Exposition

Le reflex propose enfin un vrai bracketing d'exposition qui permet d'aligner jusqu'à 7 vues pour réaliser des clichés en vue d'une exposition HDR. On est loin des 3 vues autorisées sur le Mark II. En outre, le boîtier propose également un mode HDR sur 1,2 ou 3 IL. Vous ne pouvez conserver les différentes vues (raw ou JPeg) pour réaliser le fichier HDR avec un logiciel plus performant, le 5D Mark III produisant un fichier JPeg final avec différents rendus (naturel, artistique standard, artistique relief...).

Canon 5D Mark III mode HDR

Le 5D Mark III propose également le mode priorité hautes lumières qui permet de conserver des détails dans les valeurs élevées. Dans ce mode, la sensibilité ISO minimale passe à 200 ISO et le gain est vraiment léger, mais perceptible dans certaines conditions.

Les fichiers bruts

Pour évaluer le potentiel des fichiers bruts du Canon 5D Mark III, nous analyserons les résultats obtenus par DxOMark. Les résultats observés sur les fichiers JPeg sont-il proches des données enregistrées dans les .CR2 ? Nous en profiterons pour comparer les résultats du 5D Mark III avec le D800 qui propose 36 Mpx.

Sensibilité ISO

Assez classiquement, Canon sous-estime légèrement la sensibilité ISO du boîtier et en mode étendu, la valeur 50 est une extrapolation logicielle de la valeur 100 ISO.
Canon 5D Mark III mesure sensibilité ISO par DxO Mark

Rapport signal / bruit (SNR)

Avec le nouveau capteur Cmos 22 Mpx, le Mark III fait-il mieux que le précédent modèle ? Globalement et sur toute la plage de sensibilité ISO, le nouvel imageur se montre plus performant. La différence est visible, mais l'évolution reste toutefois mesurée. Par rapport au Nikon D800 (36 Mpx), le 5D Mark III fait jeu égal : les deux courbes sont pratiquement superposées. 

Canon 5D Mark III et Nikon D800 comparaison des mesures DxOMark pour le rapport signa/bruit

Toutefois un examen plus approfondi des mesures DxOMark met en évidence une gestion du bruit plus problématique dans les zones sombres. Le problème est récurrent avec les capteurs Cmos Canon et le Mark III n'échappe malheureusement pas au phénomène. Sur les JPeg, cela se traduit par des zones violettes perceptibles dans les zones denses et dès les plus basses sensibilités. Sur ce plan, le nouveau Nikon D800 fait bien mieux.

Canon 5D Mark III full SNR DxoMark

Dynamique

Sur le plan de la dynamique, le 5D Mark III présente une courbe similaire à la version II jusqu'à 1600 ISO. Au-delà, le nouveau reflex prend l'avantage sur son aîné et manière importante dans les plus hautes sensibilités, jusqu'à 1 IL à 6400 et 12 800 ISO. Le Nikon D800 propose une dynamique largement supérieure aux boîtiers Canon jusqu'à 400 voire 800 ISO (presque 2,5 IL à 100 ISO...), mais les deux nouveaux boîtiers se rapprochent au-delà.
Canon 5D Mark III dynamique mesure DxOMark comparaison
Au final, les fichiers CR2 de Canon ont un bon potentiel (le meilleur chez Canon tous boîtiers confondus), mais ils restent un cran en dessous des NEF du Nikon D800 notamment en dynamique dans les basses sensibilités et en gestion du bruit électronique dans les noirs.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation