Pour notre test de précision, nous avons utilisé l'OM-D E-M5 avec l'optique livrée en kit : le M.Zuiko 12-50 mm f/3,5-6,3. Nos mesures de MTF sont réalisées avec DxO Analyzer sur les fichiers JPeg. Au centre et à f/5,6, le couple capteur / optique donne de bons résultats. Avec presque 68 paires de lignes par mm (eq. 24x36), l'optique laisse la possibilité au capteur de s'exprimer pleinement. Si le centre est bon, la périphérie est moins glorieuse. Au télé, le 12-50 mm n'est également pas au mieux de sa forme, mais reste un honnête objectif à tout faire.

Le M. Zuiko 12-50 mm dispose d'autres atouts intéressants comme la commande électrique du zoom pour réaliser des mouvements fluides en vidéo et un mode macro. Un objectif polyvalent donc à défaut d'être excellent.

Olympus OM-D EM-5 précision optique 12-50 mm à f/5,6 centre

Le graphique ci-dessus montre également que le fichier JPeg est bien accentué (graphique au-dessus de 100%) et prêt pour une utilisation immédiate sans retouche sur ordinateur.

Le graphique ci-dessous montre que la diffraction se fait sentir au-delà de f/11 et les performances de l'optique s'effondrent assez rapidement

Olympus OM-D EM-5 test review graphique diffraction

Balance des blancs

L'OM-D E-M5 possède deux balances des blancs automatique : une que nous qualifierons de «normale» et une autre dite «chaude». Dans un premier temps, nous allons tester l'appareil en mode normal.
Sous un éclairage de type lumière du jour (notre labo est calé à 5400 K), l'EM-5 donne d'excellents résultats au niveau de la balance des blancs (Delta E <3). Le rendu des couleurs (style d'image standard) est assez saturé notamment dans les rouges.

La balance des blancs est assez juste avec un Delta E de 3,1 et le rendu des couleurs est excellent avec des teintes proches de celles attendues.

Olympus OM-D EM-5 test review balance des blancs auto 5400K
Olympus OM-D EM-5 test review balance des blancs auto 5400K

Sous un éclairage tungstène (le plus courant en intérieur : ici, des lampes halogènes dont la température de couleur est d'environ 3000 K comme l'indique notre mesure ci-dessous), la balance des blancs automatique est nettement moins fiable et les couleurs de notre mire Gretag «tirent» vers le rouge orangé. Sur la gamme de gris, le Delta ab grimpe à plus de 14. Il sera donc important de photographier en raw afin de retoucher facilement la balance des blancs.

Température des couleurs halogène

Olympus OM-D EM-5 test review balance des blancs auto 3000K
Olympus OM-D EM-5 test review balance des blancs auto 3000K
En basculant en balance des blancs préréglée tungstène, les images du compact Olympus retrouvent des couleurs un peu plus justes, mais la balance des blancs est un peu froide.

Olympus OM-D EM-5 test review balance des blancs tungstene 3000KOlympus OM-D EM-5 test review balance des blancs tungstene 3000K

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation