Nikon met à jour son 18-200 mm stabilisé en version 2. Pas de grosses nouveautés, mais quelques petits changements sensés améliorer la qualité d’image avec les capteurs numériques APS-C, pour lesquels il est prévu.

Cette énorme amplitude permet de couvrir toutes les situations possibles, du portrait au paysage, an passant par l’architecture ou le reportage de rue. De nombreux photographes seront bien évidemment très heureux de pouvoir se passer de besace, et se contenter d’un unique objectif vissé sur le boîtier. Mais vous vous en doutez bien, plus l’amplitude va être importante, plus les défauts vont venir jouer les trouble fête. De plus, l’ouverture maximale se retrouve ici limitée à f :3,5 en position grand angle et f :5,6 à la plus longue focale.

Alors est-il vraiment intéressant de diposer d'un zoom aussi important, au prix d’une qualité d’image forcément moindre ? faut-il privilégier la polyvalence à la qualité pure ?

C’est ce que nous allons voir avec ce test au labo et sur le terrain.

 
Monture : Nikon F
Format couvert : DX, cercle image pour capteur APS-C
Plage focale : 18-200 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 27-300 mm
Ouverture maximale : f/3,5 - 5,6
Ouverture minimale : f/32
Distance de mise au point : -
Nombre de lamelles du diaphragme : -
Construction : -
Éléments spécifiques : -
Échelle des distances : -
Rapport de reproduction : -
Motorisation : -
Stabilisation : -
Dimensions : -
Dimanètre filtre : -
Poids : -
Parasoleil : -
Étui souple : -
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation