Le 5D Mark III évolue notablement au niveau de la visée et reçoit un viseur optique 100% pour des cadrages précis (98% sur le Mark II) qui dispose d'un affichage d'information par surimpression (collimateurs AF, quadrillage d'aide à la composition). Le verre de visée n'est pas interchangeable (stigmomètre par exemple).

Canon 5D Mark III test review affichage viseur
Les différents affichages dans le viseur.

Visée directe

Comme sur le 7D, le 5D Mark III dispose d'un levier (avec un bouton au centre) pour passer rapidement d'une visée optique à une visée sur écran. Le levier permet de basculer du mode photo au mode vidéo. L'affichage est fluide, couvre naturellement 100% du champ et il est possible de simuler directement l'exposition à l'écran. Vous pouvez également la possibilité d'afficher les grilles d'aide à la composition, un histogramme d'exposition et un niveau électronique.

En mode liveview, il est possible d'activer un autofocus par détection de contraste. Celui-ci s'avère toutefois assez lent (même s'il est plus rapide que sur le Mark II), très sec et finalement peu utilisable en dehors d'un packshot. Vous pouvez découvrir le mode AF sur la vidéo ci-dessous réalisée avec un 50 mm f/1,8 non USM (l'autofocus en vidéo est identique).


Autofocus visée optique

Naturellement, l'un des points forts du 5D Mark III reste l'arrivée d'un véritable module autofocus évolué et performant. Canon a vu les choses en grand en reprenant le module 61 points (41 collimateurs croisés et 5 en double croix. Cf. présentation du 1D X pour plus de détails sur les collimateurs) du reflex haut de gamme EOS1D X. Une mise à jour importante par rapport au seulement 9 points du précédent modèle ! Le système est complet et limite complexe. Canon propose d'ailleurs une notice de plus de 40 pages pour expliquer tous les détails du module.

Sur le papier, le module AF de Canon est le plus complet du moment avec 61 points dont 41 en croix et 5 en double croix. Mais attention, ces chiffres varient en fonction de la luminosité des optiques et des modèles. Ainsi, les 5 points en double croix ne sont actifs qu'avec certaines optique à f/2,8 ou plus lumineuses. A f/4, 5 en double croix ne fonctionnent plus et il faudra se «contenter» des 41 collimateurs en croix. À f/5,6 seuls les 21 collimateurs centraux en croix sont actifs, les 20 restant sur les 61 points sont linéaires. Avec certaines optiques le nombre total de collimateurs se réduit à 33.

Avec une ouverture à f/8, l'autofocus ne fonctionne simplement pas. Ainsi, les optiques f/4 utilisées avec un doubleur 2x ne disposeront pas d'autofocus. 
Canon 5D Mark III schéma module AF à f/4
Répartition des collimateurs AF à f/4.

Canon 5D Mark III schéma module AF f/5,6
Répartition des collimateurs AF à f/5,6.

Entre le 5D Mk3 et le 1D X le module autofocus est identique, mais son fonctionnement est différent, car le 1D X possède un capteur 100 000  pixels (cellule d'exposition 252 zones) qui vient épauler le système AF en proposant  à la fois une reconnaissance des visages et des couleurs.

Lors de nos différents tests, nous avons apprécié la réactivité du nouveau module. En basse lumière, il est beaucoup plus efficace que l'antique module 9 points du 5D Mark II. Sur ce plan, le nouveau reflex se montre beaucoup plus réactif et bien plus agréable à utiliser dans la plupart des situations.

Nous sommes toutefois un peu déçus par «l'intelligence» embarquée pour le suivi AF. Les paramètres sont nombreux et trouver les bons réglages demande de nombreux essais. Nous avons essayé l'autofocus en salle de sport (badminton) et malgré plusieurs essais avec différents paramètres, l'autofocus décrochait régulièrement se focalisant d'un sujet à un autre alors que nous demandions expressément qu'il reste bloqué sur un joueur. Une fois de plus, l'autofocus se montre d'un niveau largement supérieur à celui du Mark II, mais il montrera ses limites avec certains sujets mobiles. Sur ce plan, le 1D-X sera sans doute beaucoup plus efficace l'autofocus étant épaulé par le capteur de mesure de luminosité.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation