Nous vous proposons ici un exercice de saison avec peu de matériel : pas de flash, un appareil photo numérique. Le haut de gamme, ici, n'est absolument pas indispensable, éventuellement un trépied (mais un support, comme un muret fera l'affaire) Nous allons voir comment photographier les guirlandes et décorations lumineuses que l'on peut trouver dans nos villes.

Sortir à la bonne heure !

En hiver, le soleil est bas et les lumières souvent très dorées en journée. Naturellement pour photographier les lumières, il faut attendre que celui-ci se couche. Mais contrairement à ce qu'il est commun de penser, il ne faut pas attendre la nuit, mais bien sortir son appareil à l'heure bleue (the blue hour).

Si on fait la prise de vue la nuit, tout l'environnement est noir, il n'y a pas de détails, les guirlandes sont surexposées. Si on fait la prise de vue en plein jour, les guirlandes éclairées sont alors très peu présentes et visibles. L'enjeu est essentiellement de choisir le bon moment pour avoir sur l'image, à la fois, la lumière ambiante avec de beaux ciels bleus et les lumières des guirlandes. Il faut donc sortir au crépuscule, lorsque le ciel devient bleu profond (entre chien et loup). On construit la lumière avec la celle du jour et les guirlandes.

photographier les lumières de Noël exemple 1

Pour enregistrer l'éclairage ambiant, il est important de faire la prise de vue à la tombée du jour, quand les éclairages sont allumés, mais que la lumière du jour est toujours présente, elle participera alors à l'exposition de la scène et permet d'avoir un ciel avec des nuages. Il faut que les deux sources de lumière (le jour et les guirlandes) soient équilibrées en intensité : à la tombée de jour, c'est à ce moment-là que c'est l'idéal.

L'organisation 

  1. Arriver suffisamment tôt (quand il fait encore jour) pour profiter de ce moment propice entre chien et loup.
  2. Préparer vos cadrages. Le plus simple étant de se positionner pour avoir un maximum de ciel en contre-plongée et de se placer de telle sorte à avoir un élément intéressant au premier plan
  3. Si vous avez un appareil qui ne fait pas de format RAW, réglez la balance des blancs sur "tungstène" pour être équilibré avec la plupart des guirlandes et surtout cela va générer une dominante bleue qui sera du plus bel effet dans le ciel.
  4. Il sera utile d'utiliser un support pour éviter le flou de bouger : un trépied ou un un sac sur lequel poser votre appareil. Si vous n'avez rien de tout cela, installez-vous sur un support fixe, tenez votre boitier à deux mains (et bloquez votre respiration).
  5. Utilisez la sensibilité ISO la plus faible possible (en fonction de votre stabilité et du temps d'exposition) pour éviter le bruit. Préférez la mesure de lumière multizone ou matricielle (il faudra éventuellement sous-exposer un peu) et choisissez l'ouverture du diaphragme en fonction de la profondeur de champ désirée.
  6. Observez et attendez que la lumière du jour décroit. N'hésitez pas à faire un premier test d'exposition et à réitérer très régulièrement. La lumière du jour sera trop importante par rapport aux guirlandes, l'effet lumineux de celle-ci ne sera que peu visible (voir exemple plus haut). Faites une prise de vue à intervalle régulier et contrôlez le rendu sur l'écran LCD.
  7. Au fur et a mesure, le mélange des sources (jour et guirlandes) va s'équilibrer : vous aurez une lumière ambiante avec des détails et des guirlandes lumineuses présentes, mais pas surexposées. Enfin, vous aurez LE moment furtif (moins de 15 minutes) d'équilibre entre la lumière ambiante qui permet d'avoir des détails dans les ombres et les sources lumineuses (guirlandes lampadaire, etc.) qui seront restituées avec détails.
  8. Puis la lumière des guirlandes va prendre le pas sur celle du jour et vous finirez par obtenir une image sur laquelle seule la lumière des guirlandes expose le capteur. Les guirlandes sont alors des taches de lumière sans détails et les ombres sont trop noires. Ce n'est alors plus le moment de prendre des photos, mais d'en profiter pour faire un tour de manège ou de grande roue...
photographier les lumières de Noël exemple 2
Si vous disposez d'un trépied et que les lumières sont fixes (vous pouvez également essayer avec des lumières oscillantes), tentez des photographies en poses longues pour faire disparaître les badauds et donner un peu de moelleux à vos images.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation