L’exposition Foto/Gráfica du Bal, est un réel défi : donner la mesure du livre de photographie latino-américain. Au travers d’une quarantaine d’ouvrages exposés (150 dans l’ouvrage éponyme publié à l’occasion de Paris Photo 2011) provenant tous d’un même continent, le Bal embrasse un siècle de création photographique & éditoriale d’Amérique latine.

Exposition Foto/Grafica au Bal
Exposition Foto/Grafica au Bal

Cette idée ambitieuse & foisonnante débute lors du premier forum latino-américain sur la photographie à Sao Paulo en 2007, à l’initiative d’Horacio Fernández, historien de la photographie et conservateur. Ce dernier entouré d’un comité consultatif - constitué entre autres d’éditeurs comme Ramon Reverté, de photographes tels Martin Parr – va parcourir durant 4 ans le continent sud-américain afin de cartographier un pan de l’histoire du livre de photographie encore secret. Le spectre impose exclusivement des livres de photographie réalisés par des auteurs latino-américains publiés en Amérique latine, de leur vivant.

« Le livre de photographie latino-américain est le secret le mieux gardé de l’histoire de la photographie » Martin Parr

Gretta, Auto-photos 1978 - Mexico
Gretta, Auto-photos 1978 - Mexico

Le critère primordial dans le choix des ouvrages était la qualité du graphisme, observant une manière singulière d’aborder la photographie, associée et coexistant avec la typographie.

Les photographes ont deux canaux de diffusion pour leur travail. L’exposition, expérience physique, d’usage collectif et éphémère, alors que le livre renvoie à l’intime. Voyageant dans le temps et l’espace, il est de nature presque « éternelle ». Le livre, support matériel, reste pour la majorité des photographes le moyen le plus important pour diffuser leurs images. Les ouvrages exposés semblent être utilisés comme un espace visuel expérimental, par des mises en page radicales. Ici, le spectacle est dans le livre, devenant une œuvre autonome, à part entière.

« Nous partons de cette hypothèse, que souvent les livres sont l’œuvre principale de photographes. Et dans la longue histoire littéraire, le livre de photographie est l’événement du XXe siècle ». Horacio Fernandez.

Paolo Gasparini, Para Verte Mejor, América Latina, 1972 – Mexico
Paolo Gasparini, Para Verte Mejor, América Latina, 1972 – Mexico

Le parcours de l’exposition est articulé autour de 6 thématiques. Sont abordés l’histoire et la propagande, la photographie urbaine, les essais photographiques, les livres d’artistes, la littérature et la photographie et enfin les livres contemporains. Ces thématiques sont illustrées de tirages d’époque, d’éditions originales, de fac-similés, de projections et de citations.

La scénographie débute par la survivance d’une mémoire collective avec les ouvrages politiques. Suit une chronologie de l’histoire de ce continent à partir de 1910, avec la Révolution mexicaine comme point de départ en regard de l’Album historico grafico (1921) d’Agustin Victor Casasola. Cette thématique jalonnera un siècle de tensions. Comme le précise Diane Dufour « En Occident, le livre est un outil de diffusion. En Amérique latine, un moyen de résistance »

Exposition Foto/Grafica au Bal / crédit Hervé Lewandoski
Crédit : Hervé Lewandowski..

Au sous-sol, deux murs d’images présentés chacun comme un montage photographique pour une lecture globale de deux livres dont le « Sistema nervioso » de Barbara Brändli (1975). Artiste décédée fin 2011 et dont l’exposition est dédiée à sa mémoire. Ce papier peint du livre démonté est un souhait scénographique, une expérience de lire un livre en se promenant à l’intérieur.

Exposition Foto/Grafica au Bal / crédit Hervé Lewandoski
Crédit : Hervé Lewandoski

Le livre de photographie est ce lien tissé entre des images isolées qui se révèlent l’une à l’autre. Il demeure une source d’information sur l’histoire du médium mais à travers lui, l’histoire d’un continent. Sorte d’histoire de l’Histoire dans l’Histoire, une manière différente de montrer la production vivante dont l’essai photographique et le livre d’artiste font partie. Dans la culture latino-américaine, la littérature fait figure d’axe central. Dans l’ouvrage de Nicanor Parra « Versos de Salon » (1970) la photographie se lit comme un film sur papier, une histoire visuelle avec un certain ordre.

Exposition Foto/Grafica au Bal / crédit Hervé Lewandoski
Crédit : Hervé Lewandowski..

Foto/Gráfica nous invite donc à une expérience, celle d’un immense labyrinthe au travers d’un territoire photographique rendu visible à l’échelle d’un continent, tel un souffle sur la création photographique.


Éclairage réussi de la contribution de l’Amérique latine à l’histoire mondiale de la photographie. C’est une exposition exaltante dont on sort en ayant l’agréable sensation d’avoir décelé un secret, trouvé un trésor...

"FOTO/GRÁFICA  Les livres de photographie latino-américains", exposition au BAL
6, impasse de la Défense, Paris XVIIIe.

Du 20 janvier au 8 avril. Commissariat : Horacio Fernández et Martin Parr.

"Les Livres de photographie d’Amérique latine", sous la direction d’Horacio Fernández, Images en Manœuvre, 2011

tarifs :
5 € tarif plein
4 € tarif réduit

L’exposition à Paris est la première étape d’une tournée internationale, est coproduite par LE BAL / IVORY PRESS (Madrid - Espagne) / APERTURE FOUNDATION (New-York - Etats-Unis) / INSTITUTO MOREIRA MORALES (Rio, Sao Paulo - Brésil) / MUSEO DEL LIBRO Y DE LA LENGUA (Buenos-Aires – Argentine).


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation