Le système antipoussière d'Olympus SSWF (Super Sonique Wave Filter) est toujours aussi impressionnant. Après 15 jours passés en compagnie du E-M5 et après de nombreux changements d'optiques, il est difficile de mettre en évidence des poussières sur les images (ici, un ciel assez uniforme à f/22).

Olympus OM-D E-M5 test review antipoussière
Vous pouvez télécharger l'image en pleine définition en cliquant sur la vignette.

Stabilisation mécanique

Un des atouts des Micro 4/3 d'Olympus est le système de stabilisation mécanique intégré au boîtier. Celle-ci fonctionne donc avec toutes les optiques de la marque et peut se paramétrer pour les optiques non reconnues par le boîtier. Olympus annonce avoir optimisé le système et prévoit un gain jusqu'à 5 IL.


Contrairement à la série Pen, la stabilisation mécanique reste fonctionnelle en vidéo. Le souffle que l'on entend en mode photo est coupé. Vous pouvez voir ci-dessous une comparaison de deux vidéos avec et sans stabilisation.


Nous avons effectué des séries de 10 images à main levée sur notre mire DxO afin d'évaluer le nombre de photographies nettes à différents temps de pose. Les images sont ensuite analysées par DxO Analyser qui détermine de manière objective le nombre de photos nettes.

Le 12-50 mm est positionné à fond de télé soit un équivalent 100 mm en 24x36. En théorie, la vitesse limite pour une photo nette est donc d'environ 1/100 s. Selon nos mesures, la stabilisation mécanique offre un gain d'environ 3 IL ce qui est correct et équivalent aux résultats obtenus avec les boîtiers de la série Pen. Nous pouvions donc attendre des performances supérieures, mais celles-ci sont déjà satisfaisantes.

Stabilisation mécanique Olympus Pen E-P5 test résultats en graphique


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation