc son retard sur Nikon, son principal concurrent dans ce domaine. Avec un objectif STM (Stepping Motor Technology), la mise au point est souple et assez silencieuse. Le 650D se montre un peu plus véloce que le D3200 de Nikon, mais globalement, les reflex sont largement moins performants que les COI et notamment le dernier Olympus OM-D EM-5.

Ci-dessous, vous trouverez 4 vidéos. Les deux premières sont réalisées avec le 650D : l'une avec le 40 mm STM, l'autre avec un 18-135 mm classique. La différence est frappante. En dessous, vous pourrez comparer les performances du boîtier Canon face au D3200 de Nikon ou l'OM-D EM-5 d'Olympus qui surclasse tout le monde.




Rolling shutter

Le rolling shutter (déformation des lignes droites pendant les mouvements de caméra) ne sont pas trop visibles sur les vidéos du 650D.

Canon 650D : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation